ConseilsGérerGestionLes difficultés

Que faire quand vous avez une panne d’inspiration ?

Il arrive parfois que vous deviez faire appel à votre créativité pour trouver par exemple un sujet d’article, une source d’amélioration pour l’entreprise ou encore des solutions à une problématique que l’on vous a posée. Mais voilà parfois, rien ne vient. C’est à ce moment-là que vous réalisez que le symptôme de la fameuse page blanche existe. Pour trouver l’inspiration, il suffit parfois de peu de choses pour que votre cerveau se mette à bouillonner d’idées. Zoom sur quelques bonnes pratiques. 

1/ Faire quelque chose que vous devez.

Vous êtes en panne d’inspiration et vous ne trouvez rien. C’est l’occasion idéale pour ne pas perdre votre temps car à force de vouloir la faire jaillir cette idée qui ne vient pas, vous risquez de vous bloquer. Le meilleur moyen pour trouver une idée à ce moment reste de réaliser d’autres tâches. A défaut, vous risquez de vous stresser et de devenir encore moins créatif car pressé par le temps et l’inquiétude. N’hésitez pas à inverser votre to do list et à faire des petites tâches. Au pire, si vous êtes notamment confiné chez vous, une tâche ménagère fera très bien l’affaire. Vous devez en premier lieu sortir de l’obsession de trouver l’idée afin de laisser votre esprit se libérer. Si l’idée ne venait pas, au pire des cas, vous n’auriez pas pris de retard sur d’autres obligations donc tant qu’à faire, autant temporiser votre recherche d’idées.

2/ Mettre des mots sur tout ce que vous voyez.

L’inspiration vient parfois de l’extérieur. Chaque objet ou chaque son représente pour vous une idée. Si on prend par exemple une table, elle peut signifier pour vous espace pour manger ou encore espace de travail… Bref tous les objets ou tout ce qui se passe autour de vous peut vous inspirer des mots ou des phrases que vous pouvez noter. Une fois un maximum d’éléments notés, vous pouvez tout simplement chercher comment l’associer avec votre problématique et essayer d’en extraire une idée créatrice. Plus votre esprit foisonnera d’une idée à une autre, plus il sera créatif. Alors n’hésitez pas à passer d’une idée à une autre. 

3/ Le brainstorming sert toujours

Quand on n’a pas d’idées, pourquoi ne pas s’adresser aux autres. Si vous rencontrez la panne sèche, rien ne vous empêche, par exemple, de demander à vos amis, votre famille ou vos collaborateurs à quoi leur faire penser un sujet ou comment il résoudrait une problématique. Le brainstorming fonctionne à condition que vous n’interrompiez pas les gens à chaque idée qu’ils vous donnent. Partagez le moins possible votre avis et notez leurs idées sans intervenir. Si toutes les idées ne sont pas exploitables certaines le seront peut-être. Ils trouveront très probablement des idées auxquelles vous n’auriez jamais pensé alors profitez-en ! 

4/ L’approche par transposition

Elle est notamment valable lorsque vous cherchez une idée qui pourrait plaire à un client ou à un lecteur (par exemple). Il s’agit alors de se demander ce qu’il aimerait (lire, utiliser) et ce qui pourrait lui être utile et attirer son intérêt. L’exercice est assez difficile si par exemple vous n’êtes pas du tout le consommateur de ce type de produit ou lecteur de ce type de presse car il vous faut véritablement vous mettre à la place de la personne et vous demander ce qu’elle en penserait. Il s’agit d’utiliser au maximum votre empathie pour comprendre les rouages et la manière de penser d’une personne utilisatrice ou lectrice. 

5/ L’inspiration d’ailleurs

Si vous n’avez pas d’idées du tout, rien ne vous empêche d’aller voir ce qui se fait ailleurs. Bien sûr vous pouvez aller voir par exemple ce que fait votre concurrence mais vous pouvez aller plus loin en observant par exemple ce qui se passe à l’étranger ou dans d’autres secteurs d’activité et vous demander si les pratiques seraient par exemple transposables dans le vôtre. De nombreuses idées de création ou des améliorations naissent ainsi. Il ne faut pas oublier que les idées pullulent et que si elles ne sont pas parfois directement transposables, elles peuvent le devenir avec quelques ajustements. De nombreux entrepreneurs disent souvent ainsi qu’il faut garder son ouverture d’esprit tout le temps et un peu partout. N’hésitez donc pas à être curieux. 

6/ L’art en premier

L’art inspire de l’émotion et l’émotion génère des idées. Ce n’est pas pour rien que les grands artistes avaient souvent besoin d’une muse. Chaque émotion que vous procure une œuvre d’art ou une musique par exemple demeure la source d’une créativité potentielle. Les créations artistiques vous créent des émotions qui suscitent un cheminement original. Si vous êtes en panne d’idées, rien ne vous empêche d’aller par exemple voir une exposition (même virtuelle) ou encore d’écouter des musiques qui vous mettront dans un état d’esprit différent de celui habituel. Vous pourrez ainsi booster votre créativité. 

7/ Vous confronter à d’autres manières de pensées

Il est courant d’être enfermé dans son carcan de pensée et la confrontation d’idées avec un public non averti ou ne faisant pas partie de votre entourage, demeure une bonne pratique pour booster votre créativité. Il est à prendre en compte que notre cerveau évolue dans des règles établies qui freinent notre capacité à imaginer de nouvelles choses. Moins une personne est experte, plus elle aura tendance à se demander pourquoi on fait quelque chose d’une manière ou d’une autre (les enfants avec leur pourquoi nous obligent à chercher la raison des choses). Pour sortir de votre schéma de pensée vous pouvez donc faire appel à des novices. Autre méthode : faire appel à des personnes étrangères qui ont une toute autre manière de réfléchir et qui s’avèrent très efficaces dans les entreprises multiculturelles. Vous pourrez ainsi aborder la question sous un angle très différent de celui habituel. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page