ActualitéBusinessMarketing

Dormir pour combler les retards de trains ou de sommeil

Les gares ont pour réputation et pour réalité d’être des passages et parfois d’être des lieux où l’on meurt d’ennui en attendant l’affichage d’un train. Pour que les gares deviennent des endroits où l’on se ressource les communicants ont plus d’un tour dans leur sac. Quelques idées à suivre…

Vous souvenez-vous des pianos installés dans les gares parisiennes ? 

Au moment où la SNCF envisage de remettre en circulation les trains de nuit, il est bon de se rappeler l’opération surprenante qui s’est révélée très agréable. Mais, après le massif instrument de musique, c’est au tour d’un meuble du même acabit de se faufiler dans une gare de la capitale !
En effet, dans le cadre d’une opération promotionnelle d’Ibis pour son lit Sweet Bed, la firme hôtelière a installé un lit… au beau milieu de la Gare de Lyon ! Pour patienter (décidément ces retards…), s’amuser, ou « tester » un lieu public quand on est en couple, les citadins pourront s’allonger, tout seul ou à plusieurs, dans un cube qui a des faux airs de « love room » d’émission de téléréalité. 

C’est donc Le 15 février 2014, qu’ ibis s’est installé dans le hall 1 de la gare de Paris-Lyon pour promouvoir son « Sweet Bed ». Dans le cadre de sa campagne de publicité qui veut prouver au plus grand nombre le confort absolu du Sweet Bed by ibis™, ibis a imaginé un test : « dormir là où personne n’a jamais osé passer la nuit ! ».


L’opération « Lit sans limite » permet, de plus, aux voyageurs fatigués de choisir le thème du décor de la « pièce », puis de prendre une photo de cette expérience… enrichissante (ou reposante !). Un site où l’internaute pourra créer son lieu fantasmé a même été lancé. Le coup de communication semble tout de même bien réussi, avec les 500 projets déjà postés et plus de 10 000 visites. Peut être pas un hasard si l’opération a débuté le
lendemain de la Saint-Valentin !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page