GérerGestionTaxes diverses

Combien vous coûtent les taxes en tant qu’entreprise ?

On a tous entendu en tant que chef d’entreprise
quelqu’un nous dire : « si tu payes beaucoup d’impôts et charges c’est que tu
t’en mets plein les poches ! ». Mais qu’en est-il vraiment ? Pour bien faire
comprendre toutes les taxes qu’un entrepreneur paye avant même un éventuel
bénéfice, nous avons décidé de prendre un exemple concret qui vous montrera une
autre réalité et vous permettra de comprendre l’ensemble des taxes afin que
vous puissiez les anticiper. 

Il n’est pas facile de parvenir à dégager un chiffre d’affaires qui
permettent de se rémunérer et encore moins de dégager des bénéfices. Si vous
êtes en train de vous lancer, prenez en compte que la plupart des entreprises
font faillites avant d’y parvenir. Évitez donc de trop vous endettez à titre
personnel. Dans tous les cas, réalisez que le chemin vers la « réussite » vous
prendra plusieurs années (sauf exception) et que vous serez probablement amené
à ne pas vous verser de salaires pendant une durée de deux ans. Mais alors en
attendant que payerez-vous ? 

Les hypothèses de
départ

Prenons l’hypothèse d’une entreprise d’informatique (et donc faisant peu
appel à l’achat de marchandises contrairement à un magazine par exemple même si
la méthode est transposable) qui : 

• Réalise 1 millions d’euros de chiffre d’affaire HT soit 1,2 M € TTC
(ensemble des ventes) 
• Fait 300 000 € d’achats de marchandises TTC soit 250 000 € HT pour créer son
produit ou assurer son service (loyers, fournitures de bureaux, comptabilité,
télécom,…). 
• Compte 10 collaborateurs pour la moitié cadre et pour l’autre moitié non
cadre avec une masse salariale totale de 700 000 € 
• Soit : 50 000 € de résultats avant impôt et taxe
• Avec 2 associés égalitaires

Les différentes taxes
:

Avant même de penser aux bénéfices, et comme vous le verrez dans la
décomposition ci-dessous, vous aurez déjà reversé à l’état 506 540 € sur 1 200 000 d’euros soit plus 42,21% de votre CA TTC ! 

• Taxe sur la valeur ajoutée (TVA – 20%) : vous devez déduire à la somme
que vous devrez payer, la somme que vous avez-vous-même du payer à vos
fournisseurs. En l’occurrence, vous avez « collecté » lors de vos ventes 200
000 € de TVA lors de vos ventes et vous en avez payé 50 000 € lors de vos
achats. Vous devrez donc payer à l’état (TVA collectée – TVA versée) : 150 000
€ 
• Masse salariale : il y a ici deux taxes (ou plutôt une multitude de petites
qui s’accumulent), voici ce que vous devrez payer pour les cotisations
salariales et patronales : 350 000 € (235 000 € en patronale – 115 000 € en
salariale)
• ADESATT : 0,02% de la masse salariale brute soit 100 € 
• Taxe d’apprentissage : 0.68% de la masse salariale brute : 3100 €
• C3S : 0.16% du CA global : 1600 €
• CVAE : 270 € 
• Taxes foncières : 670 €
• Taxes de formation continue : 3800 € 
• Taxes bureau : 3000 €
• Gain CICE : -6000 €

Une fois les taxes payées, il reste donc : 43 460 € soit après impôt sur
les sociétés à 15%, vous devrez donc verser à nouveau 6 519 € et il vous
restera 36 941 € 

Les
résultats finaux : 

• Vous avez versé à l’état 513 059 € du
chiffre d’affaires sur 1,2 M€ soit
 42.75%de
l’ensemble de vos ventes
• Dans le cas d’une association 50/50, vous vous êtes distribué à vous environ
18 470 €par personne soit 1 540€ environ
par mois et
 la moitié
avec la réforme 

Si vous travaillez environ 90 heures par semaine
soit 389h / mois et que vous vous rémunérez uniquement sur les bénéfices, vous
gagnez approximativement 4€ de l’heure… et moins de 2€ avec la réforme proposée
(60%). 

Cet exemple illustre bien le niveau de taxation et
pourquoi il peut vite devenir difficile d’être rentable et d’embaucher plus…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page