ActualitéLe B.A. BA de la gestionPar les nouvelles tendances

La dématérialisation de plus en plus courante dans les achats

Il est loin le temps où les français hésitaient à acheter sur internet. Aujourd’hui la dématérialisation est devenue courante et de plus en plus de produits sont concernés, même ceux qui autrefois résistaient à les intégrer dans leurs sites. Les Français seraient de plus en plus nombreux à l’apprécier. Zoom sur les résultats d’une étude exclusive Ipsos & Decathlon.

Une image positive de la dématérialisation

Tout d’abord, ils sont 64% à l’envisager positivement, une majorité trouve donc qu’il s’agit d’une manière performante de réaliser ses achats. C’est surtout pour la recherche d’informations produits qu’elle est plébiscitée puisque 96% des consommateurs en aurait une image favorable. La dématérialisation prend de plus en plus de place puisque 59% des Français seraient enclins à ce qu’on leur envoie le ticket de caisse en format dématérialisé. Ce chiffre est encore plus élevé chez les jeunes puisque 72% des moins de 30 ans s’y déclarent favorables, déjà pour l’écologie (64% des Français), la facilité de stockage (49%) et l’accès à l’information (41%). Ils sont 19% à y voir même « un dispositif qui facilite les démarches d’inscription & d’achat ». Elle est un concept bien connu des Français puisque 84% d’entre eux estiment même être à l’aise avec la définition. 

A noter que l’âge joue un rôle fondamental puisque les Français plus âgés en sont moins friands (73% pour les moins de 40 ans et 51 % pour les 60 ans en plus).

Ce que les français recherchent

Quelques services sont déjà fortement dématérialisés. On pensera notamment à la recherche d’information produit (96%), la consultation des comptes bancaires (94%), la recherche d’instructions sur le fonctionnement d’un produit (93%), les bulletins de salaire (92%) ou encore tout simplement l’achat de produits ou de services sur des sites d’e-commerce (92%). Enfin à noter que le streaming de vidéos est devenu courant avec une 6e position (63%). De manière générale, les documents administratifs sont stockés pour 60% d’entre eux. S’ils font de nombreuses recherches, le prix reste en pole position (64%). Suivent la qualité du produit (43%) et les caractéristiques techniques (42%). 

Ce qui n’est pas vraiment rentré dans les usages

Certains services résistent tout de même à la dématérialisation comme le fait de scanner de l’information sur un produit (42%). A noter que seulement 5% l’utilisent souvent. Le scan de QR codes reste minoritaire (41%) ou encore le paiement par smartphone (23%) même si l’âge joue un facteur décisif. A titre d’exemple, ils sont 53% des 18-20 ans à faire leurs achats en ligne contre 33% pour les 60 ans et plus. Ceci est d’autant plus significatif pour le streaming de vidéo via des plateformes où l’écart est encore plus grand.  

Les inconvénients de la dématérialisation

La dématérialisation rencontre quelques obstacles et notamment les risques en termes de confidentialité des données (54%) qui demeurent une des problématiques centrales. Les contacts humains freinent également à l’achat puisque 48% sélectionnent cette préférence. Enfin, le clivage que peut provoquer le passage au tout numérique (47%) entre ceux munis d’internet et les autres semblent être un frein. 

A noter que le magasin conserve un rôle crucial, en particulier chez les 60 ans et plus puisque 82% des Français sont particulièrement attentifs à l’étiquetage en magasin. D’autres points demeurent aussi essentiels comme les informations en rayon (80%), les conseils des vendeurs (78%) et les certifications / normes (62%).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer