Le B.A. BA de la stratégieLes stratégies originales

Une entreprise à la pointe de la technologie

Créée par Gérard Tremblay et Yves Boulot en 2005, l’entreprise OSMOZIS rencontre un vif succès. Après quelques années avec une croissance à deux chiffres, l’entreprise compte aujourd’hui 80 collaborateurs et réalise 8,7 millions de chiffre d’affaires.

Rien ne semblait prédestiner Gérard Tremblay à sa vie d’entrepreneur. Fils d’agriculteur, il décide de faire des études d’ingénieur alors qu’« A l’époque, on me disait qu’il était temps que je travaille. J’allais en quelque sorte, en faisant des études, à l’encontre du système qui prônait le fait de travailler comme une valeur. Ce n’est pourtant pas exclusif car la valeur travail est devenue aujourd’hui centrale dans l’entreprise.  ». Aujourd’hui, il n’en est plus à son coup d’essai en tant qu’entrepreneur car il a déjà créé une entreprise dans la téléconférence / webconférence dans laquelle il a fait ses armes en tant que dirigeant et revendu avec succès cette première affaire à un groupe américain.

Une société basée sur la technologie

Il part d’une appétence technologique et s’intéresse au wifi maillé, une technologie d’origine militaire à la base et se demande comment utiliser celle-ci car il s’agit d’une « technologie solide qui permet de communiquer sur de grands espaces ». Un peu par opportunisme même si ce n’était pas son idée première, il a l’idée de l’utiliser pour les campings dont il connaît un dirigeant. Il suscite l’intérêt de ce dernier et l’entrepreneur signe ainsi son premier contrat, une réelle opportunité pour mettre en œuvre son idée. Il décide d’utiliser cette technologie pour connecter l’ensemble des appareils mobiles des vacanciers, ainsi que tous les objets connectés sur une seule et unique infrastructure intégrée. Autrement dit, l’entreprise permet aux équipements sans fil (ordinateurs, smartphones, tablettes…) de se connecter avec le meilleur débit disponible.

Une société qui s’est imposée petit à petit

De 2005 à 2010, il conforte alors le business model auprès des centres de vacances et s’adresse aux opérateurs de service des accès Internet pour les vacanciers. Plus globalement la technologie lui permet d’atteindre tous les services connectés comme la télésurveillance. De 2010 à 2015, il renforce son offre de services connectés et lance, par exemple, OsmoAlert qui permet de pouvoir évacuer un site en diffusant un message sur l’ensemble du lieu de vacances, une obligation exigée par certaines préfectures. En 2015, il se lance dans la conquête de l’international et commence par l’Espagne. L’Italie suit un an plus tard puis l’Allemagne et la Hollande. La croissance organique se fait alors principalement dans les deux premiers pays.

La décision de faire une IPO et une levée

Afin de passer à une étape plus importante et faire en sorte que la notoriété soit plus importante, l’entrepreneur décide de faire une entrée en bourse (IPO) au début de l’année 2017 sur Alternext paris. La décision de réaliser une IPO a pour but de, certes, poursuivre la croissance organique mais également de réaliser de la croissance externe. En début 2018, l’entreprise fait une première acquisition d’une société basée à Perpignan, LOGMIS, un éditeur spécialisé dans les logiciels de gestion de centres de vacances. Ils intègrent le produit avec les leurs et le renomment Osmo Gestion. Ils font par la suite l’acquisition d’un concurrent direct basé à Saint-Jean d’Angely près de Saintes (Charente-Maritime) qui réalise 2 millions de chiffre d’affaires en 2019, EWI-Mediawifi. Celle-ci représente d’ailleurs pour l’entrepreneur « l’une des plus grandes réussites ». L’entreprise consolide ainsi sa base clients et accélère son développement. Plus récemment, l’entreprise vient de réaliser une levée de fonds de 4 millions d’euros afin de concrétiser davantage de croissance externe et se lance le défi de retrouver une croissance à deux chiffres en combinant autant la croissance externe qu’organique.

Les plus grandes difficultés rencontrées

Si aujourd’hui l’entreprise rencontre le succès, le dirigeant a pourtant dû faire face à des difficultés comme le fait d’avoir pensé que la croissance à l’export pouvait se faire extrêmement vite. Il s’est ainsi aperçu que « chaque pays est différent et possède ses propres règles et ses propres lois. Il n’est pas possible d’exporter un modèle tel quel, même en Europe. Il reste plus simple d’acquérir une société déjà en place qui les maîtrise ». La seconde difficulté a résidé dans le besoin en fonds de roulement (BFR) puisque l’entreprise a une activité saisonnière qui demande de trouver des financements pendant les périodes creuses.

Les facteurs clés de succès

Pour Gérard Tremblay, pas de doute, le premier facteur clé de succès est lié au fait qu’il soit « deux dirigeants qui s’entendent très bien. Je connais mon associé depuis 25 ans et nous construisons chaque jour ensemble. Il est essentiel qu’on ait envie de se parler et d’échanger pour avancer ». Autre clé du succès ? S’être fait accompagner dès le départ par Rémi Soulage, aujourd’hui directeur technique, qui a permis de développer la technologie et d’avoir placé au centre le client de leurs préoccupations. Pour cela, ils ont même créé « un comité d’experts qui sont des professionnels du camping et qui ont une connaissance des besoins dans ce domaine ».

La responsabilité sociétale

Gérard Tremblay pense que mettre les salariés au centre du dispositif représente également une des clés du succès avec la mise en place de la norme iso 26 000 qui donne les lignes directrices aux entreprises et aux organisations pour opérer de manière socialement responsable. L’entrepreneur, nous souligne d’ailleurs que « l’ouverture d’esprit est essentielle. Il est hors de question qu’un salarié soit discriminé, par exemple en fonction de leur préférence sexuelle. Nous avons des salariés qui sont revenus pour cette raison car nous respectons tout le monde. » 

La grande valeur de l’entreprise

L’instant présent : toutes les actions, que chacun réalise dans l’entreprise aujourd’hui, nous feront gagner davantage parce qu’elles sont positives, sans même vouloir gagner davantage. En faisant bien son travail chaque jour, la récompense découle automatiquement comme par exemple une promotion.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page