CréationCréerLes étapes de la création

Les étapes clés pour réussir sa création d’entreprise

Nombreux sont les porteurs d’idée prometteuse qui souhaitent
se lancer dans l’univers périlleux mais attrayant de l’entrepreneuriat. Lors
d’une création d’entreprise, les premières années demeurent souvent difficiles
à appréhender, tant la charge de travail est considérable. La construction d’un
réseau, l’établissement d’un business plan efficace et la prévision de vos
futurs financements se placent comme des étapes indispensables à la réussite de
votre création d’entreprise. Les détails.

1 – Êtes-vous prêt ?

Avant de vous lancer tête baissée dans votre projet,
certaines questions se doivent d’être posées… Le domaine de l’entrepreneuriat
permet d’acquérir une certaine liberté mais n’est pas dénué de contraintes :
les risques liés à l’échec demeurent nombreux et la charge de travail,
considérable. Êtes-vous réellement prêt à vous consacrer entièrement à votre
entreprise et à sacrifier certains aspects de votre vie personnelle, voire une partie
de vos économies ? Avez-vous pris en compte la difficulté de se faire une
place sur le marché et d’y perdurer ? Un ensemble de problématiques à
soulever afin de savoir si vous êtes apte à entreprendre. Si les risques
évoqués ne vous font pas peur, alors, vous pouvez passer à l’étape suivante.

2 – Penser à
s’associer

Un conseil prodigué par de nombreux entrepreneurs reste de
ne pas se lancer seul mais aux côtés d’un ou de plusieurs associés. Plusieurs
avantages se présentent à l’association : l’émergence de plusieurs visions
et idées, le partage de lourdes responsabilités et la lutte contre la solitude
du dirigeant. « Ayez au moins un cofondateur. Entreprendre
à deux, c’est bien, mais quand il y a d’autres associés, c’est mieux. Il faut
choisir des associés qui sachent vous complimenter dans ce que vous faites de
bien et qui puissent vous soutenir. La création d’entreprise est une aventure
qu’il est très difficile de traverser tout seul
 », conseille Kevin
Hartz, cofondateur d’EventBrite. Prenez garde tout de même à choisir LE bon
associé, qui partagera la même passion que vous.

3 – Établir un
business plan efficace

Le business plan demeure un élément essentiel pour tout
entrepreneur qui se respecte. Il représente un dossier comprenant toutes les
mentions explicatives de votre projet. Il doit s’avérer porteur et attrayant
pour convaincre des investisseurs ou de futurs partenaires de contribuer à l’avancée
de votre projet. Des éléments clés doivent ainsi y figurer afin d’être des plus
convaincants : la présentation de votre produit ou service, l’analyse du
marché comprenant une étude détaillée, le ciblage de votre clientèle ainsi que
votre plan de financement. Vous devez également prouver que vous possédez une
équipe des plus complémentaires. À vous de jouer !

4 – Construire son
réseau

Devenir dirigeant, c’est savoir s’entourer de personnes qui
peuvent contribuer à votre projet. La nécessité de se créer un réseau est bien
réelle si vous souhaitez assurer le bon développement de votre entreprise. Pour
le construire, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos proches et à puiser
dans leur carnet d’adresses, qui comprend, très certainement, quelques contacts
qui peuvent vous être utiles. Le culot n’est pas à proscrire ! N’hésitez
pas à vous déplacer sur le lieu de travail du professionnel de votre choix pour
lui pitcher votre projet. Votre audace pourrait bien porter ses fruits !
Un élément à ne surtout pas omettre reste les clubs d’entrepreneurs, qui
constituent un excellent moyen d’évoluer en apprenant de l’expérience et des
conseils d’autres entrepreneurs, tout en luttant contre l’isolement dont peut
être victime un dirigeant.

5 – Faire des
prévisions financières

Avant de vous lancer, il est nécessaire de savoir les moyens
requis au démarrage de votre activité mais aussi de prévoir votre situation
financière sur une durée de trois ans minimum. Ainsi, anticipez vos besoins si
vous souhaitez assurer la pérennité de votre entreprise sur le long terme. Certaines
aides de l’État ou autres restent d’ailleurs à votre disposition telles que le
prêt d’honneur destiné à tous les porteurs de projet de création ou de reprise et
aux dirigeants d’entreprise de moins de trois ans. Les montants varient selon
votre organisme et votre orientation économique, et varient entre 2 000 et 90
000 euros, pour les projets les plus innovants.

6 – Se faire une place

Dans les premiers temps, les entrepreneurs ont tendance à
travailler leur projet de leur domicile afin d’éviter les coûts qu’ils jugent
inutiles. Mais, lorsque votre entreprise se développe et que vous commencez à
recruter un ou plusieurs salariés, la nécessité de disposer de locaux
d’entreprise se fait ressentir. N’hésitez donc pas à intégrer une pépinière
d’entreprises afin d’évoluer aux côtés d’autres entreprises et enrichir votre
réseau. Faites-vous également une place en ligne afin de vous adapter à
l’évolution du numérique. Les réseaux sociaux représentent un excellent outil
pour augmenter sa notoriété et ce, à moindre coût.

7- S’aider des
concours d’entrepreneurs

Les concours entrepreneuriaux représentent l’occasion de
tester votre projet auprès d’un jury de professionnels, qui vous orientera et
pourra, dans certains cas, apporter leur contribution à votre projet. En plus
de vous conférer une forte crédibilité dans le monde de l’entrepreneuriat, la
place de lauréat constitue un réel tremplin pour votre entreprise. Une
expérience enrichissante qui peut se poursuivre à travers plusieurs concours
tels que 100 jours pour entreprendre ou encore le prix Moovjee.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer