GérerL'intégration du salariéManagement

Comprendre vos salariés pour les rendre heureux

Les résultats de nombreuses enquêtes montrent qu’il reste délicat de trouver le bon équilibre entre l’évaluation des performances d’un salarié, si ce n’est à se baser sur la seule présence. D’ailleurs le critère du temps passé au bureau n’est guère synonyme aujourd’hui de performance puisque ce sont les trois quarts (76 %) des salariés interrogés qui déclarent que les employeurs ne se basent plus sur le temps passé au bureau mais bien sur la performance. Dans ce cadre, ce n’est pas moins de 71 % des entreprises françaises qui ont dû trouver « une nouvelle façon de mesurer la productivité de leur personnel ».

Mettre des indicateurs en place

Pour la mise en place d’indicateurs, la pratique reste de réaliser des « points réguliers avec les managers afin de discuter des charges de travail » pour 55 % d’entre elles même si évidemment « l’évaluation de leur production et des livrables attendus » demeure un impondérable (51 %). Si vous souhaitez le faire à grande échelle ou que vous fonctionnez en mode projet, vous pouvez également le faire via l’utilisation de logiciels de gestion de projet, ce que font d’ailleurs 37 % des entreprises interrogées.

dynamique-mag.com

L’impact des modèles hybrides

A noter que globalement, les salariés demeurent compréhensifs (6 employés français sur 10 – 53 %) sur la mise en place de ces nouveaux indicateurs qui permettent de suivre et quantifier la productivité notamment du fait de la migration vers un modèle hybride de présence. A noter qu’un tiers (33 %) d’entre eux ignorent si ces méthodes existent au sein de leur organisation et s’il existe effectivement des systèmes de surveillance sur leurs appareils dans ce but.
A la suite de l’enquête VMware, Inc. (NYSE : VMW), leader de l’innovation en matière de logiciels d’entreprise, Shanker Iyer, vice-président sénior et directeur général, End-User Computing, VMware déclare : « Globalement, nous assistons à une transition définitive vers des modèles hybrides qui ne nécessitent pas que les travailleurs soient constamment au bureau. Compte tenu de ce changement, leurs employeurs devraient agir avec prudence lors du remplacement du présentéisme par des outils de supervision. Supervision et performances sont deux notions totalement différentes » « Les environnements numériques de travail permettent aux individus de travailler n’importe où, et notre enquête montre que leurs utilisateurs se sentent plus valorisés et appréciés. En manquant de transparence et en mesurant leur productivité de façon aléatoire et uniquement à l’aide de chiffres, les employeurs peuvent rapidement miner la confiance de leurs salariés, et risquent de voir leurs meilleurs talents partir, alors que nous sommes dans un marché extrêmement complexe et compétitif. »
Le sondage sur le bonheur au travail vu par les DRH Opinionway pour Microsoft qui sont les collaborateurs qui sont au plus près des salariés nous donne un aperçu de leur vision de la mission des entreprises auprès des collaborateurs et il serait judicieux d’en tenir compte. Vous le retrouvez ci-dessous. 

dynamique-mag.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page