10065

GérerLes différents types de ContratManagement

Le stagiaire : quel est le rôle de l’entreprise

Des dispositions légales régissent les obligations des entreprises à l’égard des stagiaires avec des particularités quant au type de stage. Il s’agit notamment de la désignation d’un tuteur ou maître de stage, de la conception d’une convention de stage et d’un régime de rémunération ou de gratification des stagiaires. Toutefois, l’entreprise doit avant tout contribuer à former le stagiaire en le confrontant aux réalités professionnelles.

Le rôle formateur de l’entreprise

Le stage a pour but intrinsèque de donner à l’étudiant une vision globale de l’entreprise afin de lui permettre de confronter ses connaissances théoriques aux réalités professionnelles. Ne nous le cachons pas : il faut consacrer beaucoup de temps pour former le stagiaire, lui transmettre les connaissances pratiques nécessaires pour l’accomplissement des différentes tâches auxquelles il sera confronté et qui sont relatives à son domaine d’étude. Le stage constitue un contrat moral dans un cadre légal pas très contraignant, mais qui implique un investissement sérieux de la part de l’entreprise.

Les différents types de stage

Les stages en entreprise sont très courants et varient en fonction de la formation ou du niveau d’études.

Le stage d’observation reste de très courte durée (1 à 2 semaines). Il a pour but de faire découvrir aux lycéens et collégiens le monde du travail. Le stagiaire ne travaille pas à proprement parlé pendant cette période. Son rôle reste de l’observation liée aux problématiques de la vie en entreprise même si vous pouvez le solliciter pour des tâches relativement simples. L’entreprise doit avant tout contribuer à former le stagiaire en le confrontant aux réalités professionnelles.

Le stage opérationnel s’effectue au cours de leurs études supérieures et nécessite une convention. D’une durée de 1 à 3 mois, il implique de façon professionnelle le stagiaire qui exécute plusieurs tâches et missions selon son niveau d’études et sa formation sous la supervision de son tuteur. Ce stage est souvent obligatoire pour la validation de l’année en cours et fait l’objet d’un rapport.

Le stage fonctionnel est conventionnel et dure 4 à 6 mois. Il s’effectue en fin d’études et permet à l’étudiant de valider un diplôme. Le stagiaire gagne en responsabilité et rédigera un mémoire à la fin. Ce stage peut constituer un tremplin pour une embauche définitive. Si vous êtes intéressé par le profil du stagiaire et la qualité de son travail, vous pouvez lui proposer un contrat de travail par la suite.

La convention de stage

La signature d’une convention est obligatoire et doit être signée par trois parties : la direction de l’établissement de formation du stagiaire, l’entreprise et le stagiaire lui-même. La convention définie les activités confiées au stagiaire ainsi que la durée du stage et les modalités de gratification.

Le maître ou tuteur de stage

La désignation d’un tuteur de stage est obligatoire. Son identité et sa fonction devront figurer dans la convention de stage. Le maître de stage est un salarié de l’entreprise dont le rôle est d’encadrer le stagiaire. Il définira les différentes missions relatives au stage de l’étudiant. Il veillera également à son assiduité et travaillera en collaboration avec son établissement d’origine.

Le maître de stage devra œuvrer pour faciliter l’intégration du stagiaire au sein de l’entreprise en lui transmettant toutes les informations et consignes nécessaires. Il supervisera les activités de l’étudiant et veillera à leur bonne exécution. Mais il devra surtout être à l’écoute des difficultés, besoins et attentes du stagiaire.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page