Quelle est la banque qui vous correspond ?

CIC    07/02/17    0
quelle est banque vous correspond

Le choix de la banque reste une des grandes questions au moment de la création d’entreprise. Ce choix s’avère parfois déterminant pour la bonne marche de votre entreprise.

Prioriser ses besoins. 

Lorsqu’il s’agit d’un compte professionnel, la première chose à avoir en tête demeure que votre future banque doit répondre aux besoins spécifiques de votre entreprise. Le conseiller joue souvent un rôle déterminant, il est vivement recommandé d’observer son attitude pour éviter les mauvaises surprises. Au-delà de s’intéresser au concept, le conseiller que vous avez en face de vous doit chercher à en déceler les particularités. Autrement, comment pourra-t-il vous proposer une offre adaptée ? N’hésitez pas à entrer dans les détails afin de constater s’il s’intéresse réellement à votre projet, s’il vous laisse expliquer en détail les particularités ou s’il vous coupe avant que vous n’ayez fini, et tente de prendre des raccourcis pour vous vendre une prestation toute faite… Gardez à l’esprit que ce conseiller est en principe rémunéré en fonction de ce qu’il aura réussi à vous vendre. Ne cédez donc pas tout de suite à l’offre la plus coûteuse bien que plus attrayante. Remettez d’abord en question son intérêt par rapport aux réels besoins de votre entreprise et demandez-vous si les options proposées vous seront utiles.  

De la réactivité avant tout. 

On a tendance à parfois oublier de prendre en compte certains détails pourtant essentiels lors du choix d’un organisme bancaire. Les horaires d’ouverture et de fermeture, la nature des procédures employées et leurs délais, ou encore la disponibilité et la réactivité de votre conseiller restent des détails à prendre en compte. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que la rapidité et l’efficacité d’une banque sont deux choses primordiales pour un entrepreneur. Disposer d’un accès en ligne pour des actions simples ou pouvoir joindre directement son conseiller par téléphone ou par e-mail, font partie des éléments qui peuvent changer la donne pour un créateur d’entreprise. Vous n’avez pas de temps à perdre alors assurez-vous que l’établissement bancaire pour lequel vous opterez l’a bien compris.

L’importance du choix du conseiller. 

Au même titre que pour l’ouverture d’un compte particulier, choisir un bon conseiller est tout aussi important que le choix de la banque en elle-même. L’idéal reste d’opter pour un conseiller qui ne traite que des comptes de professionnels. Il faut prendre en compte le taux de renouvellement des effectifs, ou « turnover ». Certaines ont pour habitude de changer fréquemment de personnel, ce qui peut avoir des conséquences sur le suivi de votre projet. Il arrive que de graves manquements s’opèrent lors de la transmission de dossiers d’un conseiller à un autre. Pour éviter ce genre de situation, pensez à demander à celui qui pourrait se révéler votre futur banquier combien de temps il compte rester à ce poste. Se renseigner sur le nombre de conseillers dédiés aux entreprises présents au sein de la banque peut s’avérer judicieux dans le cas où votre banquier serait quand bien même amené à quitter son poste ou partir en vacances. Un autre point que vous pouvez soulever avec lui repose sur le fait de savoir s’il a déjà suivi d’autres créations d’entreprise ou non. N’hésitez pas à lui demander quelques exemples d’entreprises qu’il a gérées.

Se voir proposer une offre adaptée. 

Il va de soi pour une société qui vient d’être d’être créée, la rentabilité ne soit pas forcément encore atteinte. Cet aspect fait partie de ceux que votre banque doit prendre en considération. Il est possible de négocier la gratuité de certains services bancaires pour les premiers mois d’activité. Il est toujours plus difficile de se voir octroyer ce type d’avantages dans le cas où vous émettez déjà une demande de prêt conséquente ou que vous êtes dans une situation personnelle délicate. Dans tous les cas, chercher à obtenir les conditions les plus avantageuses et poser un maximum de questions reste indispensable afin de partir sur les meilleures bases possibles. Les services proposés doivent justifier les tarifs exigés. En cas de doute, ne vous engagez pas sur des choses variables. Méfiez-vous des offres multiservices ou des packs qui font état d’un coût plus élevé et qui ne vous sont pas toujours utiles. Si votre conseiller se montre trop insistant à ce sujet, servez-vous en comme prétexte de négociation en démontrant que ce dernier ne semble pas avoir bien compris les enjeux de votre projet.

Faire jouer la concurrence. 

Les banques dépensent énormément d’argent pour attirer de nouveaux clients. Et il existe un véritable climat de compétition entre les différents établissements bancaires. Autrement dit, vous détenez une certaine marge de négociation, surtout si vous êtes parvenu à décrocher une offre de la part de l’un d’entre eux. Dans le cas où une banque vous fait une proposition que vous jugez intéressante mais que vous en souhaitiez une qui le serait davantage, confrontez-la à d’autres banques. Il y a de fortes chances pour qu’au moins l’un d’entre eux émette une proposition plus intéressante. Ne vous appuyez toutefois pas uniquement sur des tarifs attractifs, mais préférez l’organisme qui saura se montrer le plus juste par rapport aux services qu’il propose. Il vaut parfois mieux ajouter quelques dizaines d’euros de plus mais bénéficier d’un service plus approprié à vos besoins.

Des outils adaptés.

Dernier niveau de sélection de la banque : les outils dont votre banque dispose pour faciliter votre quotidien de chefs d’entreprise. N’hésitez pas à demander à votre future banque des détails pratiques. Ainsi, si vous effectuez de nombreux prélèvements tous les mois de vos clients, une automatisation pourrait vous faire gagner du temps et vous éviter de les traiter un à un manuellement. Dans le cadre d’un site e-commerce, la possibilité de mettre en place un système de paiement en ligne et sécurisé peut être appréciée par vous et vos clients. Autre exemple ? Si vous devez faire des virements internationaux, intéressez-vous au fait que la banque ne vous oblige à vous déplacer ou qu’elle dispose d’un guichet spécialisé pour ne pas vous faire perdre du temps quand vous ou l’un de vos collaborateurs s’y déplacent. De la même manière, si vous vous déplacez souvent en région ou à l’international la présence de la banque peut s’avérer être un critère essentiel pour votre activité.

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
cic
CIC
Construisons dans un monde qui bouge
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié