BusinessDévelopperEntrepreneuriat social et solidaire

Education, climat… L’entrepreneuriat doit-il éveiller les consciences ?

Si l’entreprise n’était considérée, il y a encore peu de temps seulement comme une source de profits et de permettre aux collaborateurs de vivre de leur rémunération, les nouveaux enjeux des entreprises sont dans ce monde en pleine mutation de créer des valeurs.   Plus que jamais, les entreprises sont au cœur de la vie des citoyens. Elles ont un rôle important à jouer au sein de la société et ont la possibilité, par des engagements forts, d’éveiller les consciences et de modifier les comportements. Apparu dans les années 1960 et très en vogue depuis les années 1990, le concept de responsabilité sociétale des entreprises met en lumière cette approche. Quel rôle social ont à jouer les entreprises à l’heure actuelle ?

Les nombreux sondages relaient un message similaire, l’entreprise ne peut plus être ce qu’elle était aux risques de disparaître en raison du refus des consommateurs ou clients de participer à la destruction de la planète ou du refus d’exploiter des personnes même si elles se trouvent à l’autre bout du monde pour leur propres profits. Dans ce monde où les nouvelles technologies imposent leur diktat de transparence, l’aube d’une nouvelle ère pointe son nez.

La valeur éducative de l’entrepreneuriat

L’école se tourne de plus en plus vers les acteurs du monde associatif et entrepreneurial pour faire bénéficier les élèves d’approches nouvelles adaptées aux réalités économiques. La culture de l’entreprise y a ainsi toute sa place. La présentation d’un entrepreneuriat éthique, conscient de son rôle social et défendant les grands principes de solidarité, constitue un choix tout à fait pertinent dans cette optique. Les entrepreneurs sont en mesure de partager leur approche du travail afin d’inculquer à la jeunesse le goût de la création, de la prise de risques et de l’investissement personnel. La culture entrepreneuriale peut également servir d’exemple pour enseigner aux élèves des notions fondamentales comme la responsabilisation, la confiance en leurs idées et l’abnégation pour mener à bien un projet. Intégrée aux programmes d’enseignement, l’entreprise peut ainsi devenir vecteur de justice sociale et d’économie équitable.

La prise de conscience des enjeux climatiques

Les entrepreneurs sont également concernés par les grandes préoccupations à l’échelle mondiale, notamment autour de la question du climat. Enjeu majeur des décennies à venir, la lutte contre le réchauffement climatique passe à la fois par un large rassemblement étatique, comme l’a montré récemment, la COP21, et une prise de conscience globale au niveau des entreprises dont les activités peuvent s’avérer polluantes. Les entrepreneurs exercent donc une responsabilité importante en matière de développement durable, et peuvent jouer en la matière un rôle notable en s’engageant résolument dans cette voie. Adopter un comporter tant éthique que transparent dans le domaine de l’écologie devient pour les entreprises une quasi-nécessité, l’impact des activités humaines sur l’environnement ne pouvant plus être nié. Aujourd’hui, les entreprises qui concourent à limiter les émissions de carbone et à favoriser la biodiversité sont à même d’influer positivement sur les habitudes des consommateurs, et de participer à une prise de conscience salutaire sur cette question.

Le rôle moteur de l’entrepreneuriat social

Enfin, les entrepreneurs peuvent témoigner d’un engagement aussi bien social que solidaire dans leurs activités quotidiennes, en mesure d’exercer là aussi une influence favorable sur la société. L’entreprise sociale est aujourd’hui un modèle d’organisation qui a le vent en poupe, et répond de manière pertinente aux nouvelles problématiques nées de la crise financière. Les entrepreneurs qui mettent au centre de leur projet l’utilité collective, la gouvernance participative et une ambition affirmée de progrès plus que de profit peuvent être considérés comme des précurseurs d’une économie solidaire à même de rendre la société meilleure. Par leur approche pratique des problèmes et les solutions proposées sur le terrain, les chefs d’entreprises semblent donc susceptibles non seulement d’éveiller les consciences, mais aussi de forger les bases de la société de demain.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer