DigitalLa banque et les garanties

Place aux paiements dématérialisés !

Les factures dématérialisées transmises par les entreprises peuvent désormais être payées en ligne. Une nouvelle solution de paiement pratique et économique.

Aujourd’hui, les entreprises émettent de plus en plus de factures dématérialisées. Les supports numériques pour envoyer les factures sont largement pratiqués entre entreprises. Cette tendance gagne également les factures émises en direction du grand public. Or, il est vraiment dommage qu’une facture envoyée électroniquement ne puisse pas toujours être payée avec autant de facilité et en limitant les échanges de courrier ou les opérations de pointage des règlements. Quand la vente est celle d’un commerçant qui dispose d’une boutique en ligne, le règlement intervient en fin de l’acte d’achat au moyen des solutions de paiement en ligne, principalement par carte bancaire. Mais il existe quantité d’émetteurs de factures et autres créances qui n’entrent pas dans cette catégorie.

De nouvelles solutions de paiement

Jusqu’à présent les règlements de ces créances pouvaient s’effectuer soit par chèque, soit au moyen d’un prélèvement émis par le créancier ou par l’émission d’un virement simple ou permanent par le débiteur. Le règlement par chèque est coûteux pour le créancier car il entraine des manipulations (courrier, pointage des écritures, complexité en cas d’impayé…). Les moyens électroniques, prélèvements et virements, fonctionnent bien mais supposent une mise en place assez lourde : émission d’un mandat par le débiteur à conserver par le créancier, saisie de l’identifiant IBAN du créancier par le débiteur… Mais de nouvelles possibilités sont désormais proposées par les banques. Première étape : le créancier envoie ses factures sur un support électronique, elle comporte bien sûr les informations obligatoires habituelles mais aussi un numéro de référence client et un numéro de facture pour le règlement. Elle mentionne aussi l’adresse Internet sur laquelle le débiteur pourra effectuer son paiement. Deuxième étape : le débiteur n’a plus qu’à aller sur le site et payer par carte bancaire après avoir saisi ses références client et facture.

Les avantages

Pour le créancier, les avantages sont nombreux : c’est la banque qui gère le site de paiement, pour l’entreprise un simple accès Internet suffit pour utiliser le service : pas de logiciel à installer ou de site Internet à créer, les délais d’encaissement sont réduits par rapport aux règlements par chèque ou par prélèvement, le suivi comptable est simplifié grâce au reporting quotidien des encaissements, les éléments de la chaîne de facturation du créancier (numéro client et numéro de facture) servent aussi bien pour le référentiel interne du créancier que comme clé d’accès pour les débiteurs, et enfin les règlements sur Internet sont sécurisés grâce à l’authentification 3DSecure. Pour le débiteur également, cette solution a des avantages : le service est disponible 24h/24, 7j/7 et le débiteur peut bénéficier d’un différé de paiement grâce à sa carte bleue à débit différé.

Ainsi, le paiement par carte bleue sur Internet devient un mode de paiement courant et simplifié par rapport au chèque (délai poste, frais d’envoi). Le CIC propose une solution très simple à mettre en œuvre de paiement des factures par Internet, le Pack Factures, ainsi qu’une version dédiée aux associations, le Pack Associations CIC. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page