BanqueBusinessLa banque et les garanties

La banque d’investissement, qu’est-ce que c’est ?

Parmi les nombreuses notions que l’on apprend à connaître quand on est chef d’entreprise, celle de la banque d’affaires revient souvent. La distinction entre la banque de financement et la banque d’investissement (aussi appelée banque d’affaires) reste parfois difficile à cerner de prime abord. Pourtant, elles ont des rôles très différents même si souvent complémentaires. Zoom sur la banque d’investissement, ce qu’elle est et fait exactement dans l’univers global du financement.

La banque d’investissement face à la banque de détail

En premier lieu, il faut comprendre que la banque d’investissement ne s’adresse pas aux particuliers. Elle ne reçoit pas de dépôts de leur part et prend ses liquidités auprès d’autres banques ou la banque centrale. La banque d’investissement propose et prépare des opérations auprès de ses grands clients et, s’il le faut, utilise ses fonds propres pour une partie de l’opération ; elle utilise son propre capital. Ceci explique qu’une “Investment Bank” puisse être particulièrement affectée lorsqu’il y a une crise financière: c’est SON argent qui est en jeu, l’argent des clients n’est en théorie pas affecté.

Ses services sont souvent réservés aux grandes entreprises, aux institutions financières et publiques. De manière générale, elle s’adresse particulièrement aux entreprises et investisseurs qui désirent financer ou placer leurs liquidités. On l’oppose souvent à la banque de détail qui, elle, s’adresse au grand public et aux particuliers.

Les trois types d’activités de la banque d’investissement

Son rôle est plutôt spécialisé dans les transactions qui ont des montants élevés et on y fait généralement appel pour des opérations qui sont plutôt à moyen-long terme :

  • dans l’exécution et l’intermédiation des opérations de haut de bilan
  • dans les activités liées aux marchés financiers. 
  • dans le conseil notamment en fusion-acquisition
  • dans les opérations d’origination (être à l’origine d’une opération) ,et de “syndication” (répartition des risques sur une opération avec d’autres consoeurs)

Son activité principale reste le conseil juridique et financier, et sa rémunération provient principalement des honoraires. Elle ne risque généralement pas son argent mais bien celui d’investisseurs sur les marchés financiers. Concrètement, elle joue souvent un rôle de mise en relation, gère sous mandat des fonds et placent sur les marchés financiers. Autrement dit, elle s’occupe d’opérations comme des augmentations de capital, des introductions en bourse, de lancement d’emprunts obligataires ou de réaliser des placements financiers.

Banque d’investissement vs d’affaires

Mais quelle différence avec une banque d’affaires me direz-vous ? La distinction reste difficile à faire car ces deux fonctions sont régulièrement présentes dans une même banque et qu’elles sont régulièrement amenées à collaborer ensemble par exemple lors du rachat d’un concurrent par émission de dette.

Dans le détail, elles n’ont cependant pas les mêmes tâches. La banque d’affaires est généralement spécialisée dans la finance d’entreprise. Elle propose par exemple des projets de fusions-acquisitions ou des activités d’analyse et de conseil en amont des projets. A l’inverse, la banque d’investissement s’occupe plutôt d’activités liées aux marchés (vente d’actions, d’obligations, de produits dérivés, levée de fonds pour les entreprises nouvellement cotées…). Dans tous les cas, le degré d’analyse est très poussé et des diplômes spécifiques sont requis comme celui de chartered financial analyst pour y entrer. A noter que pour devenir un professionnel au sein des banques d’investissement, il reste souvent nécessaire de suivre une formation qui permet de bien cerner toute la réglementation car tout investissement est un enjeu économique important pour les entreprises.

Pour les distinguer, certains utilisent le critère du temps : les banques d’affaires ont tendance à travailler sur des opérations plutôt longs termes qui durent parfois plusieurs années alors que la banque d’investissement aura tendance à se pencher sur des opérations sur moyen terme. A noter que le travail en banques d’affaires contrairement à celui en banque d’investissement reste souvent réputé comme extrêmement difficile avec du travail à ramener à la maison la nuit et les week-ends.  

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page