BusinessCibler et positionnerCréer

Ces Business models à imiter absolument

Dans tout projet de création d’entreprise, le business model est la clé de la réussite. Dans l’entrepreneuriat, avoir une idée ne suffit pas, il faut surtout savoir comment monétiser un service, un produit. Voici quelques exemples de Business model d’entreprises dont la réussite n’est plus à prouver.

Meetic

Avec un chiffre d’affaires de plus de 126 millions d’euros pour l’année 2018, le premier site de rencontres sur internet ne connaît pas la crise. La raison ? Un Business model qui permet à l’entreprise de ne pas être impactée par la crise. En effet, les revenus de Meetic viennent en quasi-totalité des abonnements en ligne. La publicité, sensible à la crise, représente moins de 5 % des revenus de la société. 

La société gère des sites en 13 langues en Europe (France, Espagne, Royaume Uni, Italie, Pays Bas, Suède, Suisse, Allemagne, Danemark, Belgique, Autriche, Luxembourg, Portugal, Finlande, Norvège et Pologne) et au Brésil. Elle propose la vente d’abonnements et de jetons d’accès prépayés (95,2%), la vente de services mobiles (4,1%), la  vente d’espaces publicitaires et organisation d’évènements (0,7%). Elle  enregistre près de 11 009 000 visiteurs sur une base mensuelle , le nombre de visiteurs uniques s’élève à 1 242 000, pour 372 600 membres payants. 

Google

Lorsque l’on navigue sur le navigateur le plus utilisé dans le monde, on peut se demander comment Google arrive à générer des revenus, alors que son utilisation est tout simplement gratuite. La quasi-totalité des revenus perçus par Google provient de Google AdWords. Avec plus de 3 milliards de requête par jour en 2014, le géant du web a rapidement vu l’intérêt du référencement pour les sociétés. D’où la création de l’outil AdWords, qui est devenu incontournable pour la grande majorité des acteurs du web. Les revenus engendrés par AdWords sont ainsi un gage de visibilité et de référencement efficace pour la société cliente de ce service. C’est donc la technologie qui a permis de monétiser efficacement ce service aux internautes.

Uber

Même si la légitimité du fonctionnement économique d’Uber peut être contestable, il n’en demeure pas moins que le Business model qui a été mis en place est révolutionnaire. Depuis sa création en 2009, l’entreprise californienne met en relation, par le biais d’une application, les utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport. La révolution réside dans le fait que les conducteurs sont considérés comme des sous-traitants, et non comme des salariés. Ces chauffeurs, qui sont aujourd’hui plus d’un million, sont payés à la « course ». Uber prélève alors 20 % de commission sur les trajets, ce qui lui assure des revenus confortables. A la fin 2018, les banques Goldman Sachs et Morgan Stanley proposaient cependant une valorisation de 120 milliards de dollars . Uber revendique 91 millions d’utilisateurs actifs – des personnes qui utilisent son service au moins une fois par mois.  En 2018, le chiffre d’affaires de la société américaine a atteint 11,3 milliards de dollars, contre 495 millions de dollars en 2014.

Graphique: Uber vise l'une des plus grosses IPO de l'histoire ...

Amazon

Créée en 1994, cette entreprise a révolutionné le monde du commerce. Un Business plan en perpétuelle évolution lui permet d’être réactif et au top de l’innovation, plus de 20 ans après sa création. Le Business model repose sur trois principes.

  • Des marges faibles : Cela permet au client de bénéficier des meilleurs prix. La recherche est donc d’avoir un maximum d’utilisateurs.
  • Une communication très active : Amazon fait des efforts pour apparaître en haut des résultats des moteurs de recherche
  • Le client au centre de l’attention : Amazon propose à ses clients des abonnements ou offres premium, qui consistent à s’abonner en échange d’une livraison plus rapide, de réductions sur les commandes….

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page