DévelopperDigitalLe site internetLes moyens web

5 méthodes pour améliorer les mesures de cybersécurité de votre entreprise

La cybersécurité n’a jamais été aussi importante dans le monde des affaires. Non seulement le nombre de menaces continue de croître à un rythme alarmant, mais elles deviennent également plus sophistiquées et plus difficiles à surveiller.

En outre, les cybercriminels ne ciblent pas seulement les grandes organisations dans l’espoir de percevoir des sommes importantes. Les entreprises, grandes comme petites, ont été victimes de cyberattaques. Ces attaques ne se limitent pas nécessairement à la perte d’argent et de données. Une entreprise pourrait voir sa réputation s’effondrer, ce qui entraînerait une baisse significative de la clientèle et des ventes.

La bonne nouvelle est qu’une entreprise ne doit pas se contenter de subir les assauts d’un cybercriminel. Elles peuvent opter pour une approche proactive et renforcer leurs efforts en matière de cybersécurité, en stoppant les attaques dans leur élan.

Si vous pensez que vos défenses ne sont pas à la hauteur, ce guide vous aidera. Voici cinq méthodes pour améliorer les mesures de cybersécurité de votre entreprise.

1. Découvrez les différentes méthodes d’attaque

Comme nous l’avons mentionné dans l’introduction, les cybercriminels continuent d’étendre et de développer leurs méthodes d’attaque. Si vous n’avez pas prêté attention à ces évolutions au cours des dernières années, votre entreprise est vulnérable. Vous devez être pleinement conscient de toutes ces différentes méthodes de cyberattaque – sinon il vous sera impossible de vous préparer réellement à vous défendre contre elles.

Pour mettre les choses en perspective, voici une liste des méthodes les plus couramment utilisées par les cybercriminels :

  • Logiciel malveillant
  • Phishing
  • Injection SQL
  • Attaque par déni de service
  • Attaque de l’homme du milieu
  • Compromission d’e-mails professionnels
  • Compromission de comptes de messagerie

Et comme si cela ne suffisait pas, les méthodes utilisées pour lancer les attaques varient d’une personne à l’autre. Pour en savoir plus sur ces attaques en matière de cybersécurité, vous pouvez lire ce guide de Proofpoint. La première chose à faire pour améliorer la défense de la sécurité de votre entreprise est de vous informer sur l’ensemble dynamique des menaces de cybersécurité qui existent.

2. Utilisez l’authentification à deux facteurs

Si votre entreprise n’utilise pas encore l’authentification à deux facteurs, il est temps de changer cela dès maintenant. Cette mesure de sécurité supplémentaire peut grandement contribuer à empêcher les cyberattaques de réussir. Un pirate pourrait être en mesure d’obtenir des informations sensibles, comme un mot de passe par exemple, mais l’authentification à deux facteurs signifie que cela ne suffit pas pour accéder à un compte.

Cela est dû au fonctionnement de l’authentification à deux facteurs. Comme son nom l’indique, une personne doit utiliser deux méthodes pour prouver son identité. L’une d’elles est généralement un mot de passe, comme d’habitude. L’autre, en revanche, sera souvent un code d’accès envoyé à l’appareil mobile de l’utilisateur. Si un pirate n’a pas accès à cet appareil mobile, il ne pourra généralement pas aller plus loin dans ses efforts d’attaque.

3. Formez vos employés

C’est vrai : votre logiciel antivirus fait une grande partie du travail de défense contre les cyberattaques. Cependant, vos employés peuvent souvent être la vulnérabilité que les criminels cherchent à exploiter. Si vos employés ne sont pas au courant des menaces qui pèsent sur eux, vos défenses – aussi solides soient-elles – peuvent être percées assez facilement.

Pour éviter que cela ne se produise, il est impératif de former vos employés à la cybersécurité. Ils doivent être pleinement conscients des différentes menaces auxquelles ils peuvent être confrontés pendant leurs heures de travail, qu’il s’agisse d’un e-mail frauduleux ou d’un lien URL douteux. Cela inclut également la connaissance des signaux associés à une cyberattaque, notamment :

  • les fautes d’orthographe
  • les faux noms de domaine
  • l’image du logo de mauvaise qualité
  • l’introduction du message générique
  • les coordonnées de l’expéditeur non concordantes
  • La pression dans le temps pour accomplir une action

Évitez également de considérer la formation comme une tâche à accomplir une fois pour toutes. Elle doit être effectuée au moins de manière semi-régulière, afin de s’assurer que toutes les informations acquises soient encore présentes à leur esprit.

4. Maintenir tous les logiciels à jour

Les mises à jour logicielles sont importantes pour de nombreuses raisons. Si l’on peut considérer ces mises à jour comme un simple moyen d’accélérer les processus et d’ajouter des fonctionnalités, elles ont une autre fonction essentielle : la protection contre les cybermenaces.

Les personnes qui développent des logiciels publient régulièrement des correctifs pour résoudre les problèmes de sécurité découverts. Si vous n’agissez pas et n’installez pas ces correctifs immédiatement, votre entreprise risque fortement de subir des attaques.

Avec l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles et du travail à distance, le suivi des mises à jour logicielles est un défi de plus en plus important pour les entreprises modernes. Grâce à une bonne gestion du système, il est toutefois possible de minimiser le risque. Les employés doivent être informés de l’installation des mises à jour dans le cadre de la formation susmentionnée.

5. S’en tenir aux dispositifs et aux connexions approuvés

Comme mentionné précédemment, le travail hybride est devenu la norme dans le monde des affaires. Si elle présente de nombreux avantages pour les entreprises et les employés, elle pose également un problème supplémentaire en matière de cyberattaques.

Pour limiter le risque et maximiser la protection de votre entreprise contre les menaces, il est important que les employés à distance se servent uniquement d’appareils et de connexions approuvés. Ils peuvent être tentés d’accéder à des réseaux non sécurisés ou d’utiliser leurs propres appareils, mais il est impératif qu’ils s’en tiennent à ceux qui sont approuvés pour le travail.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page