Start-Up

Un industriel qui tord le cou aux conservateurs, Frédéric Arnaud

Frédéric Arnaud a monté avec son frère la société Emulsar, spécialisée dans la production d’émulsions (mélange d’eau et d’huile) pour les industries agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique. 

Titulaire d’un master entrepreneur obtenu en 2001 à l’ISC Paris, Frédéric Arnaud a d’abord entamé sa carrière professionnelle au sein du groupe de communication et de publicité Euro RSCG (Havas). Mais le domaine des services ne lui convient pas réellement et il rêve de créer son propre produit. L’idée se concrétise lorsque son frère Christophe, qui a travaillé pendant une dizaine d’années dans le secteur des émulsions (mélange d’eau et d’huile, ndlr) pour l’industrie, lui présente son idée. « Il a constaté que les industriels nécessitaient des émulsions spécifiques que les technologies actuelles n’étaient pas capables de fournir. Partant de ce constat, nous avons réfléchi à une nouvelle technologie pour répondre à ce besoin » précise Frédéric. « Notre objectif était de créer le premier procédé industriel d’émulsification membranaire. » Leurs émulsions  permettent de fabriquer des produits sans conservateurs. Une véritable innovation !

Christophe dépose un premier brevet en 2002 et les deux frères cherchent des fonds pour financer le premier prototype de machine. Frédéric continue à travailler pendant cette recherche et quitte son job en 2004 pour fonder Emulsar en compagnie de Christophe et de quatre associés.

L’entreprise décolle progressivement. Frédéric détaille : « Nous avons développé la boîte au sein de l’incubateur public parisien Agoranov, qui facilite la création d’entreprises innovantes. » Pour développer leur business et se faire connaître, les deux hommes s’appuient également sur les labels et concours. Ils remportent le concours national d’aide à la création d’entreprise innovante en émergence en 2003 (prix de 45 000 €) et en création développement en 2004 (450 000 €). La même année, ils intègrent le comité scientifique du Congrès Mondial de l’Emulsion. En 2008, ils finalisent une levée de fonds de 550 000 euros ce qui leur permet d’entamer la phase d’industrialisation de la technologie.

Les entrepreneurs investissent un million et demi d’euros dans la R&D les deux années qui suivent, et développent progressivement l’entreprise. Emulsar affiche un chiffre d’affaires proche de 500 000 euros en 2014 et des nouveaux projets de développement pourraient aujourd’hui voir le jour à l’international. 

En jetant un œil dans le rétroviseur, Christophe analyse les clés de sa réussite. « La complicité avec mon frère et le fait que nos caractères soient à la fois très différents et parfaitement complémentaires a sans doute facilité l’avancée sereine de notre aventure ». Pour l’entrepreneur la conciliation entre la vie personnelle et professionnelle constitue un impératif comme celui d’être une entreprise toujours innovante.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page