BusinessDévelopperExpériences

Les entrepreneurs mondiaux des 5 dernières années

Chaque année, les responsables du cabinet Ernst & Young remettent à un
dirigeant le Prix de l’Entrepreneur Mondial de l’Année. Cette distinction,
synonyme d’excellence, est l’occasion d’un fort éclairage médiatique sur les
lauréats. Quels sont les cinq derniers vainqueurs de ce prix prestigieux ?

Lauréat en 2014 :
Mohed Altrad

En France, le vainqueur le plus médiatisé a été Mohed Altrad,
fondateur et PDG du géant du béton Altrad, le premier Français à se voir
remettre le trophée. Le parcours de ce dirigeant hors norme, ayant grandi dans
une tribu de Bédouins en Syrie, est aussi remarquable que sa réussite
professionnelle. D’une simple PME d’échafaudages fondée à Montpellier en 1984,
il a construit au gré de fusions opportunes une société leader, devenue le
premier fournisseur européen de services aux industries du BTP.

Lauréat en 2013 :
Hamdi Ulukaya

Pour l’année 2013, le prix est remis au chef d’entreprise Hamdi Ulukaya,
fondateur et président de la marque Chobani spécialisée dans les yaourts grecs
aux Etats-Unis. Il devance les 48 autres finalistes internationaux, obtenant
ainsi la récompense d’un parcours singulier. Né dans une ferme laitière en
Turquie, il crée en 2005 la première marque de yaourts grecs sur le marché
américain. En seulement six ans, il devient l’un des leaders mondiaux du
secteur avec un milliard de dollars de ventes annuelles. Une success story à la
rapidité prodigieuse qui explique certainement cette victoire.

Lauréat en 2012 :
James Mwangi

Le prix est attribué cette année-là au dirigeant kényan James Mwangi,
Directeur général d’Equity Bank Limited. Cette société a connu un essor
remarquable qui fait d’elle, la première banque d’Afrique Centrale et de l’Est
en matière de nombre de clients. Gérant sept millions de comptes, l’entreprise
a changé les habitudes sur le continent africain et constitue une évolution
majeure en termes de prêts et de financements de projet. Une victoire à la
dimension tant économique que sociale, qui donne un éclairage mérité aux
entrepreneurs africains.

Lauréat
en 2011 : Olivia Lum

En 2011, le prix a été attribué à Olivia Lum, la
PDG du groupe singapourien Hyflux Limited qu’elle a fondé en 1989. La société
occupe aujourd’hui l’un des premiers rangs mondiaux dans le secteur des
prestataires en dessalement d’eau de mer. Avec son chiffre d’affaires de 450
millions de dollars, l’entreprise compte plus de 2 300 salariés répartis dans
ses divers projets en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Le président
du jury a souligné les « immenses répercussions sociales et sanitaires » du
travail de l’entreprise. Décerné depuis 1986, le Prix d’Entrepreneur mondial de
l’année revient pour la première fois à une femme.

Lauréat
en 2010 : Michael Spencer

Le PDG de la firme britannique ICAP, Michael
Spencer, se voit, quant à lui, décerner le prix pour l’année 2010. Sa société
de services financiers, créée en 1986, est reconnue comme l’une des plus
novatrices et prospères au monde. Les chiffres clés du groupe sont faramineux :
un volume de transaction quotidien évalué en billions et des bénéfices annuels
dépassant les deux milliards de dollars. Considéré comme un pionnier du secteur,
Michael Spencer est récompensé tant pour les innovations financières que
technologiques du groupe ICAP, devenu sans conteste le plus grand courtier
interprofessionnel au monde.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page