Cumuls et interdictionsGérerManagement

Les valeurs en entreprise, un leurre ?

Les valeurs apparaissent au sein des entreprises souvent comme une utopie lorsqu’elles les bafouent dans leurs relations avec leurs collaborateurs, lorsque les évolutions et les changements conduisent à opter pour des solutions qui mettent en difficulté les salariés. Qu’en est-il ? Est-ce un leurre ?

Les valeurs ? Qu’est-ce au juste que ces valeurs qui servent de faire-valoir à certaines entreprises ?

Instaurer des valeurs dans une charte, dans des documents à destination de l’externe comme de l’interne est devenu une sorte de tradition souvent guidée par les besoins de communication depuis les années 1980.

À quoi servent les valeurs au sein des entreprises ?

Ces valeurs permettent de :

  • donner du sens à l’action et orienter l’engagement
  • renforcer la cohésion
  • structurer les modes de collaboration
  • gérer la complexité de l’organisation et la diversité des situations
  • promouvoir son ADN, tant en interne que vis-à-vis de l’extérieur.

Les valeurs, destinées à l’interne ont pour objectif d’instaurer une charte des comportements, des aptitudes et des modes de pensée que chacun doit adopter pour contribuer au projet d’entreprise, et ce, quelle que soit sa fonction ou son niveau de responsabilité. Elles permettent de revenir à ces principes quand les évolutions bouleversent les habitudes de l’entreprise.

Les valeurs doivent permettre de :

  • Fédérer tous les acteurs, quels qu’ils soient, autour d’un sens commun
  • Faciliter l’adhésion à un changement (nouvelle stratégie, réorganisation…)
  • Animer une équipe au quotidien (attractivité, motivation, appartenance, reconnaissance). 
  • À quoi servent les valeurs à l’extérieur de l’entreprise ?

Les valeurs peuvent être destinées à se créer visibilité et notoriété auprès (clients, fournisseurs, partenaires) et ont pour objectif de promouvoir l’image de l’entreprise et construire sa réputation. Elles sont diffusées largement sur le site internet, sur les réseaux sociaux et à toutes les occasions d’événements, de conférences …et elles leur servent de canevas dans leur communication.

Mais pourtant elles sont souvent vécues comme un tissu d’hypocrisie par les salariés qui lors des changements et restructurations se sentent floués. Ainsi si la réalité de terrain diffère des valeurs, c’est toute la marque qui sera mise en difficultés. Elles sont aussi condamnées avec force par les clients et les consommateurs quand ils découvrent qu’en fait ces valeurs ne sont qu’une façade et qu’il existe un fossé entre leurs paroles et les actes. La conséquence est de conduire les entreprises à une difficulté majeure dans leur chiffre d’affaires car les consommateurs et les clients se détournent de la marque. A l’heure de la communication instantanée, il est impératif pour les dirigeants d’entreprise d’harmoniser leurs discours avec leurs pratiques.

Une enquête menée par l’institut de sondage Universum sur les entreprises qui font le plus rêver les jeunes met en exergue leur aspiration à collaborer avec une entreprise dont ils partagent les valeurs. C’est grâce à ses valeurs fortes qu’une entreprise comme Michel et Augustin a pu se faire une place dans le classement. « Être dédié à une cause » est un objectif prioritaire pour 32 % des répondants ce qui représente leur deuxième objectif de carrière après « l’équilibre vie perso/vie pro ». Sur ce point, Blablacar a fait son entrée dans ce classement grâce aux valeurs que l’entreprise véhicule et qui sont réellement dans son ADN.

Pour conclure, citons Frédéric Mazzella, Président fondateur de Blablacar

« Dans une société en forte croissance, dont les dirigeants sont de moins en moins accessibles, les valeurs rendent les collaborateurs autonomes : ils peuvent déduire la solution du cadre de référence défini par les valeurs. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer