BusinessStart-Up

Votre avion a du retard ou votre vol est annulé ? Vous pouvez être indemnisé !

L’entreprise allemande FlightRight, créée en 2010, surfe sur un créneau porteur. Elle propose aux usagers de transports aériens de faire valoir leurs droits en cas de retards ou d’annulations de vols. Un marché très lucratif, les indemnités de retard atteignent des milliards d’euros. Focus. 

A l’origine de l’entreprise

La société Flightright a été fondée par le Dr. Philipp Kadelbach, avocat. Titulaire d’un master en droit International, il a lancé FlightRight en 2010. Ses expériences personnelles douloureuses et répétées avec les transports aériens, en particulier dans un petit aéroport de banlieue en Italie, l’ont convaincu qu’il fallait apporter aux passagers lésés une réponse adaptée à leurs revendications. La société emploie aujourd’hui 70 personnes de cultures et d’expériences différentes, qui contribuent au bon déroulement des démarches d’indemnisation et à l’amélioration constante du portail web de l’entreprise. C’est déjà plus de 400 000 passagers indemnisés partout dans le monde.

Un portail web pour répondre aux attentes des voyageurs

Le principe de FlightRight est simple. L’entreprise propose un portail Internet facile d’utilisation, qui permet aux titulaires de billets d’avion ayant connu des difficultés de types retards ou annulations de vols, de faire valoir leurs droits. Concrètement, les voyageurs peuvent ainsi prétendre à une indemnisation pouvant atteindre jusqu’à 600 € de remboursement. Aujourd’hui, la plupart des usagers des transports aériens ignorent qu’ils ont cette possibilité, ou bien sont freinés par la lourdeur des démarches administratives à mener pour obtenir gain de cause.

Un simulateur pour calculer l’indemnisation

Sur le site internet, le consommateur n’a plus qu’à entrer le descriptif de son vol et le type de problèmes rencontrés. Le simulateur du système calcule ensuite l’indemnisation potentielle auquel le client a droit. Des experts proposent ensuite au client de mener gratuitement les démarches d’indemnisation en son nom. La société se rémunère uniquement si les démarches aboutissent, via une commission de 25% prélevée sur l’indemnité obtenue. Cette dernière est créditée directement sur le compte du client.

Un créneau porteur

L’entreprise évolue clairement dans un secteur en vogue. Le transport aérien étant entré dans l’ère du low-cost, où la qualité de service semble sacrifiée au profit d’une cadence de vols et d’une quantité de départs accrue, il y a fort à parier que les usagers mécontents vont se multiplier. La revendication de leurs droits par les passagers frustrés par ces retards est donc plus que jamais d’actualité.

Dans ce contexte, le modèle économique gagnant-gagnant, basé à la fois sur la réalisation de démarches administratives totalement en ligne et le prélèvement de commission a donc de quoi séduire, les particuliers ou En surfant à la fois sur des tendances de consommation, et en capitalisant sur un marché en développement (on estime à 440 millions d’euros le montant des indemnités non versées rien qu’en France, ndlr), FlightRight semble donc promise au succès.

Aucune plateforme internet de ce type, orienté vers l’application des droits des usagers du transport aérien, n’existe pour l’heure dans l’Hexagone. Une idée à développer pour un futur entrepreneur français ?

Visitez leur site internet sur : FlightRight

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page