CréerLes stratégies originalesManagement

Dirigeant : comment transformer votre entreprise en entreprise agile ?

L’agilité s’oppose naturellement à la rigidité et les entrepreneurs ont parfois tendance à choisir la rigidité pour se sécuriser. Pourtant cette rigidité dans un monde en constant changement conduit l’entreprise à se diriger vers des murs qu’elle ne pourra pas contourner en cas de difficultés. L’agilité place au centre le client ainsi que collaborateurs sources d’innovation et de croissance.

Alors comment devenir agile en tant que dirigeant et faire fonctionner son entreprise de cette manière ?

D’abord il faut adopter les 2 principes clefs qui s’appuient sur une remise en cause constante : quitter les préjugés et idées reçues et arrêter de regarder le passé comme référence pour développer son entreprise.

Changer la culture d’entreprise et sa propre conception n’est guère simple à mettre en place car cela demande de sortir du carcan des habitudes, implique de lâcher prise et de construire une nouvelle direction pour le dirigeant. De plus “confiance” et “remise en question permanente” doivent sous-tendre toutes les actions et deviennent les deux piliers de la réussite face à un monde qui change sans cesse. 

Alors que faire ? 10 attitudes à adopter

  1. Développer sa capacité à mettre l’humain au centre et s’inspirer des talents et du potentiel des collaborateurs. 
  2. Satisfaire son client, en répondant à ses attentes. Le client est roi, tout le monde le répète mais avec une pointe souvent d’exaspération. La qualité du produit est un enjeu majeur et Il faut proposer au client des services personnalisés et novateurs.
  3. S’adapter à temps (just timing) aux changements de son environnement et à maîtriser le changement et l’incertitude du changement.  Les équipes, elles aussi, doivent pouvoir s’adapter rapidement aux exigences des clients ou du marché qui évolue de plus en plus vite sous la poussée des nouvelles technologies et de la mondialisation. Dans ce monde, le rôle du dirigeant et des managers est d’aider les équipes à adopter la culture de l’adaptation, plutôt que de les figer dans des processus dont la rigidité conduit l’entreprise à sa perte.
  4. S’adapter pour défier la concurrence et ne plus mettre les systèmes hiérarchiques au centre de l’action qui ralentissant la transmission de l’information et qui écartent les dirigeants de la réalité du terrain. C’est la condition sine qua non pour faire face à la compétitivité. Le partage est au centre de l’organisation. Chacun et quel que soit son poste partage les informations. Chacun a pour ce faire l’obligation de se servir à bon escient des nouveaux outils et les compétences de chaque personne doivent permettre de trouver des solutions aux difficultés rencontrées.
  5. Communiquer et écouter.  Pour impliquer les salariés, il est nécessaire de les écouter, de les connaître et surtout, de leur faire confiance. L’engagement des salariés est facilité lorsqu’ils ont le sentiment d’être associés aux décisions et de faire partie du changement. Pourtant il faudra être vigilant et veiller à ce que les actions des salariés soient bien en phase avec celle de l’entreprise, analyser sans cesse les besoins en compétences et ne jamais sous-estimer les points de blocage.
  6. Simplifier les procédures et cesser de prendre comme référence les procédures écrites et ne plus leur accorder autant d’importance. Les salariés peuvent ajuster tâches en fonction de la situation sans pour autant des initiatives qui iraient à contre-courant. 
  7. Développer l’autonomie et la responsabilité des salariés afin qu’ils s’impliquent davantage. 
  8. Mettre le bon sens et le pragmatisme pour percevoir en amont les difficultés mais aussi les opportunités.
  9. Simplifier c’est-à-dire écarter toute tache chronophage et inutile, contourner les blocages et supprimer des étapes superflues.
  10. Former ses collaborateurs et en faire une priorité. L’entreprise doit savoir développer et utiliser les compétences et le potentiel. Et pour ce faire, elle a besoin de talents qui ne restent jamais sur leurs acquis.

L’entreprise agile a besoin de former ses équipes afin que chaque collaborateur saisisse tous les enjeux et qu’il soit porteur d’initiatives et de développement de la croissance.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer