BusinessDigitalL'idée innovanteLes moyens webPar les nouvelles tendancesVente

Le développement des pharmacies en ligne

Les pharmacies en ligne connaissent un succès grandissant. Si elles ont rencontré des difficultés législatives à leur début, la situation a changé depuis la directive européenne en 2011 qui a imposé aux Etats membres d’autoriser la vente des médicaments sans ordonnance et qui a été transposée en France en 2012 et est applicable depuis le début de 2013.

Les médicaments susceptibles d’être vendus sur internet

Tous les médicaments ne peuvent pas être vendus sur internet. Cela apparaît comme une évidence étant donné les risques que présentent certains médicaments et que seuls les médecins ont la capacité d’en connaître les effets. Les médicaments qui sont disponibles en ligne sont donc ceux qui ne sont pas soumis à une ordonnance. Il serait, en effet, compliqué de pouvoir commander en ligne des médicaments que l’on ne pourrait pas se procurer librement en pharmacie. Dans l’avenir, la législation pourrait s’assouplir si on imagine qu’un contrôle puisse se faire à distance afin de s’assurer que les médicaments arrivent au bon destinataire, qu’ils fassent véritablement l’objet d’une prescription et que la personne ne commande pas plusieurs fois. Aujourd’hui, il reste interdit de vendre en ligne des médicaments qui sont soumis à prescription obligatoire. 

Les pharmaciens qui peuvent vendre en ligne

Reste que tout le monde n’est pas autorisé à vendre en ligne. Seuls « les pharmaciens établis en France et titulaires d’une pharmacie d’officine, les pharmaciens gérants d’une pharmacie mutualiste ou d’une pharmacie de secours minière » peuvent prétendre à avoir une activité en ligne, sauf cas exceptionnels. En cas de cessation d’activité de la pharmacie, le site internet doit donc être naturellement fermé. Même dans le cas où une pharmacie existe, une autorisation de l’agence régionale de santé (ARS) reste nécessaire et il est de plus obligatoire d’en avoir informé au préalable le conseil de l’Ordre des pharmaciens. L’Ordre national des pharmaciens tient et met à jour la liste des sites de vente en ligne de médicaments autorisés comme pharma-gdd.com. Comme de nombreux médicaments falsifiés circulent, une vérification reste indispensable quand on sait que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 50% des médicaments vendus sur Internet sont falsifiés. 

Les raisons d’acheter en ligne

On peut se poser la question des raisons qui peuvent conduire à acheter en ligne plutôt que de se rendre à l’officine la plus proche. Déjà parce que certaines personnes ont des difficultés à se déplacer ou habitent dans des zones où les officines ne sont que peu présentes. La fermeture de nombreuses pharmacies chaque jour montre que la tendance pourrait s’amplifier. La confidentialité représente aussi un attrait pour les patients qui n’osent pas s’adresser à leur pharmacien notamment quand ils ressentent une gêne par exemple en cas d’hémorroïdes ou de mycoses sur les parties intimes. Le prix représente également en excellent argument car les médicaments sans ordonnance font l’objet d’un prix fixé par les pharmaciens qui varie d’une pharmacie à l’autre sans possibilité de comparaison de la part du client. La possibilité de se renseigner sur internet représente un argument pertinent et convaincant. De plus, le fait de ne pas être contraint à faire la queue représente une opportunité de confort même s’il faut quand même compter sur le délai de livraison. Acheter des médicaments en ligne correspond à anticiper ses besoins.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer