GérerGestionGestionL’installation de l'entreprise

Comment renouveler son matériel d’entreprise ?

Un bon ouvrier se reconnaît à ses outils : l’adage vaut aussi pour les entreprises. Usure ou évolution technologique, tout chef d’entreprise doit veiller à renouveler son matériel régulièrement. Mobilier, mobilité, informatique, téléphonie, machines ou engins, l’opération mérite une attention particulière. Quand, pourquoi et comment renouveler simplement et au meilleur coût le matériel de votre entreprise ? Petit focus pour répondre efficacement aux questions qui taraudent tout chef d’entreprise soucieux de rester dans le coup.

Quand renouveler le matériel de votre entreprise ?

Tout chef d’entreprise soucieux de sa productivité n’attend pas la panne ou l’obsolescence de son outil de production pour le renouveler. Quelle que soit la catégorie du matériel concernée, ce dernier doit non seulement fonctionner de manière optimale, mais disposer des capacités suffisantes pour soutenir l’activité et assurer le bon développement de l’entreprise.

S’il n’est pas très judicieux de renouveler en une seule fois l’ensemble du matériel de l’entreprise, ce remplacement peut faire l’objet d’une planification rigoureuse et pluriannuelle tenant compte des obsolescences et des sauts technologiques.

Au quotidien, certains indices doivent vous inciter à envisager le renouvellement plus ou moins rapide d’un matériel ou d’une catégorie de matériels :

  • des ralentissements de plus en plus importants ;
  • des pannes et donc des indisponibilités récurrentes ;
  • des difficultés d’approvisionnement en consommables ou pièces de rechange ;
  • des standards inadaptés à la nouveauté ;
  • des capacités de production insuffisantes.

Comment financer le renouvellement du matériel de votre entreprise ?


Tout est fonction du niveau de l’investissement à consentir. Ce dernier peut être financé sur fonds propres ou grâce à l’emprunt. Les banques accordent des crédits professionnels taillés sur mesure pour répondre à la nécessité de renouveler tout ou partie du matériel de votre entreprise. L’opération peut aussi s’effectuer avec l’aide de l’État. Soucieux d’aider à la modernisation des entreprises, notamment celles du secteur industriel, ce dernier a mis en place des dispositifs qui peuvent être également activés pour renouveler tout ou partiellement le matériel de votre entreprise.

Ainsi, la Banque publique d’investissement (Bpifrance) propose des prêts aux PME et ETI du secteur de l’industrie tandis que le fisc, de son côté, accorde des crédits d’impôts :

  • Le prêt croissance industrie qui accorde de 500 000 à 5 millions d’euros sur une durée de sept ans ;
  • Le prêt industrie du futur et croissance conçu pour accompagner l’augmentation des capacités de production. D’un montant identique au précédent, il s’amortit entre trois et dix ans ;
  • Le prêt industrie du futur et technologies et usages du futur conçu pour aider à la modernisation des lignes de production ;
  • La prime d’aménagement du territoire qui peut être accordée aux PME pour les aider à acquérir du matériel ;
  • Le crédit impôt innovation, accordé aux PME qui investissent pour innover, permet d’obtenir jusqu’à 400 000 euros d’abattement fiscal.


Bon à savoir : les dépenses liées au mobilier, au matériel et l’équipement de votre entreprise peuvent être considérées comme des charges déductibles qui viennent de facto diminuer le montant de votre impôt sur les sociétés. Ces dépenses doivent remplir certains critères pour être déductibles. Un aspect à étudier avec votre comptable.

Où vous fournir ?

Qu’il s’agisse des équipements généraux de l’entreprise ou d’informatique, de machines ou engins spécifiques à l’activité, vous avez tout intérêt à regrouper vos achats et à faire jouer la concurrence. Il s’agit bien évidemment de négocier le meilleur matériel au meilleur prix, mais aussi la solution de support la plus adaptée.

Lorsque le matériel à acheter s’y prête, privilégiez le commerce de gros plutôt que la grande distribution. Au contact direct des fabricants, les grossistes vous font bénéficier de prix nettement plus avantageux. Vérifiez auprès de vos fournisseurs l’existence d’une carte fidélité pro et l’étendue de ses avantages. Ceux-ci doivent comprendre des tarifs réservés aux professionnels, l’accès à des offres exclusives et la TVA déductible.

Pensez aux enchères de déstockage

Les cessations d’activité de magasins se traduisent souvent par la mise aux enchères de matériels neufs. Des biens durables ou consommables vendus par lot qui permettent de renouveler votre matériel et vos stocks à moindre frais. Seul impératif : disposer d’une capacité de paiement immédiat.

Le matériel proposé est généralement présenté sur palette. En tant qu’acheteur vous disposez du temps nécessaire pour analyser le nombre et la qualité des pièces constituant le lot. Ces enchères sont organisées par le gouvernement, les douanes, les salles des ventes ou encore des sites d’enchères en ligne comme Stocklear par exemple.

Le renouvellement du matériel de votre entreprise mérite une vraie stratégie. Planifié et régulier, celui-ci maintient au niveau optimal vos capacités de production et la motivation de vos salariés. Bien équipée, votre entreprise est performante, inspire confiance et demeure prête à relever tous les défis.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page