Actualité

Comment travaillent les Français ?

L’étude menée par Sciforma et Zebaz démontrent que les Français ne maîtrisent plus l’agenda de leur journée de travail.

Selon une étude en ligne réalisée par Sciforma et Zebaz sur 8260 salariés, le travail des Français est de plus en plus dominé par l’urgence. Sciforma, éditeur de solutions de gestion de projets, était déjà à l’origine de l’étude qui avait permis de découvrir qu’il était impossible pour un Français de rester concentré plus de 12 minutes sur son lieu de travail en 2010. Voici les principaux résultats de cette enquête :

Travailler dans l’urgence

D’après cette étude, 89% des Français disent travailler dans l’urgence ! Ce chiffre est d’autant plus étonnant qu’uniquement 26% des tâches qu’ils réalisent sont jugées comme vraiment urgentes. Notons que seulement 16% des tâches risquent de poser problème si elles ne sont pas réalisées dans l’immédiat. On peut donc affirmer qu’il existe de « vraies » et de « fausses » urgences.

Un impact sur la vie personnelle

95% d’entre eux voient leur vie personnelle affectée par leurs urgences professionnelles. Les Français travaillent et vivent dans l’urgence. Si les deux tiers (67%) disent travailler souvent dans l’urgence, c’est une situation permanente pour plus de 22% ! Le constat est clair, 60% des Français se disent plus stressés aujourd’hui qu’il y a cinq ans et 70% sont plus stressés qu’il y a 10 ans.

Un planning peu respecté

81% des personnes interrogées estiment ne plus maîtriser l’agenda de leur journée de travail. Pour faire face aux urgences et imprévus, les Français tentent de s’organiser. Ils sont 78% à tenir une liste de tâches à réaliser. Plus de 30% disent s’organiser pour le jour-même ou pour le lendemain. 42% planifient leurs tâches à la semaine.

Mais au final, les Français disent n’avoir réalisé en moyenne que 43% des tâches qu’ils avaient prévues pour la journée. Seulement 19% des Français disent « maîtriser leur organisation ». 39% font « comme ils peuvent » et 18% reconnaissent vivre un enfer et être « esclaves des urgences ». 24% parviennent malgré tout à résister en ne se laissant pas « trop se laisser déborder par les urgences ».

Perturbés par les nouvelles technologies

Selon cette étude, 84% des Français pensent que les nouvelles technologies perturbent leur concentration et pour 89%, ils renforcent le sentiment d’urgence. Un constat qui va à l’encontre de leur objectif d’origine.

La réunion comme perte de temps

Autres questions auxquelles répond cette étude : qu’est-ce qui vous fait perdre le plus de temps au travail et qui renforce votre sentiment d’urgence ? Les réunions sont citées, sans surprise, par plus de 3 Français sur 4, comme la source de perte de temps principale sur leur lieu de travail, les mettant en retard dans la réalisation de leurs missions et renforçant ainsi le sentiment d’urgence général.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer