Un entrepreneur doit-il avoir une éthique ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     11/09/19    
entrepreneur doit avoir ethique

L’éthique n’est pas un mot à la mode dont se targue un entrepreneur. L’’éthique, elle permet de ne jamais s’embourber dans des mensonges ou des faux-semblants, qui on le sait, remontent un jour ou l’autre à la surface. C’est une conduite de sa propre vie et de celle de son entreprise qui se répercute sur les collaborateurs ?

Avec la mondialisation, le transfert des technologies et le phénomène concurrentiel, il devient plus difficile pour les TPE/PME d’occuper une position avantageuse. D’autant plus que les perturbations économiques forcent les entreprises à revoir leurs exigences et à se poser des questions sur l’éthique dans l’entreprise.

L’éthique dans une entreprise, une vue utopique ?

On pourrait définir simplement l’éthique comme un « ensemble de règles que l’on se donne soi-même en plus de la loi ». L’éthique est propre à chaque entreprise. Une certaine exigence émerge selon les valeurs que nous voulons transmettre et selon les principes que nous souhaitons suivre. Selon l’adage souvent énoncé, un comportement éthique revient à dire : « traite les autres comme tu veux être traité ». Adopter une conduite morale permet d’être en phase avec soi ainsi que ses collaborateurs.

L’éthique, une valeur morale indispensable

L’éthique met l’entreprise en position d’être un acteur moral dans la société. Cette forme d’honnêteté contribue à la fidélité du client, ce qui est d’autant plus important aujourd’hui lorsque l’on sait que les consommateurs sont de plus en plus exigeants sur la qualité des produits/services en désirant plus de transparence, plus d’humanisme.

Comment instaurer l’éthique dans son entreprise ?

Pour que l’éthique d’une entreprise soit efficace, il faut adapter les contraintes selon son activité, le marché dans lequel on se situe et les valeurs que l’on veut donner. Sans cela, elle est contre-productive. Dans un second temps, mettre en place une éthique revient à responsabiliser les acteurs et leur donner une certaine attitude à avoir (qui repose sur la confiance), les gérer et les sanctionner si leurs agissements sont allés au-delà des convictions de l’entreprise.

L’éthique : contraintes ou opportunités ?

Se créer un comportement exemplaire peut paraître parfois contraignant. Dans certains milieux où la corruption existe, l’éthique n’a donc pas sa place et en établir une peut avoir pour conséquence de perdre des parts de marché. Cela peut aussi apporter bien au contraire, une nouvelle clientèle qui se rapproche plus des valeurs de votre entreprise. La moralité crée un certain nombre de contraintes que nous devons respecter. Une entreprise qui ne conçoit pas de responsabilité personnelle ne se crée aucune valeur et ne peut donc assurer sa pérennité.Avoir un comportement éthique oblige à voir l’avenir de l’entreprise sur le long terme, ce qui constitue une source d’opportunités. Elle permet d’avoir plus de convictions sur les produits qu’elle vend, mais surtout de créer et de rependre la confiance dans son micro/macro environnement.

Le comportement moral est donc un atout que chaque entreprise se doit de développer, car sans cette confiance, elle ne peut absolument pas créer de richesses ni même organiser et diriger une entreprise. L’éthique améliore l’honnêteté, la confiance et permet d’ouvrir l'entreprise vers l’extérieur. Cela sert à donner des repères de comportement, des lignes de conduite de management, de prendre des décisions cohérentes, comprises et partagées par les collaborateurs.

Attention ! Ne pas confondre éthique avec stratégie marketing

Utiliser l’éthique comme un outil stratégique de marketing fait perdre tous les sens du mot. Planifier des moyens commerciaux, établir sa politique de produit (prix, distribution) uniquement dans le but de donner une bonne image de l’entreprise vous dirige tout droit dans le mur. Les actions doivent suivre la politique de sa société, la moralité doit être un des fondements de votre entreprise. Elle doit être construite sur des bases solides et non temporaires. La stratégie marketing a une durée limitée dans le temps et doit être constamment révisée selon les facteurs économiques alors que l’éthique suscite un comportement à posséder et développer continuellement.

Aujourd’hui le bien-être des salariés, le respect des salariés devient une valeur reconnue dans des classements comme Great Place to Work France mais aussi des comportements amoraux comme ceux d’exploiter des enfants ou des personnes pour développer son entreprise, sont pointés du doigt et ce qui pouvait se cacher hier ne peut plus l’être avec la mondialisation et les réseaux sociaux. Alors l’éthique est à consommer sans modération !

Donnez une note à cet article