Cumuls et interdictionsGérerManagement

Les raisons de favoriser la politique au sein d’une entreprise

La politique demeure un sujet particulièrement apprécié par
les Français. Selon un sondage OpinionWay, 57% d’entre eux en discutent sur
leurs lieux de travail. Beaucoup refusent également de faire part en public de
leurs opinions sur le sujet. Le thème reste très controversé et polémique.
Voici quelques raisons de parler de politique ou de l’éviter au sein de votre
entreprise. 

Contre : Le
risque de créer des conflits

Vous souhaitez parler de politique au sein de votre
boite ? Sachez qu’elle représente une des premières causes de conflit en
entreprise. Partager vos opinions peut être tentant mais vous risquez de vous
créer plus d’un ennemi ! Gardez en tête que tout le monde ne partage pas les
mêmes valeurs que vous et que vous ne devez pas chercher à convaincre
absolument tout le monde. Ce n’est pas parce que vous êtes ouvert à discussion
que tout le monde l’est. Comme le dit une expression populaire : « on peut
discuter de tout mais pas avec tout le monde ». Dans le cas où deux
personnes semblent vraiment impliquées dans des partis opposés, il peut
s’avérer judicieux d’éviter d’en parler afin d’esquiver un conflit inutile.

Contre : Le
risque d’abus

Dans ce domaine, le risque d’abus reste présent. Votre but
demeure d’amener les gens à débattre et échanger sur le sujet ! Vous ne
souhaitez peut-être pas que certains de vos salariés mettent en place un
véritable collectif pour mettre en avant leurs idéaux. Chacun doit rester
maître de ses pensées et ne pas être influencé par les autres. L’objectif
demeure d’ouvrir la parole et non d’imposer une vision ! Ne faites pas de
votre entreprise un véritable lieu dédié à la politique, rendez-la uniquement
plus accessible par moment. Vous pourriez perdre en cohésion et en
productivité.

Contre : La peur
de la discrimination

Le sujet peut inquiéter certaines personnes par rapport aux
répercussions possibles qu’il peut engendrer. Un salarié dont les convictions
demeurent différentes de celles des autres peut se retrouver rejeter et subir
une forme de discrimination. Il s’avère utile de savoir que la loi du 4 août
1982 sur « les libertés du travailleur en entreprise » rappelle que le
licenciement d’un salarié pour ses opinions politiques constitue une
discrimination sanctionnée par la nullité de l’acte (soit la réintégration sous
astreinte journalière ordonnée par le conseil des prud’hommes, article
L. 1132-1 du code du travail). Cela est également puni par l’article 225-2
du code pénal, prévoyant trois ans d’emprisonnement et une amende de
45 000 euros. Raison de plus pour favoriser la parole tout en maintenant
les possibles débordements. Une fois la machine lancée, elle peut être difficile
à arrêter en cas de débordements. Attention !

Contre : La
volonté de ne pas partager ses opinions politiques

Partager son opinion politique représente une décision
personnelle. Il en va de même si l’on ne souhaite en faire part. Vous ne
souhaitez peut-être pas que tout le monde soit au courant de vos penchants
politiques sur votre lieu de travail ? Certains désirent la garder pour
vous-eux. Favoriser la discussion politique au sein de l’entreprise implique de
ne pas forcer ceux qui ne veulent pas y participer. Chacun prend la décision
pour lui-même et doit être libre de venir ou non.

Pour :
Rapprocher les salariés

Discuter de politique peut rapprocher certaines personnes
qui ont la même affinité politique. Si une personne partage des centres
d’intérêt identiques aux vôtres, vous aurez le sentiment de devenir plus
proche. Avec la politique, c’est pareil ! Au lieu de passer l’heure du
repas seul et sans personne à qui parler, pourquoi ne pas entamer une séance de
partage d’opinion politique ? En favorisant ce type d’échange, vous
favorisez la création de lien et améliorez le collectif. Attention tout de même
car l’effet inverse n’est pas loin ! Veillez à ce que vos salariés ne
s’éloignent pas pour la même raison.

Pour : Favoriser
l’échange et les activités

La politique s’avère propice à l’échange d’opinion et à
pouvoir sortir du masque que vous portez en arrivant dans l’entreprise. Les
débats enflammés peuvent dévoiler des personnalités qui ne s’expriment guère
usuellement. Pourquoi ne pas créer un événement régulier autour du
sujet pour ceux qui sont intéressés ? Vous pouvez par exemple, organiser
un débat tous les mois, durant lequel chacun peut participer, défendre ses
opinions et discuter avec d’autres qui ne possèdent pas les mêmes idées. Vous
pouvez fabriquer un véritable rendez-vous pour tous. Chaque personne aura
l’occasion de partager avec les autres sa vision. Attention à bien gérer les
règles de prise parole pour qu’il n’y ait pas d’échauffement ! Rappelez que
chacun est libre de ses opinions.

Pour et contre :
une valeur attractive pour de possibles salariés ?

En choisissant de mettre en avant la liberté d’expression,
votre entreprise peut se présenter comme ouverte. Elle peut alors attirer pour
des personnes qui souhaitent pouvoir partager dans le respect.  A l’inverse vous risquez d’effrayer des
personnes qui ne veulent pas en parler ou qui ne s’avèrent tout simplement pas
intéressés.

Mettre en place un véritable accès au débat sur la politique
ne s’avère pas forcément facile et peut être dangereux pour la cohésion dans
l’entreprise. Il existe de nombreux risques à mettre en place cette activité.
Le sujet peut créer des conflits comme il peut aussi rapprocher certains de vos
salariés ! A vous de choisir.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page