BusinessCibler et positionnerCréer

Comment Google met-il tout en œuvre pour garder le monopole ?

Issus de la prestigieuse Université de Stanford, Larry
Page et Sergueï Brin sont les fondateurs de Google. Moteur de recherche à la
position monopolistique insolente, quels sont les outils et techniques que la
firme californienne utilise pour conserver ce monopole ?

Les
outils Google

Google détient plus de 90 % du marché des moteurs de
recherche, et son chiffre d’affaires s’élève à 66 milliards de dollars pour un
bénéficie annuel, en 2014, de plus de 14 milliards de dollars. C’est en
découvrant AltaVista, l’un des premiers moteurs de recherche des années 90, que
Larry Page a inventé le fameux PageRank qui a largement contribué au succès
mondial de la firme outre-Atlantique. 

En perfectionnant au fil des années, ce PageRank et en
améliorant ses algorithmes, Google a introduit le référencement qualitatif des
liens des utilisateurs à l’aide du calcul récursif. Le moteur de recherche gère
aujourd’hui plus de 300 000 milliards de pages indexées. D’une importance
fondamentale pour les professionnels, Google a encore perfectionné ce PageRank
en introduisant Google +, fin 2011.

En cumulant moteur de recherche et indexation, mais
aussi boîte mail avec Gmail, gestionnaire de réseaux sociaux et autres
applications multimédias comme le partage de photos, le cloud et la compatibilité
tablettes et smartphones, Google a encore renforcé sa position dominante avec
plus de 500 millions de membres et 1,5 milliard de photos mises en ligne.

Une
diversification des tâches

AdWords lancée en 2000 a permis à Google de pénétrer
le marché publicitaire en vendant des espaces et mots-clés aux annonceurs et
spécialistes du secteur. Les professionnels se sont alors vite engouffrés dans
la brèche, mais Google se réserve le droit d’annuler une campagne Adwords, peu
importe son trafic généré, si celle-ci ne rentre pas dans ses critères !

Les applications innovantes à l’instar de Google
Books, Google Play, Google Maps et de nombreuses autres, ont fait de Google un
acteur majeur du numérique et des technologies de l’information. Bien plus
qu’un simple moteur de recherche, la firme californienne cherche à monopoliser
tous les secteurs. Ainsi, avec Android, elle s’est offert une place de choix
sur le marché des iOs de smartphones et tablettes tactiles, avec plus de 1,5
million d’activations quotidiennes d’Android.

Des
projets à long terme

Google Play et ses 50 milliards d’applications
téléchargées, Google Chrome et ses 750 millions d’utilisateurs, Google
Analytics avec 15 millions de sites suivis, le bouton Buy qui concurrence
Amazon. Google Drive et ses 10 millions d’utilisateurs; la nébuleuse Google
investit tous les foyers et tous les ordinateurs. Récemment, elle complétait
son service streaming avec Google Play Music qui offre des stations de radio en
streaming sans frais sur internet, faisant de l’ombre à Deezer, Apple Music…

 Largement décriée par les autorités européennes,
la firme est sujette régulièrement à de nombreux procès et amendes avec des
sommes record.

 Google investit également le monde de la
recherche médicale avec de nombreux partenariats sujets au génome humain.
Dénommée, Google Genomics puis aujourd’hui le projet Baseline et ensuite
23andMe, la firme californienne possède même sa propre base de données et
d’outils d’analyse du génome.

Google aurait à l’heure actuelle comme projet de faire
travailler ses ingénieurs sur l’apprentissage automatisé ainsi que le
traitement du langage. Première étape vers l’intelligence artificielle, c’est à
Raymond Kurzweil qu’il incombe de réduire la fracture existant entre l’homme et
la machine. Celui-ci s’est ainsi fixé comme objectif de créer à l’horizon 2045,
la toute première intelligence artificielle de l’Histoire renforçant encore un
peu plus l’hégémonie mondiale de Google.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page