Start-Up

L’entrepreneur à l’écoute des audioprothésistes

Xavier Aumont, 50 ans, est le fondateur d’Archean Technologies, qui développe depuis janvier 2005 des solutions de sonorisation des lieux publics. 

Après un diplôme en Système Electronique et Automatisme, Xavier entame un parcours professionnel au sein de grands groupes comme Elis, LaPoste et Tyco, où il occupe différents postes de chef de produits et de directeur technique. 

Mais, passionné de R&D, d’innovation et de solutions techniques, il se sent un peu à l’étroit en tant que salarié et décide de se tourner vers l’entrepreneuriat. « Aujourd’hui, après 11 ans de création de boîte, je me rends compte que j’ai un profil d’entrepreneur » explique-t-il. « Je n’ai pas pu faire ce que je voulais au sein de grands groupes. » Au contact de ses clients de l’époque, il remarque qu’il existe une forte demande de modernisation dans le secteur de la sonorisation des lieux publics. Les solutions existantes sont anciennes et les clients attendent des technologies beaucoup plus fonctionnelles que celles présentes sur le marché. En 2005, Xavier passe le cap et crée son entreprise pour répondre à ce besoin. C’est la naissance d’Archean Technologies. 

Progressivement, l’entreprise se structure et le fondateur construit une offre européenne complète en matière de sonorisation. Cette dernière arrive à maturité en 2013. Cette année-là, l’entrepreneur identifie un besoin supplémentaire. « Avec le vieillissement de la population, les besoins en appareillage auditif sont en constante augmentation » explique-t-il. « La perte d’audition liée à l’âge concerne jusqu’à 50 % des personnes âgées de plus de 50 ans. Dans ce cadre, s’appareiller est essentiel, car cela permet à la fois de préserver une qualité de vie et les fonctions cérébrales. »

L’entrepreneur imagine alors CarlW, un nouvel outil de mesure  qui permet à l’audioprothésiste de qualifier rapidement et précisément le réglage d’une prothèse auditive. Ce nouveau système remplace les tests de répétition de mots qui sont peu fiables, longs et fatigants pour les personnes âgées. L’appareil de mesure utilise les dernières technologies de reconnaissance vocale et les résultats d’études comportementales.

« Nous avons remporté un concours régional au démarrage, ce qui nous a permis de fédérer un consortium de chercheurs qui nous ont rejoints  pour trois ans de R&D » détaille Xavier, qui vient d’entamer la phase d’industrialisation du système, dans le but de développer un prototype qui sera commercialisé à la fin de l’année 2016. Un jeune docteur en Sciences du Langage vient de rejoindre l’entreprise et de nouveaux emplois durables devraient être prochainement créés. « L’assureur Aviva, dans le cadre de son appel à projets La Fabrique Aviva, a souhaité récompenser notre projet en nous apportant un soutien financier de 50 000 €. » raconte Xavier. « Cette récompense devrait pouvoir nous permettre d’embaucher rapidement deux personnes, au développement et au marketing. » conclut-il.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page