Le fonctionnement par projet, une méthode qui s’impose

S’il y a bien une transformation qui a eu lieu dans la plupart des entreprises c’est bien celle du fonctionnement en mode projet. Celui-ci a, de manière évidente, rendu le management plus horizontal et amélioré la fluidité et l’efficacité au sein des entreprises. Zoom sur cette méthode de travail qui s’est bien ancrée dans les entreprises.

Le mode projet, qu’est-ce que c’est ?

C’est avant tout une méthode de travail en gestion de projets où une équipe travaille de manière collaborative et transverse. Il s’agit de faire appel à des personnes de différents services ou de personnes externes à l’entreprise pour collaborer sur un même projet ou une même mission dans une période de temps délimitée. Très souvent, les projets n’ont pas qu’une vocation à le demeurer et une enveloppe budgétaire est fixée dès la base pour tester celui-ci et voir s’il a des chances d’être pérennisé ou non, voire simplement d’en tester la faisabilité. Certaines entreprises préfèrent que chaque individu soit dédié à un projet alors que d’autres ont tendance à faire en sorte que chaque salarié soit présent sur plusieurs projets pour créer une réelle dynamique dans toute l’entreprise.

En quoi le mode projet est-il avantageux ?

Les avantages à utiliser le mode projet sont reconnus depuis longtemps.

D’abord, celui-ci permet d’augmenter la productivité des équipes. En mode projet, les collaborateurs sont en général plus motivés notamment grâce à un aspect collaboratif qui leur offre la possibilité d’échanger et de partager avec d’autres services. Cette motivation accrue est également due aux apports des projets qui varient les activités et évitent la lassitude ou encore conduisent à la responsabilisation de chaque individu.
Ensuite, le mode projet permet à chacun de mieux prendre en compte l’aspect humain. Chaque métier, n’étant plus isolé dans sa tour d’ivoire, interagit avec les autres métiers directement. Les échanges permettent à chacun de mieux comprendre comment fonctionne les autres services et peuvent parfois générer l’implantation d’autres manières de fonctionner. Le partage d’expériences joue un rôle essentiel et il est courant que la synergie entraîne un meilleur niveau de qualité que celui escompté grâce à l’intelligence collective.
Le mode projet est couramment utilisé dans le cadre de l’innovation. Il permet notamment de faire appel à la créativité des membres de l’équipe projet qui travaille sur une problématique à résoudre. La force réside dans la diversité des profils qui sont présents dans l’équipe et dans la capacité à résoudre ces défis avec des compétences variées et divers points de vue. Il est d’ailleurs souvent prôné que plus le groupe est multidisciplinaire, plus il y a de chances que les résultats soient décuplés.

Comment fonctionne le mode projet ?

Autrefois, les entreprises fonctionnaient davantage par silos de métiers. On pouvait ainsi avoir d’un côté des personnes qui étaient dans les RH, la communication, le commercial, … qui avaient de grandes difficultés à communiquer et à partager des informations primordiales. Mais comment fonctionne le mode projet ?
L’objectif est d’abord de structurer une équipe et d’identifier les métiers de l’entreprise et de les réunir autour d’un projet commun (qui peut également être un produit). Il s’agit donc de réunir les expertises métiers des différents services dans une seule équipe. Qui dit gestion de projet, implique donc un pilotage de projet afin de répondre à la problématique initiale de manière collaborative. De fait, les liens hiérarchiques sont moins marqués puisque les membres de l’équipe n’ont pas de liens d’ancienneté les uns avec les autres et que les connaissances des uns complètent celles des autres. On parle fréquemment de transversalité. Il reste cependant conseillé de déterminer les impératifs en amont afin que le projet se passe bien comme le délai, le budget ou d’aller plus loin en déterminant les étapes du projet.
La gestion de projet implique parfois l’utilisation d’outils et notamment d’outils de suivi une fois que le projet est bien fixé afin que chaque membre de l’équipe puisse en suivre l’avancée ou simplement le chef de projet. Il s’agit d’anticiper les retards et les risques afin que chacun puisse les appréhender.

Les 2 pratiques essentielles pour la réussite en mode projet

Même si tous les membres de l’équipe ont leur importance, il est généralement conseillé de nommer un chef de projet qui sera responsable de la bonne exécution du projet et de sa supervision de la phase initiale à la phase finale. Il est habituellement choisi en amont afin qu’il puisse sélectionner son équipe, déterminer les étapes du projet, les délais ainsi que la répartition du travail. Le chef de projet est indispensable à la réussite du projet car il s’occupe de l’animation et sert en principe de manager temporaire à l’ensemble de l’équipe.
Même s’il est parfois tentant de faire appel au collaborateur qui a émis une idée pour réaliser un projet, celui-ci doit aussi justifier de certaines compétences puisque son rôle est de planifier les actions, de structurer l’équipe tout en gardant une flexibilité et de donner l’opportunité aux équipes d’exprimer leur créativité. Le chef de projet doit également encadrer les équipes et aider à une communication fluide entre tous les acteurs. Il possède au minimum trois qualités du manager à savoir l’écoute, le leadership et la capacité à communiquer.


L’autre bonne pratique consiste à rapidement réaliser un cahier des charges précis. Celui-ci doit indiquer clairement à chaque participant son rôle dans le projet. Chacun doit pouvoir identifier ses sphères de responsabilités afin de comprendre son importance dans le groupe et ne pas négliger sa fonction habituelle notamment quand les membres sont sur plusieurs projets à la fois. Le cahier des charges doit comprendre l’objectif principal mais également les objectifs intermédiaires. Plus il est détaillé de manière opérationnelle, plus il sera efficace. Si vous êtes le chef de projet, n’hésitez pas à faire appel à des outils de gestion de projet afin que chaque membre visualise au mieux le déroulé de chaque étape du projet, à y implanter les délais et à vérifier avec chaque membre la faisabilité. 

Quitter la version mobile