ConseilsGestion du temps et du stressPersonnel

Comment ne pas être trop angoissé par la rentrée ?

Avec toutes les mauvaises nouvelles qui circulent sans cesse sur les réseaux sociaux et l’incertitude actuelle, il est clair qu’il y a de quoi s’angoisser. D’ailleurs rien n’est fait pour vous mettre du baume au cœur si ce n’est quelques initiatives et les applaudissements du soir pour notre personnel hospitalier. Si vous ne voulez pas être angoissé au-delà de la raison pour la rentrée, il est peut-être temps de prendre quelques mesures importantes. 

1/ Vous déconnectez des informations et réseaux sociaux

Certes, il y a toujours cette petite vidéo drôle que l’on aime bien ainsi que ces informations originales qui nous redonnent le sourire dans les médias et les réseaux sociaux. Vous passez surement votre vie à scroller pour les trouver d’ailleurs. Entretemps, vous avez le droit à un concentré de nouvelles pires les unes que les autres et si vous écoutez BFMTV en boucle, vous risquez de vous plomber le moral d’une manière incroyable. Il est temps de mettre fin à ce cercle vicieux et de vous décider à ne plus les consulter à la longueur de journée dans l’attente d’une bonne nouvelle qui devrait mettre du temps à venir. Pour sortir de celui-ci, il vous suffit de regarder les informations une fois par jour, de préférence le soir au moment des résumés qui souvent sont plus objectifs et moins anxiogènes. Vous aurez déjà votre dose de mauvaises nouvelles donc arrêtez d’y passer plus de temps que cela. 

2/ Prévoyez les différents cas et vos réactions : créer votre plan d’action

Le plus simple pour éviter d’être angoissé reste de prévoir différentes hypothèses et les manières d’y réagir. Vous pouvez par exemple envisager plusieurs périodes de déconfinement et créer différents calendriers d’actions suivant la date. A défaut d’avoir des certitudes, vous pouvez ainsi déjà mettre en place certaines mesures si tout ne va pas pour le meilleur. Le fait d’anticiper vous permet de gérer et réduire votre angoisse car vous possédez des solutions et ne vous concentrez pas que sur le problème. Plus vous aurez de plans B, plus vous serez rassuré sur l’avenir donc autant bien planifier votre rentrée afin de savoir exactement ce que vous allez faire. 

3/ Mettez-vous dans l’action

Rien de pire que de ruminer ses mauvaises pensées alors lancez-vous dans l’action, peu importe dans quoi : lancez-vous ! Commencez par créer tous les documents qui vous seront utiles à l’avenir comme vos plans de communication, vos maquettes ou encore à réaliser tout ce que vous n’avez pas fait et ce que vous aviez à réaliser. Le meilleur moyen d’éviter l’angoisse reste de s’occuper l’esprit alors allez-y à fond et remplissez à fond votre emploi du temps. Quasiment tout votre travail s’effectue au bureau normalement et à votre domicile que pourriez-vous faire ? Un restaurateur peut très bien penser à sa nouvelle déco, des plats innovants, s’informer sur les bouteilles de vin ou encore sur le matériel. Vous avez un milliard de détails et de prises d’informations possibles même à distance alors cherchez-les. A défaut, formez-vous sur un pan que vous maitrisez mal. 

4/ Divertissez-vous ! 

A défaut de travailler, il existe un énorme ennemi de l’angoisse, le rire ! Si vous vous sentez angoissé il est peut-être temps d’aller trouver de quoi vous faire rire. Ce n’est pas les films drôles ni les séries comiques qui manquent sur la toile alors prenez un abonnement s’il le faut (certains sont très raisonnables) et allez-vous prendre une bonne tranche de rire. Effet Garanti ! Si vous n’êtes pas dans ce type d’humeur, un autre ennemi de l’angoisse c’est la passion ! Tout ce qui peut vous passionner vous permettra de vous désangoisser alors si vous n’avez pas de passion c’est peut-être le moment de la découvrir. Cette guitare ou ce piano qui dort depuis des années dans votre placard ? Il est peut- être temps de l’extraire et de nombreux sites en ligne vous proposent des tutoriels voire des cours en ligne. Vous avez du temps alors profitez-en pour découvrir votre passion de demain et enfin dépasser le stade de je fais deux cours et je m’arrête ! Allez-y à fond et surpassez-vous pour une fois. Allez au-delà de ce que vous avez toujours réalisé et vous verrez que vous vous réaliserez vous-même.

5/ Relativisez à fond ! 

Vous êtes en train de paniquer et l’angoisse vous prend sans que vous puissiez la contourner. Rien de plus simple pour l’écarter. Le premier conseil contrôlez votre respiration et expiration. Concentrez-vous quelques minutes sur votre respiration et faites le vide intérieur. Une fois le calme doucement retrouvé, il vous faut relativiser. Qu’arrivera-t-il dans le pire des cas ? Imaginons le cas où la crise serait fatale à votre entreprise. Et bien, vous n’aurez qu’à retrouver un emploi ou remonter une autre société. Vous vous en êtes toujours sorti jusqu’à présent et l’une des plus grandes qualités des entrepreneurs c’est la résilience. Vous pourrez donc parfaitement rebondir et faire encore mieux grâce aux connaissances acquises. L’optimisme est la qualité intrinsèque du dirigeant.

6/ Cherchez des alternatives et des nouveaux axes de développement

L’avenir vous fait peur et toutes les hypothèses vous conduisent à penser au pire. Rien ne vous empêche de tout remettre à plat pour mieux reconstruire en prenant en compte les nouveaux éléments à votre disposition. Votre business model ne tiendra et les perspectives semblent mauvaises ? Les crises sont des opportunités de faire différemment et mieux. Vous avez la chance de vous mettre encore plus en adéquation avec vos valeurs et de tout remettre sur le tapis. Même si on se sent souvent enfermé dans certaines situations, elles se débloquent plus souvent qu’on ne le croit. Alors si rien ne peut marcher dans l’ancien modèle, tentez le nouveau. De nombreux entrepreneurs ont échoué avant de connaître la réussite alors pourquoi pas vous ?

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer