GérerPersonnelSanté et bien-être

Le 21 juin, 1er jour de l’été, jour de la fête de la musique, zoom sur le business des cocktails

Le 21 juin c’est le premier jour de l’été et le jour de la fête de la musique. La fête de la musique égaie les rues de la capitale et de toutes les villes de France. Pour la première fois depuis sa création en 1982, la Fête de la musique telle qu’on la toujours connue ne fera pas de grands rassemblements en raison de la crise sanitaire mais les bars, les cafés et les restaurants pourront servir des cocktails avec ou sans alcool, des glaces pour le plaisir de tous.

Cette année, l’épidémie de la Covid-19 va faire de l’édition 2020 de la Fête de la musique, dimanche 21 juin 2020, une manifestation inédite, solidaire et sous forme numérique… Pour garantir la sécurité, elle devra intégrer les normes sanitaires en vigueur et ne pas créer de rassemblements physiques non autorisés. Pour les bars, cafés et restaurants, l’organisation de concerts relève de la responsabilité de l’exploitant du lieu.

Maisons ou réalisés par un « bar tender », les cocktails restent une vraie tendance. Parmi les plus consommés, le mojito reste un incontournable, bien qu’avec les beaux jours, le Spritz revient sur le devant de la scène particulièrement dans la Capitale. Depuis plusieurs années, le cocktail ne cesse de se réinventer pour le plus grand plaisir des consommateurs, de nombreux bars voient le jour et accueillent des bars tenders réputés pour leur talent. Le gin et le rhum vivent un engouement sans précédent avec l’ouverture de nombreux établissements spécialisés comme des distilleries afin de satisfaire les amateurs. Leurs  consommations ont respectivement progressé de 12 % et 13 %. Un marché qui ne cesse de se développer donc.

Les nouveaux glaçons, un marché qui se rafraîchit.

Pour rafraîchir un cocktail ou bien une boisson, le glaçon reste un incontournable. S’il peut paraître très banal en raison de sa composition basique qu’est l’eau, il se réinvente ces dernières années grâce à des recettes maison ou par les formes étranges qu’il prend. Certains bars aromatisent leurs glaçons en y intégrant des ingrédients avant congélation. Un plaisir qui rajoute un peu de fraîcheur et de goût. Mais la personnalisation ne repose pas que sur cet aspect. Il est désormais possible de trouver des bacs à glaçons aux formes rigolotes ou même qui ne fondent pas. Et comme les entreprises ne sont jamais à court d’idées, elles proposent même de livrer des glaçons en cas d’urgence.
Bien que sans originalité, le marché suit aussi le courant de l’innovation. Il existe des glaçons en plastique indiquant directement le contenu d’un verre au serveur pour être resservi dans l’immédiat sans avoir besoin de demander. De multiples idées qui font du glaçon, un véritable business !

Les glaces, augmentation jusqu’à plus de 82% selon les départements

Lors de la semaine de canicule, selon le site Nielsen, ce sont les glaces bacs qui sont arrivées arrivant en tête du podium avec +46% de progression en chiffre d’affaires sur la semaine, et des journées records du mercredi au dimanche. Le reste du rayon surgelé sucré n’est pas en reste, avec +33% pour les glaces détente (bâtonnets, cônes…) et la confiserie glacée (barres). Si les glaces ont particulièrement profité de la canicule, le bilan est fort diversifié d’un département à l’autre. L’Est et le Centre de la France ont connu les plus fortes hausses de chiffre d’affaires, le top ce sont les Vosges (+88%), devant le Territoire de Belfort (+70%) et le Haut-Rhin (+68%). La Bretagne n’a pas connu de pic de ventes spectaculaire pour les glaces : “seulement” +8% dans le Morbihan… et un recul de -3% dans le Finistère, les chaleurs n’étant pas à son summum dans la région.

Les Mocktails, une tendance healthy.

Pour trouver une alternative à l’alcool dans la tendance healthy, les mocktails se démocratisent. Issu de la contraction de « mock » signifiant imiter et « cocktails », il devient un incontournable des bars branchés. Il y a quelques années encore, demander une boisson non alcoolisée consistait à prendre un jus de fruits, désormais les bars proposent de vraies alternatives à en faire rougir de plaisir les consommateurs de ces breuvages aux mille délices. Pour répondre à la demande, les grandes marques comme Schweppes ou encore Finley proposent des boissons goût mojito sans alcool. D’autres innovent réellement avec des goûts originaux comme Mister Cocktails au slogan qui ne laisse personne indifférent « sans alcool, la fête est plus folle ». En ce qui concerne les bars, ils repensent leur carte avec des mocktails toujours plus fruités et originaux pour se diversifier et séduire davantage de clients.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer