GérerRecherche et sélectionStart-Up

Interview de Laurent Wauquiez, ancien secrétaire d’état chargé de l’emploi

« Il est essentiel que les petites entreprises continuent à recruter car ce sont chez elles que se trouve le plus grand réservoir de création d’emplois. »

Qu’est-ce qui freine le développement des recrutements au sein des petites entreprises ?

Une petite entreprise est une structure fragile, souvent jeune, pour laquelle une embauche est un investissement financier important et donc un gros risque. De plus, une petite structure ne dispose pas de moyens importants consacrés aux ressources humaines, ce qui peut freiner ses procédures de recrutement. Ces obstacles peuvent la dissuader de procéder à des embauches. Pourtant celles-ci sont essentielles au développement des PME.

Pourquoi est-ce important que les petites entreprises recrutent ?

Il est essentiel pour tous que les petites entreprises continuent à recruter car ce sont chez elles que se trouve le plus grand réservoir de création d’emplois. Mais effectuer de nouvelles embauches est également crucial pour les entreprises elles-mêmes. Pour se développer, conquérir de nouveaux marchés, améliorer la qualité de ses produits ou de ses prestations, une entreprise a forcément besoin de recruter. L’investissement dans les outils et les infrastructures est utile et nécessaire. Mais dans une économie où l’innovation est au cœur du développement, l’importance de ce que l’on appelle un peu froidement le « capital humain » est fondamentale. C’est avant tout grâce aux femmes et aux hommes qu’elle emploie qu’une entreprise peut grandir.

Quelles sont les aides qui existent pour aider les entreprises à recruter ?

L’emploi est la principale préoccupation des Français et un domaine d’action privilégié du gouvernement. Nous privilégions particulièrement les publics en difficulté : les jeunes, les travailleurs handicapés et les séniors. Outre les aides existantes pour les contrats en alternance, des nouveaux dispositifs ont été mis en place dans le contexte de la crise. Un plan d’urgence vise particulièrement les jeunes : primes à l’embauche des jeunes stagiaires, soutien financier aux entreprises prenant des jeunes en alternance et aide pour le recrutement d’apprentis supplémentaires. Des aides financières favorisent également l’embauche des personnes handicapées. Enfin nous allons instaurer une aide à l’embauche pour les plus de 55 ans avant la fin de l’année. Ce système permettra de soutenir l’emploi des séniors, une de nos priorités.

Comment le gouvernement aide les TPE / PME à recruter davantage ?

Face à la crise, nous avons instauré un dispositif « zéro charge », qui offrait aux petites entreprises une exonération de charge pour leurs recrutements.

Ce système a permis près de 1,3 million d’embauche. Toutefois, comme annoncé dès l’origine, ce plan, après avoir pleinement atteint ses objectifs, n’a pas vocation à être pérennisé.Nous soutenons également la création d’entreprise. Nous avons lancé le dispositif « Nacre » qui accompagne la création et la reprise d’entreprise. « Nacre » vise spécifiquement les demandeurs d’emploi ou bénéficiaires de minima sociaux.

Outre l’activité de l’entrepreneur lui-même, un grand nombre de ces projets se sont traduits par de nouvelles créations d’emploi. Nous fournissons également une aide concrète à travers des conventions avec les chambres du commerce et de l’industrie. Ces dernières, qui viennent d’être renouvelées, ont permis de financer des « développeurs de l’apprentissage » qui fournissent une aide pratique aux entreprises : informations sur les aides disponibles, mises en relations entre l’employeur et les apprentis.

Enfin les PME bénéficient d’un interlocuteur privilégié avec OSEO. Cet établissement public offre des garanties bancaires aux PME et apporte un concours financier à plusieurs milliers de projet par an. Dans le cadre du Plan de relance, OSEO a accompagné 23 500 entreprises en 2009. Parmi celles-ci, la moitié ont déclaré avoir été sauvées de la faillite et 30 000 postes ont été préservés.

Comment dénicher un salarié qui corresponde bien au poste ?

Il est essentiel de rédiger de façon précise sa fiche de poste. Mieux vaut également anticiper le besoin de recrutement afin de disposer de temps pour traiter les candidatures et auditionner différentes personnes. Si certaines candidatures spontanées vous ont été soumises au cours des derniers mois, n’hésitez pas à contacter ces personnes qui ont démontré leur intérêt pour votre entreprise.Pôle Emploi peut vous accompagner dans votre recrutement en vous proposant des démarches innovantes comme la « méthode de recrutement par simulation ».

Celle-ci permet d’évaluer le candidat en action, dépassant ainsi une sélection uniquement fondée sur les diplômes et l’expérience. Pour simplifier les démarches des entreprises Pôle Emploi a également mis en place un numéro de téléphone unique (le « 39 95 ») qui permet de déposer une offre d’emploi sur simple appel. Dans tous les cas, n’oubliez pas de fournir une réponse aux candidatures qui vous ont été soumises.

Où trouver les bons profils de salariés ?

Partout ! Il existe de nombreux vecteurs de diffusion d’offres d’emploi : les sites spécialisés ou les réseaux d’anciens élèves ou apprentis sont ainsi d’autres outils intéressants. Toutefois Pôle Emploi reste l’interlocuteur privilégié : plus de 500 000 profils de candidats sont disponibles et les agents sont les mieux formés pour conseiller entrepreneurs et chercheurs d’emploi.

Est-il intéressant pour une petite entreprise de recruter un jeune ou un sénior ?

Les deux profils sont intéressants pour une entreprise. On a eu trop tendance à opposer les jeunes et les séniors sur le marché de l’emploi. Il s’agit en réalité de deux types de travailleurs complémentaires.

Un sénior apporte une expérience précieuse, tandis qu’un jeune diplômé possède d’autres atouts : enthousiasme, dynamisme et possibilité pour lui d’accompagner le développement de l’entreprise sur une longue période.

Selon ses besoins, une entreprise peut privilégier un travailleur jeune ou plus expérimenté, mais ce serait certainement une erreur de refuser d’embaucher une personne correspondant à ses besoins simplement car elle serait trop jeune ou trop âgée. Cette discrimination par l’âge est d’ailleurs interdite par la loi.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page