Créer et utiliser un réseauDévelopperRéseaux sociaux

Les bonnes pratiques pour animer son réseau

Vous souhaitez développer votre réseau mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Retrouvez dans cet article les informations essentielles sur les bonnes pratiques à adopter pour intégrer et évoluer dans un réseau.

L’essentiel de ce qu’il faut savoir

1 Il faut savoir tout d’abord qu’un réseau est considéré comme actif et rentable s’il comprend de 100 à 150 personnes. La quantité n’en fait pas la qualité. Qualité d’abord !

2 La fréquentation des clubs demande en général du temps. Vous n’aurez que rarement un retour immédiat car avant tout installer la confiance est la porte d’entrée à tout relationnel. Certaines personnes seront parfois peu enclines à vous donner le nom de leur contact s’ils ressentent que votre présence n’est liée qu’à un intérêt business

3 Comme vous, les autres participants viennent pour nouer des contacts, développer leur visibilité et se ressourcer. Nombreux sont ceux qui ne sont pas là pour vendre leurs produits ou services mais qui viennent pour avoir l’opportunité d’échanger et de dialoguer dans un cadre extérieur à leur entreprise et pour sortir de leur isolement de dirigeant.

4 Les détails ont leur importance ! Votre apparence joue énormément au sein des réseaux puisqu’il s’agit de l’image que vous donnez. La négligence ou le laisser-aller, sous prétexte de donner une image cool, ne doivent pas être au rendez-vous.

5 Les contacts lors des évènements doivent être courts et porteurs de sens afin de vous offrir l’opportunité de rencontrer le maximum de personnes. Il ne s’agit pas de rester toute la soirée avec la même personne. Il est considéré qu’à partir de 10 minutes, vous pouvez avoir le sentiment qu’on vous mange du temps et inversement. Il arrive parfois qu’une personne vous accapare et vous empêche de voir d’autres participants. Apprenez à en prendre congé par des phrases polies que vous aurez préparées en amont.

Ce que vous devez faire

Pour commencer, vous pouvez lister vos contacts en les répartissant par catégories socioprofessionnelles. Cela vous permettra de déterminer facilement les points forts et faibles de votre carnet d’adresses. Dressez ensuite la liste de tout ce que vous pouvez vous-même apporter afin de ne pas être catalogué comme un opportuniste ou de le devenir. Une fois vos objectifs fixés, vous pouvez cibler un club d’affaires en fonction de vos valeurs, vos centres d’intérêt ou votre secteur de business. Cette phase est primordiale et la sélection d’un club mal adapté à vos aspirations peut entraîner une perte de temps considérable. Ne vous contentez pas de vous inscrire, impliquez-vous dans un ou deux clubs d’affaires. Dans la mesure du possible faites vous coopter et si vous ne connaissez personne, sachez que votre comportement influera sur la qualité de vos échanges. Si vous ne savez pas quel club choisir, donnez-vous un délai de deux semaines à trois mois pour choisir votre club avant de vous engager tête baissée. Une fois que vous appartenez à un réseau, n’oubliez pas de faire régulièrement le point sur vos rencontres et de tenir vos engagements.

Lors de vos échanges, les bonnes pratiques

Pour engager une conversation, rien de plus facile. Deux méthodes de base qui ont déjà fait leurs preuves. D’abord, la méthode du novice où vous vous informez sur le réseau et son fonctionnement notamment si c’est la première fois que vous y participez. La méthode de l’expert qui s’est enquis avant la rencontre d’informations sur son interlocuteur et qui l’aborde avec une phrase du type : « Je suis ravi de vous rencontrer parce… »
l N’oubliez pas que vous avez deux oreilles et une seule bouche. Passez donc 1 / 3 de votre temps à délivrer des informations utiles et les 2 / 3 à écouter votre interlocuteur. Il ne s’agit pas forcément de vous valoriser mais aussi de valoriser votre interlocuteur afin qu’il soit enclin à partager avec vous et en conséquence vous transmettre son expérience ou des informations utiles.

  • l Évitez aussi de nuire à votre image en imposant de manière ostentatoire vos idées mais suggérez et laissez le choix à votre interlocuteur de les accepter, de les réfuter ou de s’y opposer. De la même manière, la critique et la plainte n’attirent personne et créent des relations délétères. Vous l’aurez compris, vos convictions doivent être évoquées à bon escient et en tenant compte de la raison d’être du réseau.
  • l La politesse tient un rôle tout particulier dans les réseaux et vous devrez préparer quelques phrases pour vous immiscer dans des conversations ou pour faire vos demandes notamment si elles sont intéressées. Il s’agira alors de le faire en douceur. Enfin celle-ci inclut votre réaction post conférence. N’hésitez pas à envoyer sous 24 h une réponse à un email de salutation ou encore ce que vous vous êtes engagé à faire. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page