Start-Up

Le dirigeant qui met le numérique au service des déficients visuels, Alex Bernier

Alex Bernier, 31 ans, est le directeur de BrailleNet, une association de personnes morales qui développe depuis sa création en 1998 des solutions numériques pour favoriser l’insertion sociale des personnes en situation de handicap visuel.  

A la fin de ses études d’ingénieur, Alex Bernier ne se voit pas entrer dans les grandes entreprises auxquelles il pourrait légitimement prétendre au vu de sa formation. En 2008, il entre dans l’association BrailleNet en tant que chef de projet. « Je devais améliorer la bibliothèque numérique de l’association » explique-t-il. « Progressivement, j’ai pris des responsabilités dans l’association et je suis devenu le directeur de la structure en janvier 2016. »

Même s’il a évolué dans un parcours classique, Alex analyse aujourd’hui son métier de dirigeant d’association comme une profession similaire à l’entrepreneuriat. « Comme nous sommes une petite structure, je dois être totalement polyvalent. Je fais de la technique, de la recherche de fonds, du commercial, de l’avant-vente, etc. C’est agréable de toucher à tout. » 

Créée en 1998, BrailleNet est une association de personnes morales, regroupant entreprises, laboratoires de recherches et associations. Son fondateur de l’époque, Dominique Burger, ingénieur de recherche à l’INSERM, voit dans l’arrivée d’Internet une opportunité formidable pour favoriser l’accès à l’information pour les personnes malvoyantes. 

Au fil des années, la structure a développé deux activités. « En 2004, nous avons créé le référentiel « AccessiWeb », qui définit des recommandations pour rendre les sites web accessibles, et qui nous amène aujourd’hui à proposer des formations et une labellisation » dévoile Alex. « En 2012, nous avons repensé un projet de création d’une Bibliothèque Numérique Francophone Accessible (BNFA) entamé en 2000. Concrètement, nous diffusons sur bnfa.fr des livres numériques dans des formats accessibles aux aveugles et malvoyants : audio, braille numérique, gros caractères. » La bibliothèque compte un catalogue de près de 30 000 livres. 

Les projets de l’association sont financés soit en interne, par les prestations relatives à l’accessibilité du web, soit en externe, notamment grâce à des opérations de mécénat. En mars dernier, ils ont par exemple remporté 50 000 € dans le cadre de l’appel à projets La Fabrique Aviva

« Cette somme devrait nous servir à acheter de nouvelles infrastructures informatiques, à la fois pour notre bibliothèque, mais également pour supporter le développement et la mise sur le marché d’une application mobile de lecture accessible aux aveugles et malvoyants sur smartphones et tablettes » détaille Alex. 

Ce financement devrait également permettre aux lecteurs de livres numériques accessibles de paramétrer les voix des livres qu’ils téléchargent ou encore d’accéder à des ouvrages scientifiques ou techniques, dans un contexte scolaire ou universitaire par exemple.

 La Fabrique Aviva

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer