Les gestes écolo à adopter au bureau

À la maison comme ailleurs, nous tentons de jouer la carte de l’écologie le plus souvent possible. Entre le tri des déchets, l’utilisation de produits recyclés et recyclables, et la réduction de la consommation d’énergie, il y a tout un éventail de gestes à adopter pour être un as de l’écologie. Si cette tendance a su s’installer dans nos foyers, qu’en est-il du bureau ? Voici le guide vert des gestes écolos à appliquer au travail pour ainsi faire des économies et préserver la planète en même temps.

L’heure de la sieste ou de dormir

Et non, pas de sieste pour le salarié, mais plutôt pour l’ordinateur ! En restant allumé/branché à longueur de journée, l’appareil a tendance à consommer pas mal d’énergie. L’astuce pour réduire les coûts d’électricité est d’appliquer le mode « veille » à chaque fois que vous n’utilisez pas la machine temporairement plutôt que de la laisser tourner à plein régime. Il est également recommandé de préférer un ordinateur portable à un ordinateur de bureau, car ce dernier nécessite un branchement permanent et use donc d’une quantité importante d’énergie au quotidien.

Autre réflexe simple si votre collègue a laissé l’imprimante allumée… L’éteindre en quittant le bureau, c’est donc à chacun de vérifier que tout est bien éteint et de ne pas attendre que les autres le fassent pour lui. Commencez par prévoir une prise centrale pour les équipements pour l’éteindre en partant. Une seule manœuvre et hop, c’est réglé ! À savoir qu’un ordinateur en veille continue à puiser de l’énergie et équivaut à 3-4 heures de consommation en 8 heures de stand-by.

Température des locaux, je m’en charge

Lorsque l’hiver se fait ressentir, il devient indispensable de recourir au chauffage. Le chauffage a tendance à consommer beaucoup d’énergie. Idem pour les saisons estivales, où la climatisation reste à privilégier. Le hic, c’est que souvent les collègues qui ne tombent pas d’accord sur le bon climat des locaux et se contredisent en allumant le chauffage et en laissant la fenêtre ouverte en même temps. Le mieux consiste à trouver un terrain d’entente et d’essayer de faire plaisir à tout le monde. N’hésitez pas à faire une réunion sur le sujet avec vos collaborateurs afin de mettre tout le monde d’accord sur une température optimale pour l’ensemble et utiliser si nécessaire un régulateur de température dans toutes les pièces.

Vélo-attitude pour les courageux ou covoiturage

Pas terrible de voir le parking rempli de voitures surtout que ces dernières sont les principales sources de pollution… Pour remédier à cette émission excessive de co2 (en admettant que vous soyez à proximité du bureau), optez pour un sympathique petit vélo. Pédaler vous fera du bien, à vous comme à Mère Nature. Alors, autant en profiter… Bon, si jamais vous n’êtes pas convaincu par l’idée de pédaler en costume-cravate, vous pouvez toujours prévoir un système de covoiturage pour vous et vos collègues. Moins de voitures = moins de pollution ! A noter qu’il ne faut évidemment pas demander à une personne habitant à l’autre bout de la ville de vous raccompagner car cela aurait l’inverse à celui désiré.

Moins de papiers, plus d’arbres

Économiser du papier représente malheureusement un geste trop souvent négligé. Au bureau, on assiste à des allers-retours interminables vers l’imprimante pour imprimer tout et n’importe quoi. La plupart du temps, il n’est pas vraiment nécessaire d’avoir ces infos sur papier. Préférez la lecture sur écran d’ordinateur et insistez pour que vos collègues vous suivent dans cette démarche. Pour ce qui est du recyclage de papier, utilisez ceux qui sont défectueux pour vos gribouillages. Cela évitera les gaspillages !

Autre bonne attitude si vous souhaitez ne pas utiliser trop de papier : imprimé recto-verso et paramétrer vos machines pour qu’elle le fasse automatiquement.

Une tasse de café ?

Source de pollution, la machine à café occupe une place importante dans les bureaux. Le fait de distribuer des gobelets plastiques jetables est souvent mal vu et c’est pour cela qu’il serait judicieux de les remplacer par des tasses personnalisées et propres à chaque salarié. Elles trouveront rapidement leurs places dans les locaux et vous pourrez également montrer à chacun qu’il fait bien partie de l’entreprise. Pour parfaire ce geste écologique, prévoyez également des tasses pour les visiteurs. Pensez également que le marre de café se recycle souvent avant de la jeter.

Travail et recyclage, un excellent mariage

Malheur ! La chaise hyper confortable du patron vient de céder… Pour éviter de se retrouver avec une montagne de meubles défectueux, pensez à les offrir en guise de recyclage. Plusieurs sociétés sont déjà dans le bain et proposent de reprendre leurs vieux éléments de bureau pour les recycler. D’ailleurs, pourquoi ne pas en profiter pour créer un atelier écolo destiné aux salariés ? Ils auront une notion des gestes à adopter et en ressortiront tout à fait réjouis !

La sensibilisation au recyclage demeure essentielle et des consignes claires sur les méthodes de tri qui permettent à chacun de savoir où va chaque élément demeure essentiel. N’hésitez pas à envoyer des mémos sur le sujet ou tout simplement à créer un affichage permanent (certes qui vous demandera une impression) qui aura pour avantage d’amener chaque collaborateur à connaître les règles de tri basiques et éventuellement à les appliquer chez eux. 

Quitter la version mobile