BusinessCréerLe business plan

Business plan : Comment réussir ?

Étape cruciale de la vie d’un entrepreneur, le business plan permet de formaliser et de détailler son projet point par point. Le business plan, même s’il est parfois critiqué, demeure plus qu’un support à destination du banquier ou d’investisseurs. Il est un véritable outil de pilotage au service du chef d’entreprise.

Une présentation percutante

En dehors du résumé en début du business plan qui doit être particulièrement percutant notamment au niveau du choix de chaque mot, vous devez globalement faire en sorte de rendre sexy votre business plan. Il doit être structuré pour être agréable à lire et que le lecteur puisse facilement se repérer et rechercher l’information qui lui paraît la plus pertinente.

Certaines parties, qui sont parfois indigestes, méritent d’ailleurs de se situer davantage dans les annexes que dans les parties traditionnelles du business plan. Pour qu’il soit réussi, il doit reprendre l’ensemble des éléments qui peuvent être essentiels. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la présentation des porteurs de projets est déterminante car la plupart des investisseurs considèrent que l’équipe est souvent la clé de la réussite d’un projet. Autre point important, cette partie vous permet de définir clairement avec vos associés la répartition des rôles. Rédiger avec rigueur, le business plan permet donc d’avoir une occasion de discuter avec eux et de connaître les désidératas de chacun et de ne pas faire l’impasse des situations délicates.

A noter que les points stratégiques qui doivent figurer absolument dans votre business plan sont : l’étude de marché, le projet et sa correspondance avec celle-ci, l’équipe, votre stratégie pour pénétrer sur le marché (c’est ce qui souvent plus l’originalité) et les prévisions financières.

Le chiffrage du business plan

Il repose sur l’identification d’indicateurs pertinents et spécifiques à l’activité de l’entreprise. La méthode des scénarios est particulièrement adaptée aux start-ups et jeunes entreprises, qui évoluent dans un environnement caractérisé par l’incertitude. Elle vous permettra d’anticiper plusieurs situations et de voir laquelle se rapproche au plus près de votre réalité.

Le chiffrage de plusieurs scénarios prend en compte les aléas susceptibles d’affecter l’environnement et le marché de l’entreprise à court comme à moyen terme : évolution de la réglementation, faillite d’un fournisseur, d’un client, l’apparition d’un concurrent, …

Je recommande le chiffrage de trois scénarios :

  • Un scénario optimiste :

Ce scénario est celui qui correspond à vos aspirations. Vous êtes convaincu de votre réussite future et heureusement !

  • Un scénario réaliste :

En parallèle, il est indispensable d’élaborer un scénario prenant en compte une réponse du marché, celle-ci étant souvent moins « en avance » que vos aspirations.

  • Un scénario pessimiste :

Enfin votre projet gagnera en profondeur avec l’élaboration d’un scénario plus pessimiste. Vos principaux interlocuteurs financiers apprécieront votre capacité à anticiper d’éventuels aléas et seront rassurés par la présentation d’un scénario présentant des réponses et une capacité d’adaptation à ces aléas. Vous serez en mesure de remédier sereinement aux imprévus.

La phase d’élaboration de scénarios sera un facteur-clé du succès futur de votre activité.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page