ActualitéBusinessGérerLes difficultés

L’export, un challenge pour les entreprises françaises

Les Conseillers InternationalTeam France Export (TFE) ont publié des remontées quantitatives et qualitatives, issues d’entretiens argumentés, entre le 30 mars et le 29 mai 2020, auprès de 6173 entreprises qui permettent de comprendre la situation des entreprises françaises à l’international. Deux baromètres (l’un au mois d’avril, l’autre en mai) permettent d’analyser les enjeux (par secteur, par taille d’entreprise, en fonction de la part du CA à l’export) et les premières évolutions dans ce contexte inédit.

Malgré les conditions, les entreprises françaises continent à exporter.

65% des entreprises interrogées en mai déclarent continuer à exporter, même en mode dégradé, contre 55% le mois précédent (gain de 10 points en un mois). En ce qui concerne les entreprises impliquées à l’export pour plus de 30% de leur activité globale, un chiffre signification de 71% qui passent 81% pour celles interrogées en mai (+13 points par rapport au mois d’avril). Malgré les circonstances de dynamisme des entreprises à l’international ne faiblit pas.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

En ce qui concerne les entreprises qui poursuivent leur activité export, les principales difficultés rencontrées sont de deux ordres : le manque de visibilité sur l’avenir des marchés qui passent de 30% à 37%, et les baisses sensibles de commandes évoquées en majeure dans 25% des entretiens contre 21% le mois dernier. Les problèmes logistiques rencontrés ont quant à eux tendance à se résorber (20% contre 27% en avril).

Quels sont les principaux secteurs impactés ?

Le manque de visibilité est prépondérant pour la filière Industries et Cleantech (40% des entreprises interrogées) et pour la filière Tech & Services (jusqu’à 60% dans les techs). La baisse des commandes est observée plus particulièrement dans le secteur Agrotech (33% des entreprises pour les vins et spiritueux, ce taux est porté de 40 à 48% pour les exportateurs confirmés). Ce sont des problèmes de logistique (26% des entreprises) qui perturbent l’activité de la filière Art de Vivre, qui s’expliquent notamment par une réouverture très progressive des points de vente à l’étranger, l’écoulement des stocks en priorité et la perturbation des collections. Pour la santé plus spécifiquement, les indicateurs sont plus positifs malgré quelques difficultés financières évoquées au sein des petites entreprises. 

Christophe Lecourtier, Directeur général de Business France souligne « Dans un contexte mondial de crise sanitaire et économique, nos entreprises tricolores maintiennent leur activité à l’international. Notre mission est de les accompagner, de les soutenir, de les informer sur des marchés mouvants pour qu’elles puissent, demain, reprendre leurs positions et saisir les nouvelles opportunités de l’export.  Nos principaux concurrents sont déjà sur le pied de guerre. Toutes les équipes de la TFE, en France et dans le monde, sont mobilisées pour que nos entreprises sortent gagnantes ! »  

Deux témoignages nous donnent un aperçu des difficultés rencontrées et des capacités de rebond des entreprises françaises

 Témoignage de Cédric Staub, Directeur Associé, LE BIBERON Français, Ile-de-France 

« La situation est compliquée en Chine, mais les relations reprennent progressivement. Les partenariats avec la Corée, initiés avant le confinement, ont été maintenus et les productions, spécifiquement réalisées, ont pu être livrées et des commandes de réassort ont été assurées. »

Témoignage de Pascal Weber, Directeur commercial de POLYSOUDE, activité de soudage TIG, Pays de la Loire 

POLYSOUDE (300 salarié,50MEur) conçoit, fabrique et commercialise des équipements de soudage orbitaux et automatisés utilisant le procédé TIG.

« Depuis le début du confinement, l’activité de Polysoude s’est adaptée et a évolué mais n’a jamais été stoppée. Tout le département commercial et notre bureau d’étude sont en mesure de répondre aux sollicitations de nos clients et prospects. Nous sommes présents pour eux par le télétravail et aussi par un accompagnement de proximité grâce à nos équipes implantées à l’étranger. En effet, les conditions de confinement sont différentes d’un pays à l’autre car l’intensité du phénomène épidémique est lui aussi disparate. A noter qu’en cette période de confinement, la majeure partie de nos interlocuteurs sont eux aussi confinés et beaucoup plus disponibles et à l’écoute qu’à l’accoutumée.

Team France Export

L’union des acteurs publics au service de l’internationalisation des entreprises françaises et des acteurs privés offreurs de solutions, au sein d’une « Team France Export », vise à offrir aux PME et ETI de notre pays un dispositif lisible, efficace et adapté. Elle offre un continuum de solutions, de la préparation à la projection à l’international : depuis les Régions françaises, dans lesquelles sont constitués des « guichets uniques de l’export * » jusqu’aux marchés étrangers où un « correspondant unique Team France Export ** » orientera les PME vers les solutions répondant à leurs besoins.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer