Management

L’écoute, le savoir-être du Manager

Vous ne m’écoutez pas ! Tu ne m’écoutes pas ! Si mais tu ne me comprends pas ! Tu restes sur tes idées ! Tu gardes ton point de vie, alors à quoi cela sert de te parler ! Le dialogue appelé aussi dialogue de sourds demande non seulement un effort de la part de celui qui écoute mais lui demande essentiellement une ouverture d’esprit. Il ne s’agit pas de convaincre l’autre pour qu’il approuve vos idées mais d’arriver à communiquer. C’est d’bord que le dirigeant le veuille ou non qui doit faire l’effort.

La capacité d’écoute constitue une qualité fondamentale pour le Manager. Cela fait partie des principaux outils lui permettant de maîtriser les ressources humaines et gestion de son entreprise. Complexe et difficile à maîtriser, elle exige de la patience, de la tolérance et un excellent sens d’analyse et de synthèse. En voici quelques principes.
Attention ! Le Manager doit d’abord tenir compte de sa propre personnalité et de sa capacité à communiquer et de sa relation avec les autres. Il doit constamment penser si j’ai le bon comportement, j’influencerai positivement mes équipes. 

L’écoute : un savoir-être indispensable au manager

La bonne capacité d’écoute est devenue une préoccupation grandissante au sein d’une entreprise. L’évolution du marché et des besoins des clients, la forte concurrence obligent les entreprises à optimiser leurs stratégies et à exploiter les moyens à leur disposition. Depuis quelques années, les entreprises apportent de l’importance aux connaissances et au savoir-faire de ses employés. C’est pour cela qu’elles intègrent la capacité d’écoute comme étant une qualité indispensable pour un Manager. Sans cette qualité, le Manager ne peut nullement tenir compte de la capacité de ses collaborateurs.

Le sens de l’écoute : un savoir-être qui s’apprend

La capacité d’écoute constitue une question de bonne distance. Elle représente une disposition à résonner avec un autre. Le Manager doit savoir écouter sans se laisser envahir, ni tomber dans l’indifférence. Il doit trouver le juste milieu pour assurer l’épanouissement du projet d’entreprise, et de sa carrière professionnelle. Cette écoute active demande de percevoir les sentiments et idées de son interlocuteur, y compris les sous-entendus, sans jamais être dans le jugement. Il faut écarter tous préjugée ou idées reçues. » Un vrai challenge !!!

– L’écoute surinvestie

À trop vouloir se montrer à l’écoute de ses collaborateurs, le Manager risque de se noyer dans une « écoute surinvestie ». Il veut donner des réponses à tous les problèmes et n’arrive plus à maîtriser ses émotions. L’écoute risque de se transformer en une sur implication affective. Cela génère une perte de temps pour le collaborateur et pour son Manager. Celui-ci ne peut pas analyser ses échanges de manière objective et risque de prendre de mauvaises décisions.

– Écouter sans entendre

Parfois, le Manager fait semblant d’écouter sans tenir compte de rien. Trop soucieux d’assurer l’efficacité de ses projets, il ne cherche qu’à émettre ses arguments, et ne considère aucunement les avis des autres. Rapide et intuitif, il ne fait preuve d’aucune patience et ne cherche qu’à accélérer les choses. Cela représente un danger pour l’entreprise, car le Manager risque de passer à côté de meilleures opportunités et de négliger certaines situations qui peuvent nuire au succès de son projet. 

L’écoute, un tremplin pour la réussite

– Anticiper et se préparer

En faisant preuve d’un excellent sens de l’écoute, le Manager peut facilement anticiper les problèmes qui risquent de nuire au succès de son projet. Ses collaborateurs constituent les principaux acteurs dudit projet, leurs avis concernant la réalisation de celui-ci demeurent indispensables. En tenant compte de leurs observations, le Manager peut éviter de multiples problèmes et se préparer à les affronter.

– Gestion des conflits

Même chez les équipes les plus soudées, les conflits peuvent exister. Faire travailler plusieurs personnes dans un seul et unique projet n’est pas facile. Chacune d’entre elles va vouloir mettre en œuvre leurs compétences et savoir-faire, ce qui risque de générer des conflits au sein de l’équipe. Le Manager doit être à l’écoute de chacun de ses collaborateurs afin d’analyser les arguments de chacun de manière objective.

A la fin de chaque échange avec un collaborateur, demandez-vous : qui a davantage parlé ? Est-ce lui ou bien moi ? et surtout cherchez vos maillons faibles pour que le prochain échange soit fructueux.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page