DigitalGérerLes logiciels

Comment choisir son logiciel d’emailing ?

Toutes  les solutions d’e-mailing ne se valent pas.
Si vous ne voulez pas finir dans les spams de votre destinataire, il vous
faudra choisir avec pertinence votre logiciel e-mailing. La première question à
vous poser est l’usage que vous souhaitez en faire, certaines solutions
s’adaptant mieux à un envoi de newsletters qu’à un « petit » nombre
d’emails envoyés régulièrement. Le prix variant énormément d’une solution à une
autre, il reste conseillé de choisir attentivement le logiciel avant de vous
lancer. Trois principaux usages se dégagent : les newsletters, l’email
transactionnel et l’automation marketing (emails scénarisés).

Des modèles tarifaires différents

Si l’e-mailing représente une
solution peu couteuse en comparaison des autres solutions marketing, plusieurs
modèles tarifaires ont vu le jour : au nombre de contacts, au nombre
d’envois et au nombre de crédits. Dans le premier cas, le prix
varie en fonction du nombre de contacts de votre base. Les logiciels proposant
d’envoyer des newsletters fonctionnent en général sous ce système car les bases
d’abonnés sont en général limitées et que vous pouvez changer la périodicité de
votre newsletter. Dans le second cas, le
logiciel vous facture en fonction du nombre d’envois effectués et pourra vous
inciter à déterminer le nombre d’envoi souhaité en fonction de votre budget. Enfin le modèle tarifaire au
nombre de crédits est un modèle où vous acheter des crédits que vous pouvez
utiliser quand vous le souhaitez.

La newsletters

C’est la principale raison
pour laquelle les petites entreprises recherchent une solution d’e-mailing. Il
s’agit en général, non seulement de créer la newsletter et la diffuser. Il
reste en général conseillé d’opter pour une solution qui vous permette non
seulement de vous aider à constituer votre fichier d’adresses, de créer votre
newsletter mais également de gérer la performance de votre campagne. La newsletter représente la
forme d’email marketing la plus utilisée. Elle sert en général soit à proposer
des offres commerciales à vos clients ou plus simplement à lui transmettre de
l’information. Envoyée à un rythme périodique (quotidien, hebdomadaire et
parfois mensuel), elle doit faire face à un grand défi celui du désabonnement.
En effet, un lien de désinscription est nécessaire dans celle-ci et pour ne pas
vous retrouvez avec une base qui diminue rapidement, mieux vaut pour vous que
votre newsletter soit partagée que considérée comme un spam.

Attention également à ne pas
constituer votre fichier illégalement notamment en récupérant des emails de
particuliers sans leur consentement et à bien signaler la constitution de votre
fichier à la CNIL afin de ne pas vous mettre dans une situation inconfortable.

De nombreux logiciels peuvent
vous permettre de réaliser vos newsletters comme Mailchimp, SendinBlue ou Sarbacane. Mailchimp
demeure une référence en ce qui concerne ses outils de suivi statistiques et sa
simplicité d’utilisation même si le logiciel demeure cher et n’est pas
disponible pour la documentation en français. Sarbacane représente une bonne
alternative avec une solution assez complète même si son prix demeure élevé. Si
vous recherchez le rapport qualité/prix, SendinBlue peut s’avérer la solution
avec des prix défiants toute concurrence.

Emails transactionnels

Les emails transactionnels
sont également très utiles car ils vous évitent de faire manuellement des
emails qui peuvent être envoyés automatiquement à la suite d’actions réalisées
par les utilisateurs. Ils vous permettent d’échanger avec ces derniers sans
avoir à y consacrer de temps. Il peut s’agir d’email de confirmation
d’inscription, de commande ou de paiement, de changement  de mots de passe … mais également d’emails
plus personnalisés.

A la différence de la
newsletter, il ne s’agit pas d’envoyer de nombreux emails à de nombreuses
personnes par parquets, technique souvent dénommée le « one-to-many »
mais d’envoyer un email à une personne « one-to-one » en fonction de
l’action de l’utilisateur. Contrairement à la newsletter, elle vous permet
d’affiner votre base et d’étudier son comportement et représente un défi pour
les entreprises en matière de gestion de la relation client.

Beaucoup plus ouvertes que la
newsletter avec un taux d’ouverture proche des 50 %, ils ont connu des soucis
de délivrabilité qui entrainaient des contacts trop nombreux des utilisateurs
vers les entreprises, désireux de recevoir rapidement leurs réponses. Les
entreprises sont progressivement passées de l’utilisation du serveur mail de
leur site internet vers des solutions externes qui possèdent un meilleur outil
de suivi en proposant d’avoir notamment le taux d’ouverture, taux de NPAI… On
pourra citer notamment à nouveau Sendinblue, Mandrill la solution de MailChimp
ou encore Mailjet 

Automation marketing

L’automation marketing représente
une technique un peu particulière puisqu’il s’agit d’envoyer automatiquement
des séquences d’emails aux utilisateurs dans le cadre d’un « scénario ». Il
s’agit par exemple de l’envoi d’emails lorsqu’une personne s’inscrit mais n’a
pas complété totalement son profil ou d’emails de relances plus classiques. Certaines
solutions historiques comme Intercom (prix relativement élevé) ou GetVero (plus
abordable mais moins riches) sont présentes même si ne sont disponibles qu’en
anglais. SendinBlue à nouveau développe actuellement ce type de solution. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page