BusinessCréerL'association

Pourquoi envisager la fusion de son entreprise ?

La fusion des entreprises, dont on
entend si souvent parler, consiste à réunir deux ou plusieurs sociétés afin de
mettre leur patrimoine et leur activité en commun. Ce processus a en général
pour objectif d’améliorer
ses parts de marchés en absorbant un concurrent ou d’acquérir des savoir-faire
complémentaires à l’activité de l’entreprise, économiser des coûts de
production, des coûts de logistiques, des coûts immobiliers, simplifier les
ressources humaines entre deux sociétés en créant une structure unique,
reprendre une entreprise en difficulté, etc.

 Quels sont des différents types de fusion d’entreprises ? 

Il existe quatre types de fusion pour créer une seule entité.
Elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients et sont révélatrices
d’une stratégie pour booster la croissance ou pour permettre à une société de
rebondir en cas de difficultés économiques.

  • La fusion absorption, consiste à transmettre le patrimoine de
    l’entreprise absorbée dans son entier à l’autre entité. C’est le type de fusion
    le plus courant, mis en place généralement pour répondre à la mondialisation.
    Elle permet à l’entreprise absorbante d’augmenter son capital grâce aux apports
    de l’entreprise absorbée. Tout est transmis à la société absorbante y compris
    les salariés.
  • La fusion création qui consiste à créer une nouvelle
    entreprise à partir de la fusion de   toutes
    les entités. La fusion création reste relativement rare. Les enjeux de la
    fusion demandent aux deux entreprises devront trouver un terrain d’entente et il
    est souvent difficile à trouver.
  • La fusion par l’apport de titres, par exemple, reste aussi rare
    sur le marché économique. Elle consiste pour une entreprise à donner des titres
    à une autre société, créant alors une rémunération sous une forme de titres.
    Les deux entreprises continuent d’exister, l’une est seulement considérée comme
    une filiale de l’autre. En réalité, il s’agit plus d’un investissement d’une
    entreprise dans une autre.
  • La fusion par l’apport partiel d’actifs consiste en un apport
    des éléments passifs et actifs dans une autre entreprise. L’entreprise
    réceptrice en échange, transmet des titres. Cette fusion peut se comparer à une
    vente, le paiement s’effectuant grâce à des actions et des titres. Cela
    consiste en un rachat partiel d’une entreprise.

Quelles sont les raisons qui conduisent à une fusion ?

Lors d’une fusion, les entreprises cherchent à trouver évidemment
un développement. Cependant, dans des cas de crise du par exemple au contexte économique,
cette fusion peut se dérouler sous la contrainte, mais même dans ce cas les
deux entreprises font ce choix pour le bien de leur activité et de leur
développement. Une des raisons premières raisons est le besoin de synergie et
d’économies. Il s’agit de fusionner deux entreprises interdépendantes avec deux
activités différentes mais dont la fusion engendre des réductions de coût et
permet d’avoir une meilleure performance sur le marché. La fusion consiste en
un élargissement des activités. Deux entreprises réunies en une seule
posséderont une plus grande attractivité sur le marché grâce à un plus grand
panel de produits ou de services proposé. Cette pratique peut permettre
d’élargir la cible des consommateurs, elle bénéficie généralement aux deux
entreprises, qui profite de la notoriété de l’autre entreprise.

Lorsque l’on entend parler de fusion, les points soulevés
relèvent souvent d’une préoccupation financière. Certaines entreprises en
manque de croissance ont recours à la fusion pour se propulser grâce au rachat
d’un concurrent. Une grande entreprise au fort capital peut envisager de
racheter une petite entreprise émergente. Cette solution créée davantage de possibilités,
l’entreprise acquéreuse a accès à une cible plus large et un capital renforcé,
l’autre bénéficie des avantages de la grande entreprise. Une fusion entraine un
développement économique sur le long terme, surtout dans le cas de la fusion
absorption. Elle se pratique parfois sur une entreprise et son distributeur ou
son fournisseur. Un tel investissement engendre une réduction des coûts.

Au sein du marché économique, les concurrents demeurent
nombreux et les entreprises n’hésitent pas à envisager de racheter les
entreprises adverses. Ce type de fusion engendre parfois la totale suppression
de la concurrence, se démarquant alors comme une entreprise pionnière. Pour
l’entreprise acquéreuse, le seul point négatif reste dans le prix de
négociation de la fusion, les concurrents souhaitent se vendre cher. Ayant
connaissance du marché, la concurrence envisage rarement cette possibilité sauf
si l’entreprise se révèle être depuis un temps certain en difficultés.

Les risques d’une fusion

Même si sur le marché une fusion peut valoriser les deux
entreprises, elle s’avère plus compliquée en interne auprès des collaborateurs.
La fusion fait souvent peur et les salariés considèrent le fait de travailler
avec d’autres équipes aux manières de travailler différentes comme une
contrainte avec risques de perdre les avantages acquis t de se perdre parfois
la direction d’un service. Un tel changement doit être évoqué avec les salariés
pour qu’ils puissent être prévenus dès le début et se préparer à la fusion.
Elle possède particulièrement des risques pour les entreprises absorbées, leur
nom tombe disparaît au profit de l’autre entité et a pour conséquences la
dévalorisation de leur entité qui est maintenant sous la coupe de la plus
importante entité. L’important pour une fusion reste de créer une bonne entente
entre les différentes équipes des deux entreprises, pour perdurer et engendrer
une fusion réussie. Le travail des ressources humaines est d’une importance
capitale.

Ces situations provoquent aussi un changement d’image,
difficile à vivre parfois pour l’une des deux entités. Auprès des
consommateurs, un sentiment d’incompréhension peut émerger provoquant une défiance.
Il demeure important de recréer un marketing et une communication complète
autour de la fusion des deux entreprises pour informer le consommateur. Elle
permet tout de même de repartir sur des nouvelles bases en cas d’une marque employeur
en perte de visibilité. Les risques sont nombreux mais les solutions pour mener
à bien cette fusion existent mais ils demandent avant tout de penser aux
salariés et de leur offrir un nouveau projet.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page