Start-Up

L’éthique comme raison d’être entrepreneur, Interview de David Biasio,

Interview de David Biasio, cet entrepreneur dans le conseil
en Système d’information qui considère que l’éthique doit être au centre de
l’entreprise.

Quel est votre
parcours (estudiantin, professionnel et personnel) avant la création de votre
entreprise ?

Je suis né en Allemagne, puis j’ai vécu au Nigeria avant d’arriver en France
pour ma scolarité. J’ai effectué mes études de commerce au sein du groupe NEOMA
Business School en suivant un double diplôme franco-allemand (Reims Management
School& ESB Reutlingen) avant d’intégrer le groupe Devoteam en tant
qu’ingénieur d’affaires. J’ai participé à la croissance du groupe Devoteam en
m’occupant du secteur de l’énergie et en évoluant vers des fonctions de
directeur commercial / d’agence. J’ai
ensuite occupé des fonctions de Global Account Manager chez SUN Microsystems
(Oracle) avant de rejoindre Devoteam à
nouveau en tant que Directeur de Business Unit et membre du comité de
direction.

Quand avez-vous créé
votre propre entreprise ? Dans quel secteur ? Et surtout, pourquoi (anecdote,
déclic) ?

En 2012, je décide de créer Ethic Technology, cabinet de conseil IT dont les équipes sont
principalement constituées des meilleurs entrepreneurs indépendants du
marché sélectionnés, référencés et affiliés au sein du « Réseau Ethic »

Ma volonté, depuis le départ, est de mettre en pratique au
quotidien mes valeurs éthiques à savoir : la vérité, la transparence, la
prise de responsabilité, un modèle économique équitable tout en s’adaptant à
l’évolution du marché du conseil.

Pour y arriver, il m’a fallu construire un nouveau modèle
d’organisation basé sur le réseau et qui prend en compte les aspirations actuelles
des consultants du marché :

  • -         
    choisir ses missions, ses clients, ses formations,
    construire son parcours.
  • -         
    s’accomplir en tant qu’entrepreneur.
  • -         
    faire partie d’un réseau sérieux qui les accompagne sur
    les dimensions technologiques, RH & commerciales.

Pouvez-vous me donner
les chiffres de votre entreprise (date de création, nombre de salariés, chiffre
d’affaires…) ?

L’entreprise a été créée en 2012 et elle est gérée depuis fin
2014 par deux Directeurs Associés.

Nous n’avons pas de salariés mais nous nous appuyons sur un
réseau d’entrepreneurs indépendants tant en interne (en commerce, ressources humaines,
droit et communication) qu’en externe, à
travers notre réseau de consultants.

CA 2016 : 1 800 000 €

Que représente
l’entrepreneuriat pour vous ?

L’opportunité de prendre son destin en mains et de
construire son avenir.

Quelles ont été les
principales difficultés rencontrées ? Et inversement, les principales
satisfactions ?

Concernant les difficultés rencontrées :

  •  la solitude du début : j’avais trouvé des
    actionnaires mais je cherchais un associé 
    (qui m’a rejoint fin 2014).
  •  le développement commercial : je venais d’une
    fonction de management avec tout le back office associé, période pendant
    laquelle j’avais délaissé et  délégué la
    relation client.

Les principales satisfactions sont venues de l’aide et de la bienveillance dont j’ai pu bénéficier de par mon réseau, qui m’a accordé sa confiance pour m’aider à lancer l’activité et
remporter rapidement les premiers contrats.

Comment vous
êtes-vous financé ?

Le cabinet s’autofinance depuis le début de l’aventure.

Comment
conciliez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

Harmonieusement. C’est l’une des autres principales
satisfactions car je gère mon temps et mes priorités comme je l’entends. J’arrive à consacrer du temps à ma famille et
mes activités extra-professionnelles facilement.

Avez-vous une
anecdote à partager ?

J’ai failli rater mon premier contrat avec une grande banque
publique car, à quelques heures près, je n’avais pas encore mon numéro de SIRET….

Quel conseil
donneriez-vous à un entrepreneur qui se lance pour réussir ?

De commencer par un projet sur lequel il est légitime et
pour lequel il peut capitaliser sur son expérience.

Etre ambitieux tout en étant réaliste et ne pas oublier
qu’il faut être rentable, c’est le meilleur moyen d’attirer des capitaux si
nécessaires.

L’importance de l’exécution, avoir de bonnes idées ne sert à
rien, c’est les mettre en œuvre qui compte et personne ne peut le faire à votre
place.

J’aime bien le proverbe chinois qui dit : « Derrière
une montagne, il y a une autre montagne. »

Quelles sont les
perspectives d’avenir pour votre entreprise ? Pensez-vous vous développer
à l’international ? Pensez-vous effectuer des levées de fonds ?

Imposer notre cabinet comme un label de qualité tant pour
nos clients sur le niveau des prestations fournies que pour nos consultants
partenaires afin qu’ils soient fiers d’appartenir à notre réseau.

Poursuivre pour l’instant notre développement en France afin
de rapidement financer le renforcement de nos équipes en structure.

Nous ne pensons pas effectuer une levée de fonds pour notre
activité de consulting, nous réfléchissons par contre à d’autres activités
annexes qui pourraient nécessiter plus de capital.

Aujourd’hui, comment
faites-vous pour développer votre réseau ?

Jusqu’à présent, j’ai privilégié deux axes :

  •  le suivi de mes relations personnelles & professionnelles.
  •  notre réseau de consultants (apports d’affaire, mises en
    relation,…).

Sauf que je souhaite dépasser mes limites et développer
notre entreprise, c’est pourquoi j’ai choisi de m’investir davantage
dans :

  •  l’association des anciens de Neoma Business School.
  •  adhérer à un club d’entrepreneurs qui partage ma vision.

Vous pouvez visiter son site internet sur : www.ethic-technology.com

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page