GérerManagementSanté et bien-être

Comment réduire le taux d’absentéisme au travail ?

L’absentéisme est un cas de plus en plus fréquent dans les entreprises.
Ayant atteint des proportions énormes cette année (18 %), le temps
d’absentéisme est équivalent à 16,6 jours d’absence pour un salarié. Les causes
de l’absentéisme sont diverses. Pour pouvoir les réduire au minimum, il faut
effectuer un diagnostic et revenir aux sources du problème.

Trouver la source

Avant de résoudre un problème, il est indispensable de savoir d’où il
provient. Faites un diagnostic pour toutes les catégories : par tranche d’âge,
par département, par équipes et par catégories professionnelles. Cette
technique vous permettra de relever plus facilement les problèmes. Lorsque vous
avez réussi à cerner le groupe qui est le plus sujet à l’absentéisme, il vous
sera plus facile de prévoir les contre-mesures. 

Un facteur externe ou
un facteur interne ?

Suivant une étude effectuée au sein de quelques entreprises, les
responsables des ressources humaines ont affirmé qu’il existe généralement
quatre raisons qui sont à l’origine de l’absentéisme des employés. La première
est liée aux facteurs extérieurs comme la maladie, la fatigue ou à un état de
santé psychologique. La seconde raison est relative aux conditions de travail.
On entend par conditions de travail, l’infrastructure et les matériels du
travail comme la salle de travail, les lumières, les bruits qui circulent. Mais
à part le confort au travail, on note également que l’ambiance au travail
démotive les salariés. La troisième cause est liée au travail qui attend le
salarié : des tâches ardues, une masse de travail à effectuer ou des pressions
liées à un objectif non atteint. Pour la dernière cause, les personnes
incomprises ou celles qui ne ressentent aucun espoir d’évolution sont touchées
par cet absentéisme.

Les solutions
envisageables

Certaines entreprises utilisent la contre-visite médicale pour réduire les
absentéismes, mais nous savons tous que cette méthode ne résout qu’une infime
partie du problème. Il faut trouver des solutions plus intelligentes. On peut
par exemple envisager de proposer la prime à la présence. Mais le problème
demeure entier, car les salariés les plus assidus peuvent rencontrer des
accidents de travail ou des maladies saisonnières et sont obligés de s’arrêter
ponctuellement. La rupture de cette prime peut donc les décourager. 

Un problème des RH ou
des managers ?

Quelques managers pensent que le taux d’absentéisme ne les touche pas et
que résoudre ce problème incombe aux ressources humaines. Pourtant, d’après les
diagnostics effectués ci-dessus, on voit bien qu’un seul facteur n’est pas lié
à l’environnement du travail. Établir une bonne communication avec ses
subordonnés est donc la solution pour le manager, afin d’être à l’écoute de son
équipe et ainsi de mieux trouver quels sont ses problèmes et ses attentes.
Cette communication n’est pas forcément effectuée en face à face, certaines
personnes peuvent être plus souples en parlant dans l’anonymat, une boîte à
idée peut être votre solution. Cependant, si vous installez un bon
environnement au travail, si vous vous comportez comme un bon manager plutôt
que comme un chef suprême, il sera plus facile pour vos subordonnés de vous
aborder. Et de réduire de fait leur taux d’absentéisme !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer