BusinessConfiance en soi et créationDe la sensibilisation au montage du dossierLe bon moment

Pourquoi commencer maintenant sa démarche entrepreneuriale est une bonne idée ?

Actuellement, le nombre de créations d’entreprises d’entreprise est en chute libre. Pourtant, comme toutes les périodes de crise, il s’agit d’un véritable moment pour lancer son entreprise. Les raisons sont nombreuses pour vouloir s’y consacrer dans cette période un peu particulière malgré toute la peur et l’incertitude qu’elle provoque. 

Les géants sont nés dans les périodes de crise

La plupart des leaders actuels comme Google, Facebook et même une bonne majorité des sites sur lesquels vous allez aujourd’hui sont soit nés avec la crise de 2000, soit avec celle de 2008. Tout simplement car crise signifie aussi remise en cause des anciens usages et donc des portes ouvertes pour aller rencontrer les entreprises ou les particuliers qui cherchent un renouveau dans leur manière de consommer et qui s’adaptent aux évolutions pour ne pas rater le train qui est en route. Vous avez ainsi l’opportunité de présenter votre offre à une période où tout le monde fait finalement preuve d’ouverture. Les anciens systèmes sont remis en cause et c’est donc pour vous l’occasion de frayer votre place et d’obtenir des rendez-vous alors qu’en période normale, cela pourrait s’avérer plus compliqué. Les usages changent et les entreprises veulent rester à la page. 

Car beaucoup d’entreprises vont mourir

Il n’y a pas photo, cette période va être dévastatrice pour les entreprises notamment celles qui n’ont pas les reins solides. Il ne s’agit pas d’une baisse de la demande qui va entrainer cette chute mais bien le fait que le passif accumulé pendant la période de crise ne pourra tout simplement pas être géré par les entreprises. Il n’y a qu’à imaginer les loyers qui tournent pour se dire que de nombreuses entreprises vont chuter. Vous me direz :  oui mais l’Etat a dit que… Sauf que, comme d’habitude, il limite son aide à une certaine catégorie d’entreprises et qu’il croit que l’ensemble des autres ont accumulé de la trésorerie qui va leur permettre de passer des mois sans le moindre revenu. Si ce système est fait pour éviter l’abus, il va entrainer la fermeture de nombreuses sociétés qui ne pourront jamais payer leurs loyers, tout comme leur report de charges qui devrait davantage être pensé en termes d’annulation dans la majorité des cas. Il y a fort à penser que 30% des entreprises vont mourir, être fermés ou faire semblant de vivre dans les 6 mois à venir, ce qui devraient laisser de la place pour les nouveaux entrants. 

La communication va se faire moindre 

Toutes les entreprises qui arrivent sur le marché cherchent en général à communiquer pour se faire connaitre. Une situation d’autant plus pertinente quand personne d’autre ne le fait. Les crises restent l’occasion de se faire connaître car la plupart des entreprises restreigne temporairement leur budget. Certaines d’ailleurs s’amusent à conserver leur cash tout court, ce qui a le don de mettre en danger bon nombre d’entreprises et de multiplier les recours auprès du médiateur. Dans tous les cas, vous aurez votre espace de communication et, si vous la faites intelligemment, une bonne occasion de vous démarquer. Il n’y a qu’à voir que l’ensemble de l’information est orienté pour nous déprimer pour comprendre qu’une bonne partie de la population ne va chercher que la petite communication intelligente qui la fera sourire. 

Vous avez le temps de bien vous préparer

La crise est partie pour une durée une bonne partie du temps, ce qui vous laisse amplement le temps de bien vous préparer. Vous n’avez aucune charge (ou presque) et donc vous pouvez adapter votre lancement à la sortie de crise (ou juste avant de préférence). Vous pouvez ainsi bien préparer vos communications, roder votre produit, travailler sur votre concept, préparer une levée de fonds… Bref, vous pouvez totalement rôder votre future entreprise pendant que les autres peinent à survivre. Attention à ne pas trop attendre cependant car les entreprises vont très vite se réadapter à la situation et l’opportunité peut vite disparaître. Il s’agit de trouver le bon timing pour n’être ni trop en avance ni en retard. 

Cela vous laisse du temps jusqu’à la prochaine

Le plus opportun n’est pas de naître pendant une crise mais juste avant une crise. Une fois la crise en cours, le premier avantage c’est que vous apprenez à bien optimiser vos moyens afin d’obtenir le maximum d’efficacité pour chaque investissement. Vous contrôlez parfaitement vos coûts puisque vous êtes encore flexible ce qui représente une bonne pratique immédiate et pour l’avenir. De plus, les crises s’enchaînent rarement et il y a souvent un laps de temps de plusieurs années entre deux crises (2000 – 2008 – 2020) qui vous permettra de bien prendre vos marques et de faire de vous un acteur pérenne avant que la prochaine ne pointe le bout de son nez. Naître en tant de crise représente le meilleur moyen d’optimiser le futur temps entre les deux prochaines.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page