Start-Up

La monnaie virtuelle consomme-t-elle la réalité ? Eric Larchevêque

A l’ère du numérique, on entend de plus en plus parler du
Bitcoin. Cette monnaie virtuelle est mise à l’honneur par Eric Larchevêque,
dirigeant de La Maison du Bitcoin. Retour sur la conception et le développement
d’un projet qui s’appuie sur un moyen de paiement virtuel, mais n’en reste pas
moins bien réel. Le Bitcoin remplacera-t-il la monnaie actuelle ?

Le
Bitcoin : la mise en place d’un projet qui semble payer

Le site internet de La
Maison du Bitcoin explique son concept : « C’est un espace physique situé
au cœur de Paris, dédié au Bitcoin et à son protocole, dont le but est de
favoriser l’émergence et le développement de projets ambitieux dans le domaine.
Située au 5 rue du Caire à Paris, La maison du Bitcoin est un espace de 220m2
dédié au Bitcoin créé par et pour les entrepreneurs passionnés des
crypto-monnaies. » Cet espace pas comme les autres a fait parler les
économistes et les politiques en troublant l’ordre établi. Depuis plusieurs
mois, cette monnaie virtuelle fait son chemin grâce à l’entrepreneur Eric
Larchevêque, homme d’affaires multi-casquettes riche de son expérience de
joueur de poker, notamment en ligne, et ainsi, déjà en relation avec l’argent
virtuel. Après avoir travaillé dans l’immobilier en Europe de l’Est, il se
lance en créant un comparateur de prix pour ensuite se focaliser sur sa
nouvelle passion : la crypto-monnaie. Il alimente un blog de manière
régulière dans lequel il développe de nombreuses thématiques autour de ses
sujets phares, ses projets, ou encore sa passion pour le poker dont la stratégie
l’aide dans le développement de ce qu’il entreprend.

Une offre adaptée spécifiquement à 3
types de profils

Les plus sceptiques se posent encore la question de savoir pourquoi ouvrir
une maison de Bitcoin à Paris. Pour Eric, il faut penser en terme «
d’écosystème ». Il explique que cette monnaie concerne 3 types de profils


Les entrepreneurs et les porteurs / développeurs de projets qui peuvent avoir
accès à un espace de coworking ainsi qu’à différentes ressources techniques,
juridiques et financières. 


Les pouvoirs publics et les entreprises, pour qui il est possible d’avoir
recours à des formations afin de présenter le Bitcoin de manière simple et
claire. Eric Larchevêque précise qu’ils sont intervenus dans des conférences à
l’Elysée, car il faudrait percevoir la monnaie virtuelle comme un renouveau
impossible à manquer, un peu à l’image d’Internet au début des années 90.


Le grand public est également un élément essentiel de la vie future du Bitcoin
étant donné qu’il est le consommateur de demain, choisissant la manière de
payer. La Maison du Bitcoin accueille les personnes au comptoir de change afin
d’échanger leur monnaie réelle en monnaie virtuelle, et donc les faire
participer à cet écosystème, apprendre à s’en servir et à l’optimiser.

La perspective d’une vision long
terme

Fondamentalement, quel est l’intérêt de se lancer dans le Bitcoin ? Pour
l’instant, il est difficile de l’entrevoir. Il faut pourtant visualiser les
répercutions sur un plus long terme. La Maison du Bitcoin permet de fixer dans
un monde matériel un élément virtuel. « Le Bitcoin n’est ni bon ni mauvais,
c’est juste un outil », c’est avec cette phrase qu’Eric Larchevêque exprime le
mieux ses intentions. Et l’entrepreneur ne changera sûrement pas de projet
avant que celui-ci soit parfaitement abouti : « Aujourd’hui, Bitcoin est très
difficile d’accès, mais cela peut devenir mainstream si l’on crée des services
qui permettent de simplifier cette technologie plutôt rude. Ce n’est pas une
technologie élitiste. L’objectif du Bitcoin, c’est de redonner le pouvoir à
tout le monde sur la monnaie. » 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page