Start-Up

MyBusyMeal : un repas et des rencontres qui vont changer votre vie, « Le métier que j’exerce, c’est ce que j’ai toujours voulu faire. Et réaliser un projet avec mon frère, c’était un rêve » Fabien Carraro

« Le métier que j’exerce, c’est ce que j’ai toujours voulu faire. Et réaliser un projet avec mon frère, c’était un rêve »

Fabien Carraro passe un bac scientifique et se dirige vers ce qui le passionne vraiment : les sciences. Et plus précisément, la biologie et la chimie. Au contact de ses amis, des majors de promotion, son niveau et sa motivation s’améliorent nettement. Pour autant, il reste assis au fond de l’amphithéâtre et avoue avoir été de ces étudiants qui vont faire en fin d’année les photocopies des notes de leurs camarades : « Je m’en sortais comme ça. Je pense que les profs devaient se dire que j’étais vraiment un bon étudiant vu le tas de détails notés lors des partiels, liés aux différentes copies de cours que je récupérai en fin d’année ». Aussitôt ses études finies à l’âge de 26 ans, Fabien. C décroche son premier travail qu’il exerce toujours aujourd’hui à une échelle internationale.

De l’idée au projet

Le cadre commercial est amené à voyager pour son travail et il se déplace souvent seul. Dans son hôtel, devant son assiette… Souvent confronté à ces moments de solitude et des idées plein la tête, le co-fondateur de MyBusyMeal détecte un besoin de rencontrer d’autres professionnels autour d’un déjeuner ou d’un dîner. Si Fabien. C a eu l’idée, c’est avec son frère qu’il met en route le projet en février 2013 : « Je voulais faire la société avec lui donc nous avons travaillé ensemble dès le départ ». Le concept de MyBusyMeal est simple : il consiste à géolocaliser des personnes et des repas autour de soi à un moment T afin de partager un peu plus qu’un repas et d’alimenter ainsi son réseau professionnel.

Une innovation pleines de solutions

Ce que les deux frères espèrent changer avec leur start-up, c’est vous aider à rencontrer les bonnes personnes qui pourront vous orienter et participer à l’accélération de votre projet. Les rencontres avec d’autres professionnels permettent de se constituer un réseau et d’avoir les bonnes cartes en main pour concrétiser vos idées. Selon l’ainé des deux fondateurs, les gens se disent souvent : « Moi aussi, j’ai déjà eu un projet en tête mais je ne suis pas allé plus loin parce que je ne connaissais pas les bonnes personnes ayant les compétences nécessaires à la réalisation de ce projet ». Contre ces difficultés, qui empêchent nombre de gens de réaliser leurs rêves, MyBusyMeal est le remède.

Vers le succès

Après deux mois d’existence seulement, MyBusyMeal rencontre un franc succès auprès de nombreux professionnels, en France comme à l’étranger, et cet attrait pour le réseau n’est pas sur le point de disparaître, bien au contraire. Les deux frères souhaitent réaliser un deuxième projet ambitieux et complètement fou qui pourrait toucher tout le monde ; et la seule personne à pouvoir mettre cela en place est Richard Branson. Malheureusement, Fabien Carraro ne souhaite pas en dévoiler davantage pour le moment…

Questions choisies

Quels sont les trois mots par lesquels vous caractériseriez votre projet et pourquoi ?

D’abord « novateur », puis « actuel » dans la mesure où les réseaux sociaux tendent à « s’essouffler » parce qu’il y a trop de virtuel ; et « authentique » parce que les rencontres sont bien réelles et les personnes bien présentes physiquement lors des repas… Ce sont des relations avant tout professionnelles certes, mais humaines. Et ce type de rencontres va sans doute se généraliser car le système lui-même pousse les gens à ce mode de vie… Cela va changer beaucoup de choses : même si vous êtes nécessairement derrière votre ordinateur, il y aura toujours le besoin impérieux de faire des rencontres et celui-ci va devenir de plus en plus fort…Vous ne pourrez jamais créer votre entreprise en restant assis à votre bureau caché derrière votre ordinateur.

Avec le caractère innovant de MyBusyMeal, pourquoi ne vous êtes-vous pas présenté à des concours ?

Il est vrai que nous aurions potentiellement pu gagner de l’argent, mais en même temps pas forcément… Le verdict peut s’avérer être un frein, par exemple si vous vous faites casser votre projet 2, 3, voire quatre fois. Et c’est d’ailleurs ce qui est arrivé lorsque nous avons présenté notre projet à des sociétés : ils nous ont dit que cela existait déjà… Comme nous étions davantage à la recherche d’un partenaire, cela ne nous a pas tellement freinés. On a trouvé un partenaire qui a tout de suite été enthousiasmé par le projet. Par ailleurs, un concours revient à dévoiler votre projet avant même qu’il ne soit mis en place. Après, nous sommes plus dans l’efficacité avec une volonté d’aller au bout du projet et de le réaliser que de passer des concours.

Demain, MyBusyMeal rencontre un clash… En tant que chef d’équipe, comment réagissez-vous ?

Je suis quelqu’un d’enthousiaste et j’ai l’empathie nécessaire pour parvenir à fédérer. Même en cas de crise, j’arrive à stabiliser les choses et à entrainer les autres pour aller de l’avant. Il faut discuter, communiquer… Si du jour au lendemain cela clash, je suis quelqu’un qui rebondit facilement : on sait quels risques on prend. Même si nous avons risqué une bonne partie des économies, nous savons que nous n’avons pas fait n’importe quoi. Je pense qu’on a qu’une seule vie et pour ne pas avoir trop de regrets à la fin, il faut pouvoir se dire qu’on a fait le maximum.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page