Auto-entrepreneurCréationCréerPar qui se faire aider ?Se former / Se faire accompagnerSe former à la création

Autoentrepreneur : les bons réflexes pour bien débuter

On peut devenir autoentrepreneur pour de nombreuses raisons. Il s’agit parfois simplement d’obtenir des compléments de revenus mais la majorité des autoentrepreneurs utilisent ce statut pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et mesurer ainsi leur aptitude. Zoom sur les bonnes pratiques à instaurer dès le début si vous souhaitez développer votre activité. 

S’informer au maximum

Cela peut paraître évident mais l’aventure entrepreneuriale commence avant tout par le fait de s’informer sur la démarche. Tout ne va se faire tout seul et vous devrez comprendre que se lancer implique de bien connaître les démarches pour développer votre activité. Vous pouvez le faire notamment à travers un portail-autoentrepreneur ou sur divers sites liés à la création d’entreprise qui vous aideront à vous structurer ou à créer votre entreprise comme Simplitoo. La structure juridique représente un pas car elle permet de bien cerner les tenants et les aboutissants de la création d’entreprise pour un porteur de projet mais elle n’est que le début de l’aventure alors autant glaner le maximum d’informations dès la base auprès d’organismes compétents.  

Structurer sa démarche par un business plan

Même si le business plan est parfois critiqué, il représente un outil performant pour avoir une vision d’ensemble et vous mettre dans le bain. Les différentes parties et notamment celles liées à la stratégie permettent de se poser les bonnes questions notamment votre connaissance du marché, vos critères de différenciation ou encore sur la stratégie que vous allez mettre en place pour percer sur le marché et de trouver les réponses adéquates pour ne pas rester dans les idées reçues ou dans un flou artistique. Même si celui-ci évoluera fortement au fur et à mesure des années, il représente une référence vers laquelle vous pouvez vous tourner pour envisager les évolutions de votre activité. Il permet également grâce à sa partie financière de vérifier que vous aurez les reins assez solides et que votre modèle économique tient la route au regard d’éléments comme la marge ou les coûts et surtout de ne rien laisser au hasard et de mener une réflexion approfondie.

Se mettre dans la posture d’entrepreneur

Si vous souhaitez vous lancer, il s’agit avant tout de vous mettre dans la posture d’entrepreneur. Un dirigeant doit développer les qualités inhérentes à celle-ci et doit envisager de consacrer un temps certain. La réussite ne viendra pas toute seule et vous devrez faire énormément d’efforts avant que votre activité se développe. Ce n’est pas parce que vous avez le meilleur produit ou que vous offrez le meilleur service qu’il va être connu immédiatement de tous et que l’on va se ruer sur votre offre. Pour cela vous devrez vous faire connaître, développer les outils et surtout savoir comment commercialiser celle-ci. Avant de se lancer, il s’agit avant tout de prendre en compte que vous n’allez pas compter vos heures et que vous allez être en veille constante. A défaut, vous allez stagner et vite vous retrouver dans une situation d’inertie. 

Commercialiser son offre

Le produit ou le service quel qu’il soit doit rencontrer son ou ses clients le plus rapidement possible pour pouvoir alimenter sa trésorerie. Il est clair qu’il est tentant de se concentrer sans cesse sur la qualité de son produit ou de son service. Certains développent sans arrêt leur produit et rajoutent des fonctionnalités sans jamais le confronter au marché. Il reste cependant évident que celui-ci doit être commercialisé au moment où il ne présente aucun défaut et donc d’éviter des retours qui seraient catastrophiques pour la crédibilité. Si le business plan demeure une bonne pratique, il faut bien réaliser que l’essentiel demeure de savoir ce que vos prospects pensent réellement de votre offre. Les études de marché servent avant tout à vérifier que votre offre à un potentiel suffisant et de déterminer vos caractères différenciants par rapport à la concurrence. Le meilleur moyen de vérifier que votre offre est solide reste de vendre. A noter tout de même que vous pouvez avoir une stratégie d’acquisition de trafic et donc décider d’avoir un maximum d’utilisateurs avant de vendre. Dans l’idéal, déterminer à l’avance un business model et donc un moyen de monétiser dans l’avenir votre offre, reste une bonne pratique même si vous pouvez le modifier en cours de route. 

Mettre en place les outils pour l’avenir

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas beaucoup de clients aujourd’hui que ce ne sera pas le cas demain. Autant prendre en compte que vous aurez besoin d’acquérir des outils ne serait-ce que pour suivre vos prospects, éditer vos devis ou factures. Ce n’est pas quand vous aurez trop de clients que vous pourrez les mettre en place car cela impliquera sûrement de rattraper le passif. Surtout, vous n’aurez pas le temps de vous informer et de savoir bien les utiliser alors autant vous pencher sur la question dès le début pour éviter de vous retrouver surchargé par la suite. N’hésitez donc pas à comparer les différents logiciels avant de vous lancer et à automatiser le maximum afin de gagner du temps par la suite. Il est donc indispensable de construire une démarche structurée qui vous offre l’opportunité de visualiser l’ensemble des tâches de la création du produit ou service, à la réponse à la demande de renseignements, à la commande, au paiement, à la livraison. Aucune étape ne doit être négligée car le but est d’offrir à toutes les étapes un service performant.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page