Start-Up

Les entrepreneurs qui vous aident à diminuer vos coûts, Prashan Sithi et Cédric Morvan

Prashan Sithi et Cédric Morvan sont les fondateurs de l’aile
française de Ihorse, une société spécialisée dans le conseil et la stratégie
dans le digital et les nouvelles technologies informatiques. Interview de ses
passionnés du digital.

Quel est votre
parcours (estudiantin, professionnel et personnel) avant la création de votre
entreprise ?

Après avoir fait le lycée Stanislas à Paris, Prashan est
allé à l’UTC (Université Technologique de Compiègne) où il était intéressé par
le cursus d’ingénierie en Biomécatronique pour pouvoir continuer vers des
études de médecine dans la recherche liée aux organes artificiels. Il en sort
après s’être vu offert une opportunité de développer tout le marché européen
pour le groupe indien iHorse à partir de 2011. De son côté, Cédric a un
parcours de chimiste spécialisé en analyse à Paris VI (UPMC). Juste avant de
rejoindre les rangs d’iHorse en juillet 2015, il travaillait au CNRS notamment
au Louvres (C2RMF). Ses travaux ont abouti à une publication dans une revue
scientifique internationale (Ceramics International
42(16):18859-18869 · November
2016 DOI:
10.1016/j.ceramint.2016.09.033).

Quand avez-vous créé
votre propre entreprise ? Dans quel secteur ? Et surtout pourquoi (anecdote,
déclic) ?

iHorse a été crée en 2007 en Inde et 2010 aux USA et Canada. La
société française quant à elle a été crée en septembre 2016 par Cédric et
Prashan après 5 ans de présence sous forme de bureau de liaison. La France
étant un marché très exigeant, ce pays représentait un défi commercial pour
notre offre de services de très haute qualité aux meilleurs prix. En effet, peu
de sociétés étrangères de notre taille arrivent à s’y maintenir plus de un an
dans notre domaine d’expertises.

Comment avez-vous
réussi à développer votre société ?

Nous avons réussi à nous maintenir sur ce marché à priori
difficile en détectant très rapidement nos défauts et faiblesses. Nous avons su
immédiatement nous corriger en apportant des solutions adéquates tant au niveau
ressources humaines que process qualité. Nous avons par exemple recruté des
spécialistes d’expériences internationales, notamment des Français expatriés
sur nos sites de production en Inde. Ceci nous a permis d’augmenter notre
niveau d’expertise et de fluidifier notre communication.

Le recrutement de nos ingénieurs est l’un des plus exigeants
sachant qu’il se repose essentiellement sur la passion du métier et le profil
du candidat et non sur seulement ses compétences purement scolaires. Ceci explique
que nous ne sommes que « 200 » chez iHorse alors qu’on devrait
normalement pouvoir s’attendre à être dix fois plus après 10 ans d’existence. Ensuite
la satisfaction de nos partenaires fait le reste.

Quel a été pour vous
le moment clés de votre réussite ?

Le recrutement d’équipes pour déléguer certaines de nos
tâches a été le moment décisif pour notre entreprise. Nous avons pu nous
concentrer sur la partie commerciale.

Comment vous
êtes-vous financé ?

Tout le développement d’iHorse se fait sur la base
d’autofinancement, où chaque dirigeant a investi de sa poche et continue
d’investir par son énergie pour faire évoluer l’entreprise.

Quelles ont été les
principales difficultés rencontrées ?

La création de la filiale en France au niveau juridique. Mais
également les aprioris sur la qualité de travail des indiens qui est perçue de
manière beaucoup plus positive sur les marchés anglo-saxons qu’en France ont
représentées les principales difficultés.

Et inversement les
principales satisfactions ?

Nos principales satisfactions sont d’avoir fait directement
ou indirectement vivre 200 employés donc 200 familles, de savoir qu’on a
directement été source de revenus dans la vie de 9 français sur les 5 dernières
années et de voir nos partenaires marger plus grâce à nous pour recruter des
profils à valeurs ajoutées pour accélérer leurs projets vers la réussite malgré
un contexte économique national difficile.

Quelles sont les
perspectives d’avenir pour votre entreprise ?

Nous sommes persuadés que l’avenir de iHorse est intimement
lié aux start-ups. Nous les accompagnons depuis deux ans pour qu’ils deviennent
des scale-ups en les entourant très professionnellement à tous les
niveaux : juridique, stratégique, financier, technologique, commercial…
Grâce à nos partenaires privilégiés dans ces domaines respectifs. Nous
structurons désormais cet accompagnement dans le cadre d’iAcceleration, un
programme visant la réussite de chaque start-up sélectionnée via un appui à 360
degrés.

Pensez-vous vous
développer dans d’autres pays ?

Nous sommes déjà présents au Canada et aux État-unis. Nous
commençons à développer les marchés britannique et belge. Nous avons nommé
aussi un directeur Afrique car nous croyons en l’émergence de ce continent dans
un proche avenir.

Que représente
l’entrepreneuriat pour vous ?

La prise de risques mais aussi la liberté.

Comment
conciliez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

Très difficilement car nous estimons encore être seulement
au début de notre aventure. Nous espérons cependant que dans les prochaines
années nous trouverons du temps pour nous-mêmes et nos familles.

Quel conseil donneriez-vous
à un entrepreneur qui se lance pour réussir ?

  •  Ne pas avoir peur de l’échec car il construit.
  •  Savoir déléguer après avoir bien formé.
  •  Avoir un bon système de report et de suivi de la part
    de ses équipes.

Aujourd’hui comment
fais-tu pour développer ton réseau ?

En œuvrant depuis 5 ans quasiment entre 15 et 18 heures par
jour pour provoquer des rencontres et en travaillant continuellement la
sincérité de notre approche pour satisfaire au mieux nos partenaires. La suite
n’est que bouche à oreille.

Notamment grâce  aux
évènements networking dont ceux du Club Dynamique, webmining, réseaux sociaux
type Facebook, linkedIn…

Pouvez-vous me donner
les chiffres de votre entreprise (date de création, nombre de salarié, chiffre
d’affaires…) ?

iHorse a été créée en 2007 Inde, 2010 au Canada et aux
Etats-Unis

France : Bureau de liaison depuis 2011. Création de la
filiale en septembre 2016

UK : Création de la filiale à Londres le 6 Février
2017.

200 salariés.

Chiffre  d’affaire de 2,5
millions de dollars dont 900 K euros depuis l’Europe

Visitez nos sites : https://ihorse.tech/

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer