BusinessCréerTrouver votre idée

Les 3 boites françaises dont vous avez forcément entendu parler

En créant leur start-up, les fondateurs avaient pour ambition de bousculer les codes. Aujourd’hui, leur entreprise s’affiche comme des pépites entrepreneuriales à la croissance folle. Innovation, internationalisation, compétitivité et… réussite à la française ! Face au coronavirus, elles affichent leur adaptabilité et leur solidarité.

Les pieds sous la table avec Allo Resto ( Just Eat)

J’ai faim ! Le frigo vide ? Pas de panique ! Le cri du ventre se concrétise par un clic et une commande, envoyée à votre restaurateur avec la garantie d’être livré chez vous entre 30 et 45 minutes. Alloresto, c’est la plateforme de mise en relation avec les restaurants les plus proches de votre domicile ou de votre travail. La société a permis la livraison en 2013 de 6.5 millions de repas. Créée en 1998 par Sébastien Forest, l’entreprise s’est, après Paris et sa région, structurée sur l’ensemble du territoire grâce notamment à l’arrivée de l’ADSL. Depuis, le meilleur ami de vos dimanches soirs, a intégré un programme de fidélité qui vous propose des bons d’achats pour télécharger de la musique en ligne, des vidéos ou faire des dons à des associations caritatives. L’intermédiaire en ligne permet également aux utilisateurs de donner leur avis sur les commandes (qualité, rapidité) grâce à un système de notes et de commentaires. Pour 2014, la boîte « table » sur un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros.Pour faire face aux conséquences économiques et sociales liées à la pandémie de Covid-19 qui sévit depuis plusieurs semaines à travers le monde, Just Eat France a mis en place un plan de solidarité pour soutenir ses restaurateurs partenaires, ses clients, ainsi que les personnes aujourd’hui fragilisées pendant cette crise sanitaire sans précédent. Ainsi, Just Eat a investi un million d’euros pour mener des actions terrains en France auprès de ces publics. Pour minimiser l’impact économique des restaurateurs, deux mesures applicables du 1er avril au 30 avril 2020 auprès des professionnels de la restauration : 

  • la gratuité des frais d’abonnement à la plateforme Just Eat pour tous les restaurateurs partenaires (anciens et nouveaux entrants) ;
  • une remise de 20 % sur l’ensemble des commissions émises par Just Eat sur les commandes des restaurants indépendants.

Pour soutenir l’alimentation des personnes les plus vulnérables durant le confinement, le financement de repas solidaires en avril 2020 auprès d’associations et de groupements d’intérêts publics comme le Secours Populaire et le Samusocial de Paris : 

  • environ 3 000 repas financés par Just Eat auprès de ses restaurants partenaires pour répondre à l’urgence alimentaire de plusieurs milliers de personnes sur le territoire national : personnes isolées handicapées, sans-abri, jeunes sans ressource, etc. ;
  • des livraisons assurées bénévolement par le partenaire de Just Eat : la start-up Stuart.

Le coffret-cadeau leader du marché avec Wonderbox

Que vous l’ayez offert à des amis ou acheté pour vous faire plaisir, le coffret cadeau, made in Wonderbox est devenu un indispensable des anniversaires ou des Noël-sous-le-sapin. Créé par un jeune couple d’entrepreneurs, Bertile Burel et James Blouzard, à peine revenu d’un tour du monde-voyage de noces de 6 mois, Wonderbox surfe sur les modifications sociétales de ces dernières années. Les congés annuels sont de plus en plus fragmentés et ne se composent que de quelques nuitées. Un séjour court avec un budget de plus en plus limité mais durant lequel les clients veulent vivre des moments insolites, en conformité avec leurs loisirs. Partant de ce constat, l’entreprise lance, dès 2004, une offre fondée sur trois notions clefs : proximité, loisirs et surprise. Dix ans plus tard, Wonderbox est leader du coffret-cadeau grâce à des partenariats avec des agences de voyage et a lancé l’année dernière la dématérialisation du coffret, tout en se renforçant sur l’international (Espagne, Italie, Belgique et Suisse).

Face à l’ampleur de la crise du COVID 19 et pour aider ses partenaires qui vivent une situation économique particulièrement difficile avec l’arrêt de leur activité, le Groupe Wonderbox n’a pas oublier de s’engager, fidèle à ses valeurs et  a mis en place des mesures pour soutenir ses partenaires et la reprise de leur activité.

Les 3 mesures solidaires prises par Wonderbox pour aider ses partenaires :

Le paiement des partenaires à la réservation pour les coffrets & E-coffrets

Mise en place du paiement du partenaire à la réservation pour l’aider à relancer son activité.

Le bénéficiaire d’un coffret Wonderbox réserve auprès du partenaire de son choix à la date qui lui convient (pour une prestation en 2020 ou plus tard), le partenaire communique le N° du chèque cadeau et Wonderbox le rembourse.

Les bénéficiaires de coffrets Wonderbox seront incités à procéder à leur réservation sans attendre afin de soutenir la trésorerie des partenaires à très court terme.

Le paiement des partenaires dès l’achat d’une activité Wonderexpérience

Wonderexpérience, c’est plus de 21 200 activités 100% françaises disponibles sur wonderbox.fr.

Pour tout achat d’une Wonderexpérience avant le 30/06/20, Wonderbox s’engage à régler le partenaire dès l’achat afin de l’aider à relancer son activité par un apport de trésorerie immédiat.

Le lancement de la gamme de coffrets solidaires « J’AIME LA FRANCE »

ZERO COMMISSION : Wonderbox reverse 100% des ventes aux partenaires de cette gamme de 3 coffrets.

Wonderbox s'engage et soutient tous ses partenaires.

Au service des annonceurs avec Criteo

La star des entreprises high-tech est moins connue du grand public pour son secteur d’activité que pour son entrée au NASDAQ, en octobre dernier ! C’est la première entreprise française à intégrer la bourse de valeurs américaine après Ilog en 1997. Fondée par Jean-Baptiste Rudelle, Franck Le Ouay et Romain Niccoli, Criteo opère aujourd’hui dans 46 pays et a installé ses bureaux dans 16 pays stratégiques. Ce qu’elle fait ? L’entreprise s’est spécialisée dans le reciblage publicitaire sur Internet en proposant aux annonceurs de créer des bannières publicitaires personnalisées en fonction de l’internaute et de ses préférences. L’algorithme utilisé par la société repose sur une analyse de la navigation des Internautes, notamment à partir de leur historique de navigation. Une success story à la française ! La société travaille aujourd’hui avec 5 500 clients à travers le monde et 6 000 éditeurs, depuis ses locaux rue Blanche à Paris.

 Le spécialiste français du ciblage publicitaire vient d’évaluer l’impact de la crise sanitaire économique et financière sur son chiffre d’affaires et le manque à gagner serait de près de 40 millions de dollars lors du deuxième trimestre. Il s’en sort plutôt bien puisque le secteur est fortement impacté.

Un Paris-Lyon à frais partagés avec Blablacar

La société roule et à pleine vitesse ! C’est sûr, le numéro 1 du covoiturage en Europe n’a pas fini de faire parler de lui. Que vous soyez des convertis de la première heure, des nouveaux amourachés ou des déçus de la formule initiale, Blablacar ne laisse pas indifférent ! La société est devenue une actrice incontournable de la consommation collaborative. Créée en 2004 par Frédéric Mazella, l’entreprise met en relation des conducteurs et des passagers pour faire la route ensemble et partager les frais. En France, l’entreprise a fait ses preuves en s’affichant comme une alternative fiable aux trajets traditionnels et rivalise avec la SNCF sur les trajets de longue distance. Une concurrence directe pour les TGV qui ont vu depuis deux ans et demi leur clientèle reculer. En France, elle étend sa présence : festivals, apéros, … et s’apprête à surfer sur la vague du vivre ensemble, à l’échelle mondiale après avoir levé en juillet dernier, 100 millions de dollars.

BlaBlaCar  demande de suivre les recommandations sanitaires formulées par le gouvernement qui comportent :

– ne pas voyager en cas de symptômes

– porter un masque en permanence

– garder une distance de sécurité

– ne pas se serrer la main

Dans le but d’assurer les conditions de voyage les plus sûres et favoriser la distanciation sociale à bord de votre véhicule, nous vous recommandons de limiter le nombre de vos passagers et passagères.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page