DévelopperLes autres méthodesMarketing

Choisir le bon affichage publicitaire pour sa société

Que vous choisissiez de vendre des produits ou des services, il vous faut en faire la publicité. Dans une campagne de communication, l’affiche est un support fréquemment utilisé par les professionnels en raison de ses nombreux avantages dont celui de sa visibilité.  Elle permet d’attirer l’attention du grand public aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Mais quelle technique choisir ? Y en a-t-il des plus accrocheuses ? Voici quatorze idées de techniques et six techniques de vente publicitaire pour vous faire de la bonne publicité.

Quatorze idées de techniques de publicité

1. La bisection symbolisante

Cette technique a pour but d’associer deux univers qui n’ont rien à voir. On l’appelle également combinaison.
Exemple : Nescafé a créé une publicité qui vantait la richesse de son nouvel arôme. Pour cela, le café a été combiné avec du parfum à distiller.

2. L’hyperbolisation sympathique

Aussi connue sous le nom d’exagération. Elle consiste à insister énormément sur la caractéristique d’un produit.
Exemple : Volkswagen qui a mis en avant la taille de son bus.

3. La personnalisation signifiante

Il s’agit d’introduire un personnage incarnant les valeurs du produit.
Exemple : Nestlé a créé La Laitière.

4. Le concept à contre-pied

Il s’agit de montrer à la cible le contraire du message que l’on désire faire passer.
Exemple : Adia montrant un homme drogué… du travail

5. La réserve spectaculaire

Cette technique se distingue des autres. En effet, les mots sont absents. La seule force de la publicité reste l’image.
Exemple : Audi

6. L’expression à contre-courant

Comme il est précisé dans le titre, il s’agit de créer une expression basée sur un mode plutôt inhabituel.
Exemple : Afin de promouvoir son service Triple Conso, La Poste a choisi d’en parler sous la forme d’une bande dessinée.

7. Le suspense différé

Il s’agit de communiquer à travers une énigme puis d’en donner la solution quelques jours après.
Exemple : Myriam et ses fameux hauts et bas enlevés.

8. La « mascottisation »

Rien de plus simple. Un personnage représente le produit que vous vendez.
Exemple : Malabar.

9. La transfiguration qualitative

Il s’agit d’attirer l’attention à travers l’esthétisme du message.
Exemple : Le champagne Gil Mumm.

10. L’inversion

Tout est expliqué dans le titre. Il s’agit de prendre un objet dit beau et de le rendre laid, par exemple.
Exemple : Le parfum pour femmes Obsession qui a pris un homme à l’aspect peu attrayant.

11. Le jeu

Prendre une publicité et la détourner de manière ludique.
Exemple : Les salons de l’orientation et leurs questions de type « Qu’est-ce qu’un greffier ? ».

12. Le temps

Jouer sur les effets temporels pour mieux communiquer ce que vous vendez.
Exemple : Le Mouv et sa campagne « Non, tout n’était pas mieux avant ».

13. La référence inattendue

Il s’agit de faire une référence imprévue à un film, ou à toute autre œuvre artistique en particulier.
Exemple : Kookaïfaisant référence à la Pieta.

14. La métaphore

Il s’agit ici d’utiliser une comparaison, sans forcément y inclure le mot « comme ».
Exemple : La carte jeunes vantant les mérites d’un pigeon pour ne pas être pris pour l’un d’eux justement.

Six techniques de vente publicitaire qui fonctionnent

1. La marque monolithique

Il s’agit de tout déployer sous une seule marque. Elle est économique et forte mais les marchés sont limités.
Exemple : Chanel

2. Le double nom

Très pratique lorsque vous refusez d’avoir une marque principale et une sous-marque.
Exemple : Fiat500

3. L’endossement ou marque parapluie

On prête sa notoriété et son nom à une sous-marque.
Exemple : McDonald

4. La marque pluraliste

Il s’agit d’une marque qui possède plusieurs autres sous-marques sans qu’un lien ne soit établi entre elles.
Exemple : Procter & Gamble possède Head& Shoulders.

5. L’extension de marque

Il s’agit d’introduire une marque d’un produit qui a déjà bien marché, sur un autre secteur. Cette technique est dangereuse car elle peut mener à la cannibalisation.
Exemple : Caterpillar

6. Le licensing

Une marque perçoit des revenus en échange du prêt de son nom et de son logo à une autre marque.
Exemple : Valentino fabriquant des vêtements grâce à l’image et au nom de Marlboro.

Un conseil ! Jamais plus de 6 mots car les panneaux publicitaires sont exposés au regard d’un public qui se déplacent et qui n’a donc pas le temps de s’attarder à la lecture.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer