L'idée innovanteMarketingPar les nouvelles tendances

L’agilité au cœur du marketing

Le marketing s’était installé dans un confort de processus et de méthodes qui étaient faciles à maîtriser. Internet et les réseaux sociaux ont remis l’ensemble des pratiques et habitudes en cause. Ils déconcertent plus d’un marketeur qui doivent s’adapter aux nouvelles pratiques.  

BVA a présenté les résultats d’une étude exclusive de deux enquêtes complémentaires sur l’agilité en marketing, réalisée pour l’agence Agilities, en partenariat avec l’Adetem et les sociétés SOAT et WeDR. Plus de 100 professionnels du marketing ont participé à cette enquête et mettent en exergue que l’agilité ne peut plus être considérée comme un simple effet de mode. Ils sont 99% à considérer que les directions et services marketing doivent s’améliorer dans le domaine. Le monde a bougé et que faute de changement la croissance de l’entreprise pourrait être remise en cause.

Aujourd’hui, à chaque instant, notre manière de faire, d’appréhender nos clients peut être remise en question car les changements, les innovations apparaissent sans crier gare et bouleversent parfois  tout un travail mis en place depuis des années et l’internalisation qui apporte son lot de transformation ne peut être sous-estimée et nécessitent de s‘armer toujours de logiciels de plus en plus performants et de nouvelles manières de penser, d’agir et de développer une agilité capable de répondre à toutes les demandes et évolutions qui vont aller de plus en plus vite.

Autre changement à prendre en compte : le client n’est plus roi mais acteur d’un bouleversement à l’échelle planétaire. Il s’agit constamment de s’adapter aux demandes de celui-ci qui sont elles aussi soumises à la communication exponentielle des réseaux sociaux et des innovations.

L’entreprise innovante

Si l’entreprise fonctionnait par service, elle ne peut plus aujourd’hui s’en contenter surtout si la cohésion n’existe pas entre les services. Les entreprises ne peuvent plus être dans une compétition délétère car c’est la performance et l’esprit d’équipe qui aujourd’hui doit dominer. Les actions sont liées et ne peuvent plus être en silos : 95% des professionnels considèrent que l’agilité améliore la réactivité, 89% qu’elle stimule la créativité et 80% qu’elle favorise la collaboration.

Selon l’étude, « Le marketing agile crée une dynamique d’innovation renforcée à travers des pratiques qui stimulent le questionnement, la remise en cause et finalement la créativité. Mais encore plus, l’agilité accélère l’adaptation des organisations. La posture autant que les outils de l’agilité stimulent la mobilisation des acteurs à travers une responsabilité mieux partagée. » 

L’agilité, un enjeu à ne pas sous-estimer !

Les marketeurs sont unanimes : 99,1% des professionnels interrogés considèrent que les directions et services marketing doivent améliorer leur agilité car celle-ci est source de croissance. 

Trois points se révèlent essentiels dans l’apport de l’agilité selon eux : favoriser la collaboration (79,7%), susciter l’implication interne (80,6%), mais aussi faciliter les prises de décisions (62,1%). Pour 95,4% d’entre eux, elle permet en effet d’accélérer la gestion des projets (76,8%) et d’augmenter le volume de projets gérés (63%) avec le même de niveau ressource. 

Les marketeurs experts dans le domaine s’accordent également sur le fait que le marketing agile s’appuie sur la collaboration, avec la mise en place d’équipe projet transverse autonome, et une démarche itérative et incrémentale (étape par étape). Mais il faut y inclure : « Le Test & Learn », une approche qui consiste à mettre le client ou l’utilisateur au centre des projets. Il s’inscrit dans un processus d’amélioration continue. 

L’organisation et la culture d’entreprise, des freins ?

Les logiques organisationnelles et culturelles de l’entreprise sont évidemment les premiers freins au développement des méthodes agiles et expliquent le faible niveau d’adoption de l’agilité en marketing.

Les principales difficultés rencontrées par les marketeurs sont : 

  • 69,1% des personnes reconnaissent le besoin de faire évoluer la culture d’entreprise et cela est un véritable challenge.
  • Pour 53,6% d’entre eux, il est compliqué de faire adhérer tout le monde et la mise en place de ces nouvelles méthodes de travail nécessite un accompagnement et beaucoup de communication. Les changements impliquent donc de convaincre les salariés qu’il ne s’agit pas d’une énième fantaisie de la stratégie de l’entreprise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer