Employé ou client, où placer sa priorité

 « Les employés d’abord, les clients ensuite…», cette réflexion émane de Vineet Nayar. Grâce à cette philosophie, cet ancien PDG de HCL Technologie a eu le titre du « manager le plus moderne du monde » pendant l’année 2012. Alors que les entreprises cherchent les meilleurs moyens pour « gagner plus et dépenser moins », ce dernier a opté pour une solution un peu différente. Alors que la plupart des autres entreprises faisaient durement face à la crise, il avait pu tripler son chiffre d’affaires.

Une pyramide qui peut être renversée

On dit souvent que le client est roi. Si cet adage fait souvent croire qu’il s’agit d’une vérité absolue, il faut constater que ce n’est pas la seule manière de faire et que ce sont les salariés qui peuvent être privilégiés aux clients. Selon Vineet Nayar, ce sont eux qui créent la valeur de l’entreprise.

Il part d’un constat simple puisque pendant l’année 2005, la société HCL Technologies semblait avoir du succès : une croissance de 30%, un élargissement dans le marché mondial ainsi que la création de nombreux services. Vue de l’extérieur, la société allait donc merveilleusement bien, et pourtant, cela n’était pas le cas. La concurrence sur le marché était très rude et la société commençait à perdre des parts de marché, avec une notoriété qui faiblissait ainsi que ses capacités à innover.

Ils ont donc cherché des solutions jusqu’à arriver à la conclusion que les solutions ne pouvaient venir que des employés. En l’occurrence, on voit bien que la valeur de la société n’est donc, dans cette manière de penser, basée ni sur la technologie, ni sur les clients : elle est dans la main des employés. Pour cela Vineet Nayar avance que ce sont eux qui trouvent les solutions aux problèmes et que l’entrepreneur a choisi de leur donner toute sa confiance.

Passer au changement

Pour ne donner qu’un exemple pour implanter ce nouveau paradigme dans l’entreprise : HCL Technologie a commencé par changer tout le système managérial au sein de l’entreprise. Pour ce faire, ils ont commencé par chercher les sources des problèmes dans le management et mettre en avant les points à améliorer dans l’entreprise. Pour cela, le dirigeant a favorisé les discussions ouvertes, les partages d’idées et a répandu l’idée que chaque employé avait besoin de changement. Des perspectives d’avenir ont été partagées. Des actions ont ensuite été mises en place. L’autonomie était accordée aux employés, néanmoins, les dirigeants ont favorisé la communication pour les évaluer.

Le pouvoir aux employés

Placer les employés au sommet de l’entreprise représente le contraire de ce que pratique le management traditionnel qui consiste à avoir une autorité suprême au-dessus d’eux. Mais ce modèle a peut-être fait son temps.

Aujourd’hui, il apparaît évident que le rôle du dirigeant n’est plus de mettre la pression sur les employés pour être plus productif, mais plutôt de les stimuler. L’établissement de la confiance entre le manager et son subordonné est donc indispensable dans ce type de fonctionnement. Le dirigeant ne doit plus prendre la décision pour tout, mais demander l’avis des employés.

Dans ce cadre, les problèmes ne doivent plus rester entre dirigeants seulement. La communication des informations doit parvenir à toutes les personnes concernées. A noter que cette technique a surtout été implantée dans le secteur de la création de nouvelles technologies ou de nouveaux services.

Quitter la version mobile