Start-Up

L’entrepreneure qui finance votre mariage, Emmanuelle Sanchez

C’est en préparant son mariage qu’Emmanuelle Sanchez a eu l’idée de lancer WedZem, le premier site de mariage participatif.

Diplômée de l’ESCE, Emmanuelle Sanchez lance dès la sortie de son école de commerce sa première société, « MyLoisirs.com », une plateforme de réservations de loisirs dont le business model s’inspire de Lafourchette. La dirigeante garde l’entreprise pendant 3 ans avant de la céder. 

L’idée de Wedzem, lui vient alors qu’elle réalise les préparatifs de son mariage. « Toutes mes amies se mariaient autour de moi et je trouvais que leur liste de mariage n’était pas très claire. Elles mettaient sur le même plan les cafetières, théières et le voyage de noces. Sauf qu’en réalité, l’argent récupéré pour les cadeaux de mariage servait à rembourser les frais » explique-t-elle. Pour elle, la tendance actuelle au participatif constitue un bon moyen de réaliser des listes plus transparentes, afin que les invités sachent précisément ce dans quoi ils investissent. 

C’est ainsi qu’en septembre 2014 né WedZem, le site qui propose des listes de mariage participatives. Fort de sa première expérience dans l’entrepreneuriat, Emmanuelle ne reproduit pas les premières erreurs qu’elle a pu commettre. Elle cherche tout de suite à s’entourer et s’attaque directement au problème du financement. « Lorsque nous créons notre propre société, nous n’avons pas forcément envie de lâcher la barre. Pourtant, au cours d’une première expérience entrepreneuriale, il est difficile de savoir ce qu’il faut faire. C’est pour ça que bien s’entourer est une nécessité pour éviter les erreurs de débutant » analyse Emmanuelle Sanchez. 

Malgré ces précautions, l’entrepreneure expérimente une principale difficulté qu’elle n’avait pas anticipée. WedZem rencontre un succès quasi-immédiat avec plus de 50 inscrits les premiers jours grâce au bruit sur les réseaux sociaux. Le problème des ressources humaines se pose alors à Emmanuelle. « Au démarrage, nous pensions être une équipe de 3 ou 4 personnes un an après la création. On se retrouve aujourd’hui avec 15 salariés. C’est extrêmement difficile à gérer en termes de management car il y a beaucoup de profils différents. Il faut jongler avec les tempéraments et exigences de tous et c’est pour moi un réel challenge », déclare-t-elle. 

Pour financer la société, Emmanuelle Sanchez a réalisé un tour de table de 150 000 euros au bout de 6 mois d’existence. Avec son site, l’entrepreneure entend coller au plus près des besoins des futurs mariés. 

Aujourd’hui, WedZem réalise entre 20 et 30 000 euros de chiffre d’affaires mensuel. L’entreprise s’est lancée aux états-Unis en septembre 2015 et Emmanuelle affiche une réelle ambition de conquérir le marché international tout en pérennisant sa position de leader du mariage en France. Dans sa tâche, elle est aidée par son fiancé, Alexandre Guinefolleau. Associé dès le début de l’aventure, il a pris un rôle actif dans le site après son lancement en septembre 2014. Aujourd’hui, il s’occupe de la gestion financière de la société. Un couple d’entrepreneurs modèles qui organisera, à coup sûr, un très beau mariage !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page